MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités

[Actualité] Le Brexit…

 Cette décision entame le rêve d’une Europe unie des européennes de cœur que nous sommes.

Notre génération est née avec cette idée, une suite logique de la dernière guerre. On a été élevé dans le rapprochement des peuples avec les échanges, les jumelages. Les frontières sont tombées. J’habitais non loin de la frontière française et passer d’un pays à l’autre sans formalités reste encore maintenant un moment fort pour moi. Les britanniques ne partageaient pas notre monnaie mais ils faisaient partie de cette Europe. Au moment de la décision du « no deal », j’étais en Allemagne et j’ai vu la consternation générale. Du matin au soir, les medias ne parlaient que de ce vote. Une déception qui va au-delà des intérêts et craintes économiques.

Nos familles sont directement concernées par le Brexit. L’une de nous a une fille installée à Londres, l’autre un gendre anglais. L’une et l’autre ont respectivement adopté la double nationalité pour éviter des complications au passage des frontières et pour s’assurer une permanence dans le pays de leur choix. Et nous ? Faudra-t-il solliciter un visa pour aller voir sa famille d’un côté et de l’autre de la Manche ?

Nous ne savons pas si un Breturn est souhaitable après tant de débats, souvent haineux,  autour du Brexit. Une fracture est là, irrémédiable peut-être. L’Angleterre semble être en guerre contre elle-même.

Aujourd’hui, la France et l’Allemagne ont signé le traité d’Aix la Chapelle, 56 ans jour pour jour après le traité de l’Elysée, preuve d’une volonté proeuropéenne. Il y a aussi de bonnes nouvelles en Europe…

 

 

 

32 Comment

  1. coucou

    l’UE est devenue ingérable et un gouffre financier….des dettes , des pays en survie dont la gréce, mais aussi l’italie, le portugal…la france n’est pas loin….
    pourtant la base était cohérente, l euro étant pour « rivaliser  » avec le dollar , ce qui est et restera une utopie, du fin fond de l’asie ou de l’amérique central, entre un bon billet vert, et l’euro,le choix est vite fait…
    L EU a favorisé le libre échange commercial mais aussi la , facilité de pénétrer sur le sol anglais pr ex, sans visa….mais pour ces derniers, outre le fait que l’angleterre soit membre, elle avait un pied dedans et l’autre dehors avec sa monnaie toujours plus avantageuse par rapport à l euro….
    mais aussi, le côté complexe de l’EU, les cotas de pêche,et j’en passe, l’agriculture…..
    des pays que l’on a fait rentrer dans l europe n’ont rien a offrir, roumanie par ex….
    pour que l’europe puisse perdurer il faut la réinventer…..avec des pays membres coherents et en adequation avec leurs pib pour qu’ils aient un effet levier…..
    j’ai des amis anglais qui vivent sur londres, et qui eux sont très heureux de sortir de l europe, trop de contraintes et surtout trop de pays à sauver continuellement….ça va leur coûter de rompre le pacte, mais cela vaut mieux que de s’enliser…

    1. Bonjour et merci pour votre long commentaire – Vous dites à juste titre qu’il faut réinventer l’Europe ! Nous le pensons aussi parce que le monde a changé depuis sa création. Mais l’idée reste une idée formidable, malheureusement elle souffre d’une mauvaise information. Tous les maux de chaque pays sont attribués à Bruxelles et on parle rarement des avantages. Le Brexit lui même a été fondé sur des fake news, dont certaines ont été démenties mais seulement après le vote.
      Vous parlez de l’Euro ; lors de nos voyages en Inde, Cambodge, Iran ou Tanzanie, nous avons toujours payé avec notre monnaie européenne, qui a un pouvoir aussi magique que le billet vert.
      Entre l’idéalisme et le réalisme économique, essayons de trouver une nouvelle voie où chaque pays pourra garder son identité tout en bénéficiant de la force d’un bloc de centaines de millions d’habitants face aux géants de la planète
      Bonne journée

  2. Je trouve cela assez triste. j’ai aussi peur de l’avenir, de la décision de notre pays aux prochaines élections. Tout n’est pas rose. Mais j’essaye d’être optimiste.

