MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Le cercle littéraire de Guernesey

Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie

En 1994, Mike Newell nous avait heureusement surprises avec son film « Quatre mariage et un enterrement » unanimement bien accueilli, presque « culte ». « Le cercle littéraire de Guernesey » est inspiré du roman : « Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates », une fiction historique épistolaire, écrite par Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Nous avions lu ce livre dont l’idée de départ nous avait paru originale. De plus, nous sommes allés récemment sur Jersey , une île voisine. Plusieurs arguments donc qui nous ont incitées à aller voir cette nouvelle œuvre de Newell.

Nous retrouvons comme dans « Quatre mariages et un enterrement »  le ton de comédie qui cède la place à un événement tragique. Ici c’est la disparition d’une jeune femme pendant l’occupation allemande. La maîtrise de l’image, l’humour anglais et la distribution de qualité en font un film agréable à regarder.

Avec quelques reproches cependant. Des clichés sur la guerre qui donnent une impression de déjà vu, l’histoire d’amour trop prévisible, presque improbable. Elle, trop belle, trop bien habillée et maquillée dans Londres en partie détruite par les bombardements. Quant à lui, nous rêvons toutes d’un tel éleveur de cochon… la romance frôle trop souvent la mièvrerie.

Restons indulgentes, c’est l’été, la photo est très belle, nous sommes contentes de retrouver quelques acteurs.

Retenons l’humanité de cette comédie romantique pour tout public…

20 Comment

  1. Vous avez raison ; parfois un film est imparfait ou peu réaliste, mais d’autres éléments en font tout de même un bon divertissement. Juste sur l’affiche, je reconnais 4 acteurs de Downtown Abbey. Cela doit être bien de les retrouver en effet. Bonne soirée à vous 2 ♥

    1. C’est en effet une petite succursale de Downton Abbey que nous avons tant apprécié 🙂 bonne soirée à vous aussi

    1. Lorsqu’un livre que l’on a aimé, est adapté au cinéma, on est souvent déçu. C’est le cas ici, mais on se laisse prendre par les belles photos et la VO. On passe un bon moment et c’est déjà pas mal ! Donnez-nous votre avis si jamais vous allez le voir…

  2. Bonjour matchingpoints, je suis d’accord pour tout ce que vous écrivez à propos de ce film mais il est tellement plaisant que je pardonne tous ses défauts. Bonne après-midi.

  3. Bonjour les Matching,
    Effectivement, ce doit être un film sympathique à regarder en mode détente… On badera les jolies tenues et le bel éleveur! On s’adpatera! ^^
    Belle journée!

    1. C’est vrai, l’été offre d’autres moments de détente. Vous pouvez toujours le regarder lorsqu’il passera à la télé.
      Bon weekend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.