MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinema] So Long, My Son

Au début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux.
Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un évènement tragique va bouleverser leur vie.

Nous avons vaincu notre réticence devant la longueur du film : passer 3 heures de (bon) cinéma dans une salle climatisée, il y a pire ! Plus que la fraîcheur du lieu, la promesse de voir une fresque sur une cinquantaine d’années de l’histoire récente de la Chine nous a attirées. Nous avons un faible pour les films qui racontent l’histoire des « gens » sur fond d’Histoire avec un grand H, quelque soit le pays. Et puis, le lavage de cerveau que peut exercer une dictature entraînant l’obéissance aveugle de certains est un phénomène toujours fascinant !

Nous suivons les destinées de quelques familles d’ouvriers, de la Chine post-maoïste, mais toujours communiste, à nos jours. De la politique de l’enfant unique pendant les réformes autoritaires de Deng aux jeunes en scooters bruyants, cheveux teints et t-shirts à paillettes singeant leurs congénères des pays capitalistes.

Mais un des intérêts du film est justement de ne pas suivre un récit chronologique. La tragédie est mise en scène dès les premières images. Les allers-retours dans le temps peuvent perturber la compréhension du spectateur, ils soutiennent en fait son attention.

Nous pensons quand même que certaines scènes très appuyées de ce mélodrame passeraient difficilement dans un film européen. Ne sommes-nous pas plus indulgents pour un film relatant un tel enchaînement de malheurs parce qu’il est chinois ? Accident tragique, destin tragique de ceux qui ont subi un régime autoritaire, fatalité sociale et historique…

Les deux acteurs principaux ont reçu chacun un Ours d’Argent bien mérité au Festival de Berlin 2019.

A voir… malgré la longueur !

21 Comment

  1. Bonsoir Matchingpoints, rien que pour les deux acteurs principaux, il faut aller voir ce film qui ne m’a pas paru trop long malgré sa longueur. Bonne soirée.

    1. Tout en retenue et humilité, ils ne jouent pas mais « sont » leurs personnages. Est-ce parce que le star system n’est pas encore passé par là ?

  2. Quand on les voit très chics aux festivals on comprend encore mieux quels acteurs incroyables ils sont.
    La Chine est un pays comme une planète étrangère. D’une région à l’autre ils ne parlent pas la même langue. Leur soumission à l’autorité est surprenante.
    J’ai l’impression quils vivaient toujours dans la crainte.
    Quelle chance nous avons…
    En tout cas ce film fresque est fascinant et la fin magnifique…

    1. Votre article sur ce film nous à incitées à y aller. Nous n’avons pas été déçues même si nous restons réservées sur quelques scènes très mélo.

  3. Hélas, en ce moment, je n’ai pas 3 h à consacrer à une belle séance de cinéma. C’est surement un beau film. J’ai lu beaucoup de livres sur des histoires humaines de Chinois. C’est beau et terrible en même temps.

    1. Il y a eu en effet pas mal de témoignages de la part des victimes de la révolution culturelle. Nous avions beaucoup aimé  » Les cygnes sauvages » de Jung Chang.

  4. Merci pour votre partage. Si vous cherchez la fraicheur d’une salle de cinéma, je vous recommande chaudement Le Parasite !! (ne serait-ce pas un oxymore…!!)
    Ce film réalisé par Bong Joon Ho a obtenu la Palme d’Or cette année. S’il est toujours à l’affiche, allez le voir, vous ne serez pas déçues ! Bonne soirée.

  5. Je ne suis pas attirée par le cinéma chinois. L’été il est rare que j’aille m’enfermer dans une salle, même climatisée.
    Bon week-end Mesdames.

    1. Le cinéma chinois peut offrir de belles surprises !
      Nous aimons aller au cinéma, même en été. Quelquefois cela nous offre de séances de rattrapage
      Passez une belle journée

    1. C’est vrai, l’ambiance de vacances demande davantage de légèreté, mais le cinéma offre aussi une belle clim…

Répondre à Absolutelyfemme Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.