    1. Nous aussi, mais surtout, nous irons voter ! Ce sont souvent les abstentions qui font basculer la balance, comme pour le Brexit !
      Bonne journée

  3. Tout à fait d’accord avec vos commentaires les Matching Points ! Nous vivons des moments difficiles entre menaces terroristes, montée du populisme et des extrémistes, fragilité de l’Europe… J’espère vraiment que l’UE saura garder le cap tout en se posant les bonnes questions pour cesser de se fragiliser comme elle le fait chaque jour un peu plus…

    1. Mais comment faire, à notre tout petit niveau…? Tellement de fausses nouvelles circulent et réconfortent ceux qui ne veulent plus de cette Europe. Et pourtant, nous en profitons tous !
      Bonne soirée

      1. ah bon! Nous en profitons tous ?
        Je serais curieuse de connaître nos profits depuis cette grande fiction mal construite appelée l’Union Européenne. A part bien sûr le confort de ne pas faire la queue aux frontières pour que le douanier nous fouille et vise notre passeport, ou bien l’usage de la même monnaie pour 19 pays membres ? Merci de m’éclairer….

        1. Heureusement l’Union Européenne ne se limite pas à la queue aux frontières … Nous vivons sans un conflit entre les pays depuis sa création, finies les désastreuses dévaluations grâce à la monnaie unique, 2,5 millions d’étudiants ont profité du programme Erasmus,le programme d’échange universitaire européen créé en 1987, tant de personnes travaillent dans un autre pays de la communauté européenne sans avoir à se préoccuper de permis de séjour ou autres formalités …! Il reste tant de choses à reformer et à revoir, mais Rome ne s’est pas fait en un jour !
          Merci pour votre commentaire

  4. En 2016, j’ai été très triste du résultat du référendum. Aujourd’hui, et au point où nous en sommes, il faudrait peut-être que cela serve de détonateur non pas pour revenir en arrière ce qui serait suicidaire (et en plus, comme vous, je suis une Européenne convaincue) mais pour créer une Europe véritablement unie avec des règles et des lois communes … mais bon, je me sens tellement dépassée par tous les enjeux …

    1. Si au moins ça servait de détonateur…pour avancer ! Mais pour cela, la mentalité de beaucoup de personnes doit évoluer…
      Bonne soirée

    1. Ça va forcément compliquer la circulation entre les deux pays puisque c’est un des buts du Brexit. Mais personne ne connaît vraiment les modalités de l’après Brexit, le suspens se poursuit. Bonne soirée

  5. Bonjour,
    j’ai connu la Grande-Bretagne avant qu’elle n’entre dans l’UE, il était possible d’y aller sans difficulté. Il me semble que ce n’est pas l’enjeu majeur du Brexit.
    Pour moi la grande question est l’Irlande, qui avait trouvé un certain apaisement, et l’UE n’y était pas pour rien.
    La jeunesse doit s’approprier l’UE et inventer son avenir

    1. L’Irlande est en effet une autre inconnue. Espérons que tous les efforts de paix ne seront pas mis à mal par le Brexit.

  6. J’étais atterrée quand j’ai appris les résultats du référendum mais je constate aussi que l’Europe doit se réinventer sinon on va droit à la catastrophe…

    1. Il faut une grande réforme en mettant à plat toutes les institutions. Mais il ne faut surtout pas de référendum !

  7. européenne convaincue, l’euro a du pouvoir autant que le dollar lorsque l’on voyage, la seule erreur c’est d’avoir voulu intégrer beaucoup de pays de suite, alors qu’il aurait fallu le faire d’abord à 10 puis petit à petit voir si l’on pouvait intégrer d’autres pays mais je pense que l’on a fait un peu n’importe quoi et que maintenant on se trouve dans des difficultés énormes, espérons que des hommes-femmes courageux vont se battre pour que les problèmes se résolvent au mieux pour l’ensemble des peuples européens c’est une force contre l’Amérique, la Chine, la Russie, alors allons voter en Mai en masse

