MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités

[Actualité] Roman, Woody et les autres…

Nous avons déjà évoqué ici la question du harcèlement et viol dans le monde du cinéma qui prend en France une nouvelle dimension à l’occasion de la sortie du dernier film de Roman Polanski.

En dehors de la question de la véracité des accusation et de la culpabilité, pouvons-nous dissocier l’artiste de son oeuvre ? Et, faut-il le faire ?

Picasso fut un véritable macho qui a fait terriblement souffrir ses femmes et sa famille, et pourtant nous courons voir les expos. Charlie Chaplin aimait les très jeunes filles à peine sorties de la puberté et nous considérons ses films comme des chef-d’oeuvres. Nous apprécions toujours Pulp Fiction, et, pourtant, ce fut une coproduction du fameux Weinstein , qui a aussi produit Shakespeare in love. Allons-nous les bannir de notre liste de films préférés ? Devons-nous ne plus lire Céline qui était violemment antisémite, ne plus écouter un opéra de Wagner qui a inspiré le nazisme ?

Nous ne supportons plus les photos de David Hamilton, parce que nous savons maintenant que ce n’étaient pas des photos innocentes mais qu’il a abusé de ces jeunes filles. Son oeuvre artistique est l’objet même de ses méfaits !

Aucun rapport avec les films dont nous parlons ici ! Nous avons vu ceux de Woody Allen et irons voir le dernier Polanski, parce que, d’après les critiques qui ne se défaussent pas, c’est un bon film, et parce qu’il nous avait tellement bouleversées dans Le Pianiste.

Faut-il bannir les œuvres des artistes qui ont quelque chose à se reprocher ? Méfions-nous d’une chasse aux sorcières… »J’accuse » est sorti mais la promotion du film est perturbée, les interviews annulés.

La justice travaillera loin de ce brouhaha. Personnellement nous n’absolvons pas les coupables, évidemment ! Nous voulons juste garder la liberté d’apprécier les oeuvres.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

42 Comment

  1. Je suis de votre avis et préfère laisser la justice régler le problème qui de plus connait bien mieux le dossier que nous pour juger. Si l’oeuvre est bien pourquoi ne doit-on pas la voir.
    A votre liste, on peut ajouter Leonard de Vinci et tellement d’autres artistes.

  2. C’est très compliqué… J’ai du mal à continuer d’apprécier la musique de Michael Jackson, je ne suis pas allée voir le dernier Woody Allen et je n’irai pas voir ce film de Polanski, de même que je n’écoute plus Noir Désir. Je ne peux pas séparer l’homme de l’artiste, c’est comme ça…

    1. Vous nous avez piégées – en effet, l’idée d’écouter Noir Désir nous parait horrible ! Y- aurait -il une hiérarchie d’interdiction morale ? Oui, lorsqu’il y a « mort de femme ».

  3. Un fait de société grave mêlé à une appréciation personnelle… Voici un sujet de fond bien compliqué pour lequel je n’ai pas de réponse. Je ne pense pas aller pas voir ce film qui ne m’intéresse pas. Bon dimanche à toutes deux.

  4. Bonjour les amies, je pense que pour certains que vous citez, nous n’étions pas au courant. Aujourd’hui tout se propage très vite et je suis absolument écoeurée par ces hommes qui abusent de jeunes ou moins jeunes femmes. Certes, je ne suis pas juge mais je souhaite que ces hommes soient vraiment condamnés.
    Son crime a été avéré aux Etats Unis et il a trouvé l’impunité en France.
    Je trouve que la condition des femmes se dégrade à tous les niveaux , harcelement, violences conjugales, le viol qui est considéré comme banal. Je suis révoltée et pas du tout prête à cautionner Polanski via son film. Même si j’ai adoré Le pianiste. Donc je n’irai pas le voir. Merci de nous faire réfléchir et réagir sur ce sujet. Belle journée

    1. Bonjour Corinne, nous avons abordé un sujet qui risque de nous dépasser… Nous ne voulons absolument pas cautionner le viol et toute autre violence envers les femmes. Bien sûr, nous voulons que les coupables soient punis ! Mais allons-nous bouder aussi les belles choses qui ont été créées avant de connaitre les détails de la vie de certains artistes ? Tout le problème est là !
      Merci pour ton avis et bonne fin d’après-midi

        1. Pour ceux ou celles qui veulent continuer à en parler et aborder le film « J’accuse » sous un autre angle, l’émission de France-Culture « Le cours de l’histoire » de ce matin revient avec des historiens et historiennes sur la reconstitution historique de l’affaire Dreyfus par Polanski. Bonne journée.

