MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Expos Swinging London

[Expositions] Londres – The Summer Exhibition

La Royal Academy de Londres fête cette année les 250 ans de sa fondation, en 1768. D’abord située sur Pall Mall, après des déménagements successifs, elle s’est définitivement installée à Burlington House sur Piccadilly. Institution indépendante, elle assure la promotion des arts visuels par des expositions mais aussi par un enseignement gratuit.

Chaque été elle offre ses salles à une exposition d’œuvres d’artistes renommés et de jeunes talents, la Summer Exhibition.

En cette année d’anniversaire, nous avons pu voir deux expositions : »The Great Spectacle » et la Summer Exhibition 2018.

The Great Spectacle est la rétrospective de 250 ans d’expositions d’été. On peut y admirer des œuvres de grands noms de la peinture anglaise comme Josuah Reynolds, le premier président de la Royal Academy,

son rival Gainsborough, lui aussi portraitiste,

Constable et les paysages de la campagne anglaise,

Millais, le pré-raphaélite,

et enfin, Turner.

La Royal Academy accorde une grande attention aux œuvres contemporaines. Nous avons pu y admirer une exposition de David Hockney  en 2012  et d’  Aï Weï Weï  en 2015.

Cette année les visiteurs sont accueillis par une œuvre de Anish Kapoor dans la cour de Burlington House

 

et par la Royal Walkyrie de Joanna Vasconcelos à l’entrée de la Summer Exhibition 2018.

 

Quelques 1300 oeuvres d’artistes connus ou moins connus sont exposées dans les salles suivantes. Elles sont toutes à la vente.

Nous avons arpenté ces salles un verre à la main puisque le bar était tentant,

ne réussissant pas à nous décider pour cet ours rouge surgissant d’un tapis d’orient,

ou bien ce chien dénommé Rufus,

ou encore rapporter un souvenir à l’effigie de la Reine.

Finalement, nous aurons économisé les quelques dizaines de milliers de Livres Sterling que coutent ces productions artistiques ! Ironie à part, les Summer Exhibitions de la Royal Academy sont un moment important dans la vie des londoniens car elles sont l’illustration d’un spectacle démocratique dans un lieu où se rejoignent la tradition et la modernité.

15 Comment

    1. Les expositions de la Royal Academy ne nous ont jamais déçues. La Summer Exhibition de cette année nous a laissées assez perplexes !

  1. Le meilleur (la dame blanche de Reynolds) et le pire (l’ours et le chien) se côtoient toujours dans les expos, mais c’est évidemment affaire de goût.
    J’ai vu un dispositif d’Anish Kapour a Venise. Toujours étonnant.

    Votre lien vers Hockney ne fonctionne pas.

    1. Que dirait Joshua Reynolds, premier président de la RA en voyant cet ours ? L’art moderne est souvent déconcertant. Art ou imposture ? L’avenir le dira 🙂 . Nous essayons d’améliorer le lien vers Hockney. Merci.

  2. Merci pour ce partage et le choix des œuvres que vous nous présentez. Sans remettre en question celles des grands maîtres, j’aime beaucoup l’œuvre moderne de Joanna Vasconcelos, insolite et magnifique !

    1. Nous avions vu une de ses œuvres, encore plus gigantesque, au Palazzo Grassi à Venise lors de la biennale de 2011. Insolite, comme vous le dites si bien.

    1. Déjantée et excentrique, c’est tout un aspect de l’Angleterre que nous aimons. La Summer Exhibition prouve qu’il y a place pour tout le monde dans un musée 🙂
      Bonne semaine à vous aussi.

    1. Merci. Nous avons la chance de pouvoir vivre assez souvent des expériences enrichissantes à Londres et nous sommes ravies de les partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.