    1. Des nombreuses erreurs ont été faites et beaucoup dans la précipitation. Mais tout d’abord il faut voter pour redonner un nouvel élan à l’Europe. Il y a énormément de choses à revoir, mais restons optimistes, malgré tout !
      Bon après-midi

  8. L’Europe c’est pour moi avant tout la réussite d’une réconciliation franco allemande. C’est déjà énorme. D’abord l’ouverture des frontières, puis le passage à l’euro en 2001, c’était incroyable. Désormais on ne rêve plus, L’union ne fait plus la force dans l’esprit des gens, sauf du point de vue des pays les plus pauvres. Le Brexit et ses conséquences sur la GB seront peut-être l’occasion pour les populations des autres membres de mesurer concrètement ce que l’Europe nous apporte ou pas. Une épée de Damoclès pour l’avenir de l’Europe. En attendant, dur dur pour les mamans Matchingpoints…! Mais bon, avec internet ça va vite maintenant les visas ! Bonne soirée !

    1. Les mamans Matching Points sont juste un tout petit exemple d’une paperasserie qui peut concerner le simple citoyen. Il y a beaucoup plus grave, la réalité économique va concerner tout le monde, et d’abord les anglais qui n’auront pas la vie meilleure que le Brexit avait promis ! Espérons que le rêve du début, que vous avez rappelé à juste titre, sera sauvegardé par nos générations futures.
      Bonne journée

  9. Je ne suis pas une pro de politique pour suggérer des solutions mais je constate tous les jours les problèmes qui se surajoutent et ceci n’arrange rien ! Je suis bien d’accord avec vous . Il serait temps que les intéressés en prennent conscience car que pouvons nous faire à notre niveau ? C’est désolant et l’avenir inquiétant.
    Merci pour votre article qui nous fait réfléchir.
    Belle journée malgré tout !

  10. L’Europe a été mal construite dès le départ et il arrive ce que nous redoutions.
    Je suis pro européenne mais l’Europe doit être totalement revue et corrigée.
    De Gaulle était pro- européen mais ne voulait en aucun cas cette Europe qui est avant tout une Europe bancaire.
    Cela dit, nos amis Anglais ont toujours eu une attitude assez baroque vis à vis de l’Europe et n’oublions pas que les Anglais sont avant tout anglo-saxons et resteront toujours très proche des Etats Unis.
    Churchill avait dit : quelque soit le choix que nous ayons à faire entre l’Europe et les Etats Unis, nous choisirons toujours les Etats-Unis.

    Quant au référendum, je me souviens du référendum des Français qui avait exprimé un non à l’Europe : je pense qu’il s’agissait avant tout d’un avertissement par rapport à une construction « mal ficelée » telle la venue de la Grèce qui s’est avéré catastrophique. IL suffisait de lire la constitution pour comprendre …mais peu de gens l’ont lu et c’est bien dommage.
    Cela dit Vive l’Europe et j’espère que ces électrochocs feront avancer les choses auprès de nos dirigeants et députés européens.

    1. L’Europe était une idée d’après guerre et construite pendant la guerre froide, avec ses failles et ses dérives qui se montrent de plus en plus. Espérons que cet « électrochoc » soit un électrochoc constructif. Mais chaque nation devrait aussi céder de sa souveraineté pour arriver à un consensus pour une véritable renouveau. Nous verrons bien…
      Merci pour votre commentaire !

  11. je dois dire que je ne sais que penser de tout cela et je crois aussi que ce qui l’a emporté, c’est surtout la désinformation ! Tout le monde paiera, les anglais comme nous ! Dommage, c’est un pays que j’aime particulièrement pour être celui où j’ai le plus séjourné.

    1. Vous avez raison d’insister sur la désinformation. Tant de mensonges ont influencé les électeurs. Vous étiez souvent en Angleterre ?
      Bon weekend

  12. Comme je vous comprends ! L’une de mes amies proches vit actuellement en Angleterre avec son mari, vu le contexte il y a de grandes chances qu’ils déménagent…

    1. Un retour des cerveaux qui avaient fui vers l’Angleterre au temps de sa prospérité. Ce sera peut-être positif pour la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.