MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Voyages

[Voyage] Edimbourg

Quelques jours à la découverte de la capitale de l’Ecosse. Une petite capitale ! C’est d’ailleurs ce qui surprend lorsqu’on a en mémoire l’Histoire glorieuse et tragique de cette terre de mythes et de légendes. Pêle-mêle : Marie Stuart, les Highlanders, les Cornemuses, les tissus écossais (Tartans) et les Kilts, le Chardon, les Lochs, les monstres et les fées … tant d’images qui sont imprégnées dans notre imaginaire, qui ont été exploitées dans les romans, les films et maintenant les séries, sans parler de la Mode. Tout cela se concentre dans un petit « pays » de 5 millions d’habitants dont la capitale compte seulement 500.000 âmes. Pays aux fortes traditions qui revendique son indépendance vis à vis de l’ennemie héréditaire : l’Angleterre.

Le premier symbole en est le Château. Imposante forteresse au sommet d’un éperon rocheux, entourée de remparts

où l’on peut visiter le Palais Royal, une Chapelle médiévale, des musées de la guerre, des casernes et prisons, une batterie de canons. Absorbées dans notre visite par la démonstration d’un chevalier d’époque,

nous avons raté le fameux coup de canon de 13h !

Dans une des salles, on peut admirer sur les armoiries royales de la Grande-Bretagne, à côté du Lion anglais, la Licorne, l’animal officiel de l’Ecosse. Pays de légendes qui a pour animal officiel un animal de fiction !

De la grande esplanade le panorama embrasse les collines proches

et la ville plus moderne (New Town) dans le bas qui s’étend vers la mer du Nord.

L’Histoire de l’Ecosse se revit dans une longue et unique rue, le Royal Mile, qui va du Château médiéval au Palais Royal de Holyrood (résidence officielle de la Reine en Ecosse).

 

Cette rue se monte et se descend à l’infini. Elle est bordée des magasins de tissus écossais et de divers souvenirs.

Près du Château, c’est le cœur de la ville médiévale : Old Town. Enserrée dans ses remparts, il a fallu construire en hauteur pour loger la population.

On peut y visiter la Chapelle du Chardon dans la Cathédrale Saint Giles . L’ordre du Chardon (Order of the Thistle) est le plus important ordre de chevalerie écossais.

 

On peut y repérer les Closes, ces passages couverts et ruelles qui descendent en pente raide sur le flanc de la colline.

Toujours sur le Royal Mile, la statue d’Adam Smith, le célèbre philosophe et économiste des Lumières, une des gloires locales avec David Hume et Walter Scott, entre autres.

Et, bien sûr, c’est ici que les Pipers, les joueurs de Cornemuse, font chaque jour l’attraction.

A voir autant de Tartans dans les vitrines et sur les Ecossais eux-mêmes nous avons bien sûr succombé…

mais pas totalement ! Nous avons laissé dans sa vitrine l’ensemble en tartan revisité de Vivienne Westwood. Influence des traditions dans la modernité…

Encore et toujours nous retrouvons l’Histoire. Les écossais sont fiers de leurs Tartans qui, souvent, représentent les Clans (familles) et dont ils avaient été privés pendant plusieurs décennies. En effet, le port du kilt leur a été interdit après la bataille de Culloden en 1746 où les clans jacobites écossais ont été décimés par l’armée anglaise. Les fans de la série « Outlander » sont incollables sur le sujet ! Cette série est d’ailleurs tirée d’une série de romans appelés « Le Chardon et le Tartan ».

Par ailleurs, c’est à Edimbourg que J.K. Rowling a rédigé les « Harry Potter ». On comprend en déambulant au cœur de ces bâtiments de pierre volcanique qu’ils aient pu inspirer les décors du château de Poudlard.

Edimbourg nous a séduites en ces froides journées de janvier. Après les visites, nous nous sommes bien sûr réfugiées dans les pubs pour manger, boire et écouter les airs endiablés du folklore écossais.