  5. Ah que le sujet est compliqué !
    Polanski est 5 fois accusé de viol. La dernière accusation s’accompagne en plus de violences physiques. Je trouve que ça fait beaucoup. Son film a intérêt à être génial pour que j’aille le voir en oubliant son comportement infamant.
    Je lirai votre critique avec intérêt car je considère vos avis. Et selon j’irai ou pas.
    Mais quand même ….

    1. Merci pour votre confiance. Nous avons vu le film, malgré tout… Nous avons retrouvé la maîtrise du cinéaste dont nous avons admiré « Frantic », « Le Pianiste » « The Ghost Writer » sans parler des films de nos jeunes années : « Le Bal des Vampires », « Rosemary’s Baby » ou « Chinatown ». C’est une leçon d’Histoire interprétée par des comédiens parfaitement dirigés. Polanski a même débauché une partie des effectifs de la Comédie Française !
      Cet avis n’engage que nous…

  6. Bonsoir Matchingpoints, je sépare l’homme du réalisateur. Je ne veux pas le défendre mais une femme dans la soixantaine qui porte plainte 44 (!) ans après ce qui lui est arrivé, c’est un peu exagéré. Et de toute façon, le film est très réussi et le public est au rendez-vous. Bonne soirée.

    1. Nous ne trouvons pas en effet tellement d’explications concernant cette plainte tardive. En 44 ans Polanski a été mis au pilori plusieurs fois, autant d’occasions manquées pour cette personne. Bonne soirée à vous aussi.

  7. Bonsoir les Matching!

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas blogué et je reviens vous voir… Et je lis quoi? Un cas de conscience à démêler! Gloups! alors je dirais que j’ai du mal maintenant à dissocier l’individu de l’oeuvre, peut-être parce que celui-ci m’est contemporain (c’est une position complètement arbitraire, j’en ai bien conscience…) Comme d’autres, j’ai du mal à écouter du Mickael Jakson par exemple, tout comme Noir Désir… Le titre du film que je détache de son origine historique me dérange, dans ce contexte judiciaire…
    Mais si vous allez le voir, je lirai votre critique avec plaisir!
    Très bonne soirée!

    1. En ce qui nous concerne nous ne sommes pas prêtes à blacklister tous les artistes qui, contemporains ou morts, ont eu un comportement répréhensible. On peut aussi se passer de certains comme Noir Désir dont nous ne connaissons qu’une chanson, ce ne sera pas un grand manque dans notre culture musicale.

  8. Bonjour,
    Sujet délicat et subjectif. Bien malin(e) qui pourra proposer une réponse certaine et absolue. Je n’irai pas voir ce film. Je n’apprécie pas énormément Polanski en tant que metteur en scène. Je ne souffrirai donc d’aucun manque. Plus sérieusement, puisque l’affaire Cantat a été évoquée, je constate simplement qu’il a été en prison et qu’il est en règle avec la justice. Après, on peut dire que la peine était trop faible, que Marie Trintignant ne reviendra plus. En effet. Sauf que le dossier Polanski, lui, est toujours ouvert aux USA, qui prennent soin de relancer périodiquement la procédure pour éviter la prescription. Personnellement, j’ai le coeur qui se soulève au vu de toutes ces révélations de viols, de violences, de maltraitances qui déferlent jour après jour et pourtant je n’ai jamais cru à la bonté innée de l’être humain…

    A bientôt

    1. En effet, comme les langues se délient, on a un aperçu plutôt horrifiant de toutes ces violences. Et tout en haut du sommet, le féminicide.
      Pour revenir au sujet de notre post, on voit bien à travers les différentes réactions, que c’est une problématique avec un ressenti très personnel !

  9. Hello
    La question est intéressante et mérite réflexion. Je pense que cela dépend du problème car il y a des choses qui nous touchent plus que d’autres et aussi de la véracité des faites.
    A l’heure où on lutte contre les féminicides ( mais c’est aussi valable pour les hommes qui subissent la violences de leurs femmes bien qu’on en pale peu voir pas), je t’avoue que réécouter du Bertrand Cantat m’a été tout simplement impossible.
    Bises

  10. Bertrand Cantat a tué une femme et ne lui a pas porté secours après qu’elle soit inconsciente… Je crois qu’il y a effectivement une hiérarchie dans l’horreur. Écouter Noir désir est devenu impossible pour moi.
    Les autres ont sans doute bousillé des vies, c’est insupportable, inadmissible. Je nai pas de qualificatif.
    Mais le « timing » de cette plainte 44 ans après les faits ne plaide pas en faveur de la victime.
    C’est un sujet complexe car J’accuse est un GRAND film que je ne regrette pas d’avoir vu, comme le dernier Woody.
    Est ce renier son féminisme d’aller voir leurs films ?
    Personnellement je ne peux plus lire Rousseau, ce donneur de leçons qui a abandonné ses nombreux enfants à l’assistance publique.

