MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] 3 Billboards, Les panneaux de la vengeance

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville

Les trois panneaux remuent la petite ville bien plus que ce terrible assassinat quelques mois avant. Tout à coup, Mildred (Frances McDormand) ne suscite plus la compassion, mais passe pour un fauteur de trouble. Cette mère veut enfin voir le coupable, elle pense que la police n’a pas fait son travail. Par ses panneaux elle veut empêcher que la ville oublie ce drame. Son personnage rappelle celui de Diane Kruger dans In the fade

L’action se déroule dans le Missouri, au fin fond de cette Amérique qui ne  fait pas rêver, dans un milieu où l’on ne s’adresse la parole qu’avec des insultes, une Amérique réac où la violence n’est jamais très loin, et l’autodéfense toujours présente. Il est donc logique que Mildred, la mère de la victime, cherche vengeance. Le deuil ne l’a pas brisée mais lui donne de l’énergie. Elle n’a plus peur de rien, elle n’a plus de limite, sa vie sentimentale est un échec et elle prend même le risque de perdre son fils qui est resté avec elle. Mais tout ne se passe pas comme elle l’a pensé. Il y a comme un revirement dans le film, la lettre du chef de la police, magistralement interprété par Woody Harrelson, sert de catalyseur. Et on découvre de nouvelles facettes chez des personnages jusqu’ici presque caricaturaux, tel Dixon, le policier, Sam Rockwell, lui aussi tout simplement parfait.

C’est un thriller qui traite aussi de conflits actuels, souvent par le biais de l’humour noir, comme racisme et sexisme. Martin McDonagh a choisi lépouse d’un des frères Coen pour actrice principale, et son film les évoque justement par sa façon décalée de filmer, on pense à Fargo. Frances McDormand sort du moule hollywoodien, elle ose jouer sans fard.

Sans dévoiler la fin, nous pouvons tout de même dire que c’est aussi un film tendre et touchant, il n’est pas à un paradoxe près !

 

 

 

16 Comment

    1. Un très bon film, pour lequel Frances McDormand a déjà eu le Golden Globe et est en bonne voie pour avoir l’Oscar, 20 ans après Fargo justement. A voir si vous avez l’occasion.
      Bon weekend

  1. J’aime bien ces intrigues et je suis toujours intéressée par les histoires qui se passent aux Etats Unis.
    Je vais aller faire un tour au cinéma. ça tombe bien, le week-end s’annonce pluvieux

    1. Un beau programme pour un dimanche sous la pluie – bonne séance et peut-être vous nous donnerez votre avis…Bonne séance

  2. Je n’avais pas noté qu’effectivement les 3 panneaux semblent davantage émouvoir la population que le crime horrible.
    C’est tout à fait bien vu.
    Grand film, grande Frances, grand Woody et immense Sam Rockwell.

  3. Bonjour Matchingpoint, j’ai trouvé le personnage de Mildred un peu outré et ça m’a gênée. Sinon, le film se laisse voir et Sam Rockwell est en effet parfait. C’est un acteur que l’on ne voit pas assez sur grand écran. Comme Frances McDormand, il va certainement recevoir l’Oscar du meilleur second rôle masculin cette année. Bon dimanche.

    1. C’est vrai, Frances McDormand a un jeu un peu excessif dans tous ses films. Mais nous l’acceptons…L’acteur Sam Rockwell nous a le plus impressionnées, il mériterait son Oscar !
      Bon dimanche à vous !

  4. J’aime bien très critique tout en nuance. C’est vrai que les acteurs sont excellents. Mais alors ca m’a paru si violent… jai quand même eu du mal …. Beau film en tout cas.
    GROS bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.