MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Expos

[Expositions] Paris-expos et dépaysement

Quelques jours à Paris pour aller voir des expositions annoncées à grand renfort de publicité et d’autres plus discrètes.

Commençons par THE Expo de l’année : Léonard de Vinci au Louvre.

editions.louvre.

L’exposition rassemble surtout des œuvres qui font partie des collections permanentes du musée pour les peintures et les arts graphiques et de l’Institut de France pour les écrits scientifiques.

Léonard est un génie, c’est indiscutable, l’exposition, qualifiée d’historique, a demandé dix ans de travail, c’est la plus grande rétrospective de tous les temps etc… Malgré tous ces superlatifs, on peut regretter : les commentaires très succincts des audio-guides, les commentaires relativement hermétiques des introductions aux différentes sections, de nombreuses réflectographies infrarouge (qui permettent de voir l’évolution des tableaux) commentées sur l’épais livret difficilement consultable vu la cohue et les éclairages réduits. Une exposition ambitieuse, « grand public » qui en fait s’adresse plus à un public averti selon nous.

Nous reverrons néanmoins avec plaisir, et au calme, les chefs d’œuvre heureusement conservés au Louvre.

L’Italie encore à l’honneur au Musée Jacquemart-André qui possède déjà de nombreuses œuvres d’art italiennes.

La belle Annonciation de Lorenzo Monaco, avec l’ange aux ailes polychromes, sert d’affiche à la présentation de l’une des plus importantes collections d’art italien du Gothique et de la Renaissance constituée par Alvaro Saieh et Ana Guzman (Al-ana). L’exposition conserve l’accrochage à « touche-touche » de leur appartement de Newark.

http://www.matchingpoints.fr
http://www.matchingpoints.fr

Une occasion pour découvrir le Gothique siennois, la première Renaissance florentine mais aussi des peintres vénitiens et quelques caravagesques. Un voyage en Italie du XIIIème au XVIIème siècle.

Autre voyage… en Angleterre, au Musée du Luxembourg qui expose des peintres peu connus en France et pourtant de grands classiques outre-Manche comme Joshua Reynolds, un des fondateurs et le premier président de la Royal Academy ou Thomas Gainsborough, son rival plus rebelle.

Le XVIIIème siècle anglais connait le développement de l’art du portrait. Femmes et hommes de la haute société en sont les sujets mais aussi des enfants, souvent déguisés. Miss Crewe

museeduluxembourg.fr

et son frère peints par Reynolds. Apprécions l’humour de ce tableau qui parodie le célèbre portrait d’Henri VIII par Holbein.

http://www.matchingpoints.fr

Scènes de genre et paysages de Johan Zoffany ou John Constable, entre autres, alternent jusqu’à l’évocation de Turner, le grand précurseur de l’impressionnisme.

Autre pays de la Peinture, les Pays-Bas. Avec la découverte d’un lieu : la Fondation Custodia, rue de Lille et du peintre impressionniste néerlandais Willem Bastiaan Tholen. Une rétrospective qui comprend une centaine de tableaux de cet artiste prolifique très peu connu en France.


Mais il y a aussi, bien sûr, des artistes français en ce moment à Paris !

A suivre…

18 Comment

  1. Je vais à paris la semaine prochaine. Je mélange achats pour la boutique et sortie culturelle. J’ai prévu Francis Bacon à Pompidou et le musée de Quai Branly que je ne connais toujours pas. Je me garde l’exposition du musée du Luxembourg si il me reste du temps.
    J’ai déjà vu beaucoup d’expositions sur Léonard de Vinci qui ont toujours été très bien.

    1. Nous n’apprécions pas du tout l’œuvre de Bacon. Le musée du Quai Branly est intéressant aussi du point de vue de sa conception architecturale. Si vous avez vu plusieurs fois des expositions sur Léonard de Vinci celle-ci ne vous apportera pas grand chose de plus, à part l’immense reproduction de la Cène qui est à Milan. Bon séjour dans la Capitale 🙂

  2. Je constate que votre séjour à Paris fut riche et intense culturellement parlant ! L’expo sur Léonard de Vinci fait grand bruit, toutefois je ne suis pas certaine d’aller la voir. Il y a quelques années la Villette exposait une grande partie de ses maquettes grandeur réelle, c’était très intéressant. Je suis à la recherche d’une sortie culturelle pour la fin décembre, mais avoue être moyennement tentée par celles-ci. Bon retour chez vous et bon week-end à toutes les deux.

  3. je crains justement la cohue pour ce genre d’expo-événement, mon rêve ce serait d’avoir le musée pour moi toute seule, prendre le temps d’examiner chaque tableau… impossible ^^ ! en revanche je ne suis jamais allée au Musée Jacquemart, ça me tente beaucoup !

  4. Hello les Matching Points, merci de tenir informée la provinciale que je suis!! Bon pour Léonard je ne ferai pas le déplacement, je pense avoir déjà vu beaucoup de lui à Florence il y a 20 ans, et en particulier ses croquis et maquettes d’ingénieur et de génie de l’avant-garde. Pour les Anglais et l’Hollandais non plus, il me faudra plus pour monter à la Capitale, et surtout moins de grèves! Et vous ne m’avez pas franchement donné envie d’y aller !!! Bonne soirée !

  5. Tout ça! Génial! Quelle chance! Vu la aussi deux expos sur trois! Ps vu Al-ana mais j’en ai entendu tant de bien!
    Pas facile et ps les plus grandes œuvres pour la peinture anglaise mais j’ai aussi adoré les conversation pièces que tu ne cites pas ici, ces tableaux où on voit des gens en pleine discussion.bise
    Merci pour les articles !

    1. L’exposition sur la peinture anglaise est en effet très variée et permet de découvrir des artistes méconnus en France.

  6. L’expo Léonard de Vinci était prévue pour moi début décembre mais la SNCF en a décidé autrement … je suis un peu moins déçue à vous lire car je ne fais pas partie du public averti !

    1. Si ça peut vous consoler du rendez-vous manqué, n’oublions pas que le Louvre conserve 5 des plus importants tableaux de Léonard et de nombreux dessins. L’exposition a été d’ailleurs conçue autour de ce fonds, la Joconde restant à sa place habituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.