MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités

[Actualité] Nous sommes tous Johnny…

C’est en téléphonant à ma famille allemande, que je me suis rendu compte que Johnny fera pour toujours partie des spécificités françaises !  Il n’y a pas une personnalité du show biz allemand dont l’enterrement aurait provoqué un tel mouvement de tout un pays. Réunir trois Présidents de la République, avoir droit au défilé sur les Champs Elysées et trois épouses qui suivent le cercueil, c’est digne de l’enterrement d’un roi. La France entière était unie dans un même élan qui nous a rappelé la Coupe de Monde de football 1998 et, de façon plus tragique, Charlie

Personnellement, nous n’étions pas spécialement fans de lui et nous ne l’avons jamais vu sur scène. Nous avons assisté à de nombreux concerts de groupes de rock mais Johnny nous faisait plutôt sourire. Il était « populaire » et même parfois nous semblait un peu ringard. D’ailleurs les imitateurs s’en sont donné à cœur joie pour le caricaturer… Nous l’avons snobé et, pourtant, encore de son vivant, nous avons apprécié plusieurs de ses tubes !

Des chaines de radio n’ont émis pendant plusieurs jours que ses chansons, des pages entières dans les journaux et ces milliers de spectateurs devant leur télé… Au-delà de l’exagération et malgré ce martèlement médiatique, voir tout ce monde, toutes générations et milieux sociaux confondus, motards tatoués, acteurs, musiciens, écrivains et politiques, réuni pour saluer Johnny, fut très émouvant, comme la cérémonie dans l’église La Madeleine, un vrai moment de communion : ses musiciens  jouant « Toute la musique que j’aime » et les personnes présentes tapant dans leurs mains, en rythme …


Et vous, avez-vous aussi en vous quelque chose de Johnny ?


			

22 Comment

  1. Mes parents n’écoutaient pas du tout sa musique, et il était perçu dans la famille comme trop populaire chez ces amateurs de classique. Il n’était pas de ma génération non plus, et pourtant j’aime quelques une de ses chansons, dont Toute la musique que j’aime, hymne magnifique au blues. Et sa voix était, quoiqu’on en dise, unique et puissante, magnifique. Samedi, j’ai été émue bien au-delà de ce que j’aurais pu imaginer…

    1. Vous partagez notre étonnement d’avoir trouvé finalement quelque chose en nous de Johnny. Et pourtant dans votre cas la nostalgie n’a rien à voir dans cette émotion…

  2. Je n’étais pas spécialement fan de Johnny ; j’avais appris au piano « Quelque chose de Tennessee » ; une chanson que j’ai toujours trouvé très belle. Cependant, j’ai été émue par la cérémonie dans l’église de la Madeleine. (Je n’ai pas tout vu, la boutique était ouverte mais les clients devant la TV ; tout à fait normal).

    1. Nous n’avons pas vu non plus la cérémonie à la télé, juste quelques extraits après. Vous aviez un professeur de piano bien moderne…!
      Bonne fin d’après-midi

  3. Je suis tellement d’accord avec votre article ! J’ai eu ma période étudiante fin des années 80 et aimer Johnny était tellement ringard … J’ai pourtant passé la moitié du WE dernier devant ma télé, la larme facile et remplie de regrets de ne pas avoir été à un de ses concerts … par snobisme sans doute !!
    C’était quand même un hommage magnifique et sans heurt, Un véritable élan de la France populaire, dans le sens noble du terme … pas un débordement, pas un seul incident … ça porte à réfléchir quand même !

    1. Vous avez raison, pas de débordements, pas de bagarre ou casse, c’est donc possible malgré la foule. Une chose à