    1. Nous partageons en tout point l’ensemble de vos remarques. Nous pouvons en effet ajouter Rousseau au banc d’infamie. Et pourtant nous avons étudié docilement Émile ou De l’éducation, il y a très longtemps, sans que la vie de l’auteur ne fasse polémique.

  11. C’est navrant de constater que les violences envers les femmes sont « habituelles » dans tous milieux, dans tous les métiers.

    Le monde du cinéma n’est pas épargné, bien au contraire. Il semble que ce soit connu de tous mais avant les mouvements récents comme # Metoo, les pratiques n’étaient pas vraiment dénoncées.

    1. C’est un constat vraiment navrant ! Et pourtant nous vivons dans une société « évoluée » et les femmes ont fait de grandes avancées vers l’égalité !

  12. Pas facile en effet de dissocier l’artiste de son oeuvre. Bizarrement, j’écoute encore Noir Désir et je peux voir un film d’un auteur pas très clean dans la vie.
    Je peux apprécier le travail de l’auteur mais en même temps, je n’occulte pas ce qu’il a fait dans sa vie privée.
    Ce qui me gène le plus pour un artiste, c’est le plagiat. C’est une tromperie qui ne passe pas, pour moi.

    1. Le plagiat est souvent difficilement détectable. Il est aussi soumis à controverse lorsque le plagiaire ne veut pas reconnaître ses torts.

    1. On ne peut complètement évacuer le contexte personnel de l’artiste, c’est vrai. Mais nous privilégions l’oeuvre. Toutefois il y a certains que nous ne supportons plus, comme Cantat par exemple.
      Un beau dimanche à vous aussi

  13. Bonsoir les Matching Points! Quel sujet intéressant! eh bien moi je déteste les chasses aux sorcières et j’apprécie une oeuvre indépendamment de la vie ou de la pensée de l’artiste. Tout le monde n’est certes pas criminel, mais nul n’est parfait, j’aime le talent d’où qu’il vienne, c’est justement ce qui console de la médiocrité humaine… Je vais voir ce film semaine prochaine! 😉 Bonne soirée!

    1. Ces derniers jours, nous avons beaucoup discuté avec nos ami(e)s à ce sujet, et il y a eu beaucoup d’avis différents. Le talent console de la médiocrité humaine, c’est bien dit. C’est un peu notre point de vue aussi, sauf quelques exceptions.
      Allez voir ce film, bien dirigé, bien joué, et nous serions contentes d’avoir votre avis.
      Bonne journée avec ce beau soleil, enfin revenu !

  14. Hello !
    Si le sujet du film Polanski m’avait attirée j’y serais surement allée. On peut aller voir ses films, revoir les anciens. Pour autant arguer qu’on doit le laisser tranquille car il réalise des films, non. Comme vous le dites, à la justice de faire son boulot.

  15. Sujet délicat et compliqué… Mais pour être touchée indirectement, ce qui me met hors de moi actuellement c’est lorsque les gens s’en prennent (violemment) au personnel des cinémas diffuseurs alors qu’ils n’y sont strictement pour rien… on mélange tout, hélas !

  16. c’est un vrai dilemne, en effet, alors que j’aime tant les films de Woody Allen. J’ai blacklisté Céline et Wagner depuis longtemps et le fameux écrivain dont je n’ai pas envie de prononcer le nom, alors je suppose que je devrais faire pareil pour lui, mais peut-être attendrais-je que sa culpabilité soit avérée. Donc, il semblerait que j’ai moi-aussi du mal à faire la séparation.

  17. Bonjour les filles !
    Moi je suis très partagée car j’adore ce réalisateur mais j’ai beaucoup de mal à accepter tout ce qui nous était autrefois caché et que l’on découvre peu à peu .
    Cependant comme vous dites ce n’est pas à nous de rendre justice .
    Le débat est vaste et j’avoue ne pas savoir vraiment quelle attitude adopter .
    A suivre….
    Merci en tout cas de soulever ce problème.
    Bel après-midi !

  18. Je n’ai aucun mal à dissocier l’œuvre de l’homme alors j’ai été voir le dernier Woody Allen et j’espère bien trouver le temps de voir « J’accuse ».
    Je n’occulte pas les comportements inamissible des ces hommes (et peut-être de certaines femmes) mais je refuse que le réseaux sociaux condamnent sans autre forme de procès. Bonne journée à vous, fin de ma pause 😉 !

    1. Merci d’avoir sacrifié votre pause pour venir nous voir 😉
      On a bien vu encore la force et l’influence des réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.