L’Ecosse, minuscule point sur le Globe, nourrit encore et toujours notre imaginaire par son Histoire, ses traditions, ses paysages…

 

 

 

 

30 Comment

    1. Nous avons utilisé le petit guide  » Un grand week-end à Edimbourg » ( Hachette). Il y a une visite guidée du Château toutes les demi-heures qui est une bonne introduction à l’Histoire de la ville. Nous souhaitons un bon séjour à votre fille.

  1. Merci pour ce billet si documenté et passionnant ! Edimbourg est une belle ville mais ce qui me plait le plus c’est la campagne écossaises et les îles de Skye sont un de mes destinations rêvées !
    Chaque fois que je regarde Harry Potter, il est évident que moi aussi c’est en Ecosse que le file direct : grisaille + brouillard = Ecosse au même titre que chez nous Pluie+Vert = Béarn 😉

    1. Nous n’avions pas le temps d’explorer la campagne mais l’île de Skye est aussi une destination rêvée. Bien qu’habitant en Provence, l’une de nous (celle qui est allée en Ecosse, ça tombe bien !) n’est pas fan absolue du soleil. Edimbourg a rempli son contrat de grisaille et de froid mais sans pluie qui aurait gêné les visites, c’était parfait ! 😉

  2. Il faut que je me remette à voir Outlander, votre article me donne envie
    L’Ecosse un pays que j’aimerai bien découvrir. La liste est longue de ce que je voudrais faire. Mais j’ai encore beaucoup de temps
    Belle fin de journée mesdames

  3. J’avoue que cela me tente, non seulement les paysages citadins avec cet Edimbourg dont vous donnez un aperçu fort sympathique (malgré la grisaille) mais aussi les paysages sauvages de tourbières et les châteaux isolés que j’associe à mon Ecosse imaginaire. Quelle chance d’avoir pu vous offrir des tartans authentiques! J’adore les musiciens joufflus en solde 😉 et aussi la ferronnerie du fishmarket! Bonne journée!

    1. La campagne nous tente aussi pour une prochaine escapade. Les 3 jeunes musiciens ont eu bien du courage de jouer en ce froid dimanche matin. Nous n’allions pas à Edimbourg pour y trouver le soleil…pas de surprise, il n’y en a pas eu ! Mais avouons que, dans notre imaginaire, l’Ecosse c’est aussi la grisaille !

    1. Nous avons en effet omis de signaler une autre richesse du coin : le whisky. Pour nous, rien ne peut rivaliser avec une bière à la pression dans un pub 😉 Le musée du whisky n’est pas loin de celui des Tartans, d’ailleurs !

  4. Hello
    L’an dernier, j’ai préparé le voyage de mon fils qui se rendait à Edimbourg .Depuis j’ai très envie de m’y rendre d’autant que j’avais noté tous les sorties à faire. ^^ Peut être cette année !
    Belle soirée

  5. Merci pour ce magnifique voyage au cœur de l’Ecosse. Mes souvenirs d’un séjour à Edinburgh remontent à fort longtemps (du temps où j’étais étudiante), mais autant que je me souvienne, c’est une très belle ville à l’atmosphère particulière et aux habitants très accueillants.

  6. Bonjour MatchingPoints, j’avais beaucoup aimé l’Ecosse en général et Edimbourg en particulier. Et j’ai une pensée pour les Ecossais qui ont voté contre le Brexit… Bonne journée.

    1. C’est un peuple rebelle, ils ont déjà tenté de se détacher de l’Angleterre. Une des inconnues de l’après-Brexit !

  7. Chouette car je dois m’y rendre au début du mois de juin. J’adore déjà, grâce à vos photos, ces paysages, même citadins. Je pense faire aussi un p’tit tour dans le haut Écosse. Un grand merci pour m’en avoir donner, à l’avance, un merveilleux goût. Excellente journée!!!

    1. En juin, vous pourrez profiter de longues soirées car la nuit tombe très tard. Et la température sera plus clémente 😉 . Bonne soirée

    1. C’est le but de nos posts mais nous aimons bien aussi des compléments apportés par des lectrices 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.