MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Anniversaire

[Anniversaire] Il y a 100 ans, N°5 de CHANEL

Coco Chanel donna à son parfum le nom du cinquième jour du mois de mai, c’était aussi le numéro de la fragrance choisie sur l’échantillon présenté par Ernest Beaux. Ainsi est né le N° 5 Chanel, le 5 mai 1921. CC désirait un parfum épuré en accord avec sa mode : « Un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c’est-à-dire fabriqué… un parfum de femme à odeur de femme ».

Ernest Beaux développa le parfum à partir de nombreux ingrédients, entre autres la rose, le jasmin, le muguet, l’Ylang-Ylang et le Santal pour en faire une fragrance extrêmement sophistiquée. Le flacon est tout son contraire, d’une ligne simple, épurée, masculine, élégante. Nous nous rendons compte aujourd’hui qu’il est indémodable. Il a été dessiné par CC elle-même, ce qui le distingua des autres flacons des Années Folles, tout en excentricité.


Ce parfum a été honoré par une exposition organisée au Palais de Tokyo en 2013, N°5 CULTURE CHANEL. Elle a mis en évidence les liens qui le rattachèrent à son époque et à ses courants d’avant-garde.
« Supporté par un ensemble de références qui sont attachées à l’aventure des formes artistiques de la modernité, avec en toile de fond l’histoire singulièrement romanesque de Gabrielle Chanel, le parfum N°5 a gagné le statut de création. » Jean-Louis Froment, commissaire de l’exposition.

C’est donc plus qu’un parfum, c’est un mythe… et pourtant nous avouons ne pas l’aimer. Il est trop « lourd », trop capiteux, nous ne l’apprécions que sur très peu de personnes. Nous n’aimons pas le parfum mais nous aimons beaucoup le design du flacon.

Tout le monde sait que Marilyn Monroe était sa parfaite ambassadrice, une égérie comme on dirait maintenant. « Qu’est-ce que vous mettez pour dormir ? Un haut de pyjama ? Le bas ? Une chemise de nuit ? » – « CHANEL N°5 », parce que c’est la vérité… Vous comprenez, je ne vais pas dire nue ! Mais c’est la vérité ! »  

Et vous ? Appréciez-vous le CHANEL N°5 ? L’avez-vous porté, le portez-vous encore… comme Marylin ?

24 Comment

  1. Hello,
    J’ai justement connu le N°5 de Chanel lorsque j’étais ado et fan de Marilyn Monroe !
    Il faudrait que j’aille le resentir, car à l’époque j’était bien trop jeune pour pouvoir l’apprécier et pourtant, lorsque je vois ces notes, il a tout pour me plaire.
    Belle journée

    1. Lorsqu’on est très jeune on est souvent attirées par des parfums de femme ( 😉 ). Après ce sont plutôt des eaux de toilette. Bonne journée à vous aussi.

  2. effectivement les parfums lourds je n’aime pas du tout, je préfère Hermès, et pourtant j’ai travaillé pour
    les usines Chanel (machines automatiques pour visser les crèmes) lorsque je sortais de leurs usines j’avais un mal de tête les odeurs qui étaient présentes et je me suis souvent demandée comment faisait le
    personnel qui travaillait toute la journée dans cette ambiance, l’habitude

    1. On pourrait croire que travailler au milieu des parfums est agréable. Vos maux de tête justifient le mot entêtant.

  3. Merci beaucoup pour ce post qui, vous vous en doutez, m’intéresse au plus haut point !
    Je considère le n°5 comme un parfum iconique, parfait ambassadeur de l’élégance à la française… pour autant comme vous, je n’en aime pas la fragrance. Je lui préfère Coco Mademoiselle que je trouve beaucoup plus fleuri et « léger » si je puis dire… Bonne semaine à toutes les deux.

    1. Ce parfum est, comme vous le dites, davantage un symbole. Il a aussi été créé à une époque où il n’y avait pas pléthore de parfums comme maintenant. Bonne semaine à vous aussi.

  4. Je trouve qu’il est difficile à porter, trop sophistiqué pour moi. Mais il incarne bien la marque

  5. C’est vrai que c’est plus qu’un parfum, mais tout un mythe. Plus jeune, je l’avais testé sans y adhérer. En vieillissant, je le préférerais peut-être. Vous me donnez envie en tout cas de le sentir à nouveau, je ne me souviens pas vraiment de son odeur. Belle fin de journée à vous deux ♥

    1. Voilà une chose à faire, un peu de superficiel peut faire du bien, n’est-ce pas 😉

  6. Bonjour les Matching,

    En effet, parfum iconique.. Tel est le Chanel n°5…Pourtant, je fais partie de celles qui le trouvent trop capiteux. Il faut être une femme de tête je trouve pour l’assumer.
    Très belle journée à vous!

    1. Femme de tête pour parfum entêtant ! Ce n’est pas notre cas, nous n’avons jamais porté le N°5 même si le flacon aurait bien décoré nos salles de bains 🙂

  7. Bonjour
    Ce parfum était le parfum préféré de ma mère. Je ne lui ai connu que celui-là.
    Je ne le porte pas mais il a pour moi une grande valeur sentimentale et j’ai toujours un échantillon dont la fragrance me rappelle ma mère disparue maintenant depuis presque vingt ans .
    Une fidèle lectrice de votre blog

    1. C’est bien connu, rien de tel qu’un parfum pour réveiller des souvenirs ! C’était, et reste toujours, le symbole du chic et du goût à la française. Maintenant on crée des eaux de toilette qui ne restent dans les rayons que quelques années et disparaissent.
      Merci pour votre fidélité. Bonne soirée.

  8. Je ne connais pas et j’avoue que les parfums fleuris ne me plaisent pas du tout et même m’incommodent.
    Mais je le reniflerais bien par curiosité la prochaine fois que j’irai dans une parfumerie.
    Le 5 c’est aussi parce que la version définitive est arrivée après 4 essais.
    Je porte le même parfum depuis que j’ai 14 ans… cela fait quelques décennies et en changer est absolument impossible pour moi. Une eau de toilette aux agrumes : Eau de Rochas.

    1. D’après l’histoire racontée dans le luxueux petit film publicitaire sur le site Chanel, c’était le 5ème échantillon proposé par Ernest Beaux https://www.chanel.com/fr/about-chanel/les-chapitres/ , qui était aussi le chiffre fétiche de Gabrielle.
      Malgré tout et malgré la légende, ce parfum ne nous a jamais convaincues et nous préférons de plus en plus les eaux fraîches. L’Eau de Rochas est aussi un indémodable.

  9. Bonjour Matching points, dans l’expo Chanel que j’ai vu à Paris avant le confinement (a priori, elle va être reprise), il est question de ce numéro 5. Ma maman m’en avait offert, c’est vrai que la fragrance est agréable. Bonne soirée.

    1. Un des rares commentaires qui apprécie ce parfum ! Les expos vont reprendre, faisons des projets 🙂

  10. Je l’ai porté il y a longtemps, sans doute parce que c’était un cadeau. Ce n’était pas mon premier parfum, il y a eu Magie Noire et Opium. On m’a offert aussi Coco (le premier, pas Coco Mademoiselle) que j’ai beaucoup aimé. Mais je ne les ai pas achetés, trop chers peut-être.
    J’aime changer de parfum et malgré tout, trop de nouveautés, trop de déclinaisons font disparaitre les parfums plus anciens (certains Balenciaga, Woman de Rykiel, etc).

Répondre à Une Porte Sur Deux Continents Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.