MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Mourir peut attendre

Dans MOURIR PEUT ATTENDRE, Bond a quitté les services secrets et coule des jours heureux en Jamaïque. Mais sa tranquillité est de courte durée car son vieil ami Felix Leiter de la CIA débarque pour solliciter son aide : il s’agit de sauver un scientifique qui vient d’être kidnappé. Mais la mission se révèle bien plus dangereuse que prévu et Bond se retrouve aux trousses d’un mystérieux ennemi détenant de redoutables armes technologiques…

Nous l’avons attendu, nous nous sommes attachées à ce personnage. Non pas le James Bond de ses début, le tombeur de femmes, froid et cool, mais le nouveau, celui qui éprouve des sentiments, des vrais, qui est touchant, humain. Il n’a pas envie de reprendre du service mais une arme chimique est tombée dans de mauvaises mains. Un petit clin d’oeil involontaire à la pandémie…

Les scènes d’action sont spectaculaires comme d’habitude, les courses-poursuite en voiture, James sait piloter les avions, ça explose dans tous les sens et les méchants seront punis. Rien de nouveau dans cet univers Jamesbondien.

Mais les temps changent quand même. Moins de scènes de sexe et moins d’humour, l’ambiance est plus sombre. Avant, on n’aurait jamais pu imaginer un James Bond monter à l’arrière d’une moto conduite par une femme ! Le héros a vieilli et il est fatigué. Daniel Graig incarne parfaitement cet homme sensible qui se bat malgré tout avec rage dans sa dernière mission.

Le générique manque d’originalité, il y a quelques longueurs et l’action est quelque peu décousue, au risque de s’y perdre. Lea Seydoux est assez fade et Rami Malek trop statique. On peut reprocher à Cary Joji Fukunaga de faire naviguer son film entre action et sentimentalisme, d’en faire une confusion de genres, mais pourquoi pas ?

C’est le dernier opus avec Daniel Graig, que nous regretterons. Nous sommes donc indulgentes pour ce dernier film qui n’est pas son meilleur, notre préféré est le formidable Casino Royale ! Cela reste néanmoins un très bon spectacle. Allez-y !

Y aura-t-il un prochain 007 ?

16 Comment

  1. Merci pour votre critique objective.
    Comme vous je suis fan de Daniel Craig qui aura incarné James Bond avec tellement de brio, de classe et de charme. Je compte bien aller voir ce dernier opus dès que je le pourrai… même s’il y a à redire niveau scénario. Passez un très bon dimanche, bien à vous.

      1. Je reviens vers vous comme j’ai été le voir hier soir au cinéma avec Chéri ! Nous avons adoré… mais gros coup de blues pour ma part à la fin du film… Bon dimanche les Matching.

  2. Daniel Craig est aussi mon Bond préféré. La succession me semble très difficile…
    Je ne pense pas que j’aie apprécié ce film parce qu’il est le dernier. Malgré la faiblesse du scénario, le manque d’harmonie du couple (quand il lui dit qu’il l’aimera toujours il est bouleversant, pas elle), j’ai vraiment beaucoup aimé et ne me suis pas ennuyée.
    Mais aucun film n’atteint Casino Royale parce que Eva Green en amoureuse et Madds en méchant chiffre c’était du très haut de gamme. Vesper, inoubliable.

  3. Nous partageons votre préférence pour Casino Royale avec Eva Green et Madds !
    Non, on ne s‘ennuie pas dans ce dernier et nous regrettons Daniel Graig …

  4. Pas encore vu, mais je vais y aller. Je suis une inconditionnelle de la série, dont j’ai vu tous les films deux ou trois fois. Et je n’ai pas d’acteur préféré pour ce rôle; les uns et les autres ont interprété le personnage à leur manière, et c’est très bien ainsi.

    1. C’est vrai, chaque acteur a su laisser son empreinte. Avec Sean Connery ce fut la découverte, les autres étaient plus pâles. Mais le personnage incarné par Daniel Graig nous plait plus, peut-être parce qu’il correspond plus à notre époque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.