MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Mademoiselle de Joncquières

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère…

Nous avons suivi l’évolution d‘Emmanuel Mouret à travers quelques uns de ses films, toujours agréables à regarder. Il nous a carrément enthousiasmées avec celui-ci, en tous points parfait, qui s’inspire d’un des épisodes de « Jacques le fataliste » de Diderot

Dès le générique et ses jeux d’ombres sur fond de fleurs rouges, on sait que le réalisateur vise le raffinement. Il exploite toute la splendeur du XVIIIème siècle, les parcs et les jardins où les personnages flânent tout en conversant, les tableaux et les fresques sur lesquels se découpent harmonieusement les actrices en robes de soie.

Emmanuel Mouret filme avec virtuosité ces décors à la Watteau (allant même jusqu’aux ombres chinoises!) et les visages et corps poudrés des femmes.

Les dialogues sont ciselés dans un jeu subtil de l’amour, du hasard …. et de la vengeance, interprétés avec talent par Cécile de France et Édouard Baer. Les seconds rôles réussissent tout autant à manier la langue du siècle des Lumières.

Un plaisir des yeux et de l’esprit !

21 Comment

  1. En effet à voir l’affiche ainsi que ces images, la photo et les costumes ont l’air très soignés. Une tête d’affiche que j’adore (grande fan d’Edouard Baer et de Cécile de France !)… Bref vous me donnez envie de prendre le temps d’aller au cinéma !

  2. Votre billet me donne très envie de voir ce film. J’aime énormément Cecile de France et Edouard Baer. J’aimerais aussi voir les Frères Sisters d’Audiard, dans un autre registre… Vous l’avez vu?

  3. Magnifique pour les yeux et les oreilles.
    Beaucoup de cruauté aussi.
    Et une fin que j’appelais de mes voeux et n’osais espérer…

    Même si vous ne l’avez pas aimé je suis heureuse de voir de ci de là que les Frères Sisters attirent du monde.

    1. Mais n’avons pas dit que nous n’aimons pas ! Nous avons été un peu déçus en sortant de la salle, mais comme nous nous le racontons dans notre post, la nuit porte conseil…

    1. Alors vous allez aimer. Elle est excellente dans sa façon de passer d’un registre de sentiments à un autre dans la même scène. Bonne soirée.

    1. Nous l’avons beaucoup aimé et toutes les personnes de notre entourage qui l’ont vu partagent notre enthousiasme. Nous attendons vos impressions si vous réussissez à le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.