MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Boîte Noire

Que s’est-il passé à bord du vol Dubaï-Paris avant son crash dans le massif alpin ? Technicien au BEA, autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l’aviation civile, Mathieu Vasseur est propulsé enquêteur en chef sur une catastrophe aérienne sans précédent. Erreur de pilotage ? Défaillance technique ? Acte terroriste ? L’analyse minutieuse des boîtes noires va pousser Mathieu à mener en secret sa propre investigation. Il ignore encore jusqu’où va le mener sa quête de vérité.

Après un accident d’avion, on entend toujours parler de cette fameuse boîte noire qui enregistre les conversations dans le cockpit. Comme le titre indique, c’est cette boîte qui sera l’héroïne du film de Yann Gozlan, haletant, plein de suspense et de multiples rebondissements.

L’autre héros est un jeune ingénieur, spécialisé dans l’écoute des enregistrements de ces boîtes, « l’oreille absolue » de la navigation aérienne qui scrute les failles à travers ses écouteurs et sait reconnaître le moindre bruit. Il peut en déduire les raisons qui ont causé le crash et même les défauts de construction de l’avion. Pilote frustré mais passionné par son travail, doué, il traque les bruits jusqu’à l’obsession et ne se fait pas que des amis.

Le réalisateur nous ouvre un univers très technique et on avance avec l’acteur dans le monde des sons, en participant aux phases d’écoute répétées. Le héros échafaude plusieurs hypothèses sur les raisons de l’accident, qu’il visualise en imagination, dans l’avion avant le crash. Le spectateur reste ainsi collé à l’action et suit l’accident comme si il y était. Et nous, tellement collées qu’un instant nous avons pensé avec quelque frayeur aux éventuels prochains voyages …

La menace s’intensifie autour de Mathieu. Les scènes finales de la révélation sont assez hollywoodiennes. Les méchants seront démasqués dans les enjeux entre intérêts économiques et sécurité. Le progrès technique dans sa complexité doit servir l’homme mais son contrôle peut aussi lui échapper.

Pierre Niney incarne à la perfection ce jeune ingénieur et les autres acteurs ajoutent de l’ambiguïté à la situation, notamment André Dussollier, son patron, et Lou de Laâge, sa femme.

Nous avons aimé l’histoire originale, la mise en scène dynamique et le casting parfait. C’est un divertissement (pour ceux qui n’ont pas peur de prendre l’avion ) de très bon niveau. Un thriller à l’américaine…

10 Comment

  1. Merci pour ce résumé accompagné de votre avis. Je pense que ce film me plairait car j’aime assez les « thrillers à l’américaine » et apprécie beaucoup le jeu d’acteur de Pierre Niney et d’André Dussolier. Une idée de sortie à retenir… Passez un bon dimanche et une belle semaine.

  2. Anxiogène et paranoïaque, ce film est nerveux et fébrile comme son acteur principal.

    J’ai vu Berlin Alexanderplatz qui m’a beaucoup impressionnée. J’aurais aimé avoir votre avis. Je n’ai pas lu le livre.

    1. J’ai lu ce livre il y a très longtemps… Par contre, aucune de nous deux a vu le film. Pas certaines qu’il se jouera encore. On essaiera de le trouver dans les cinés Art & Essai
      Bonne fin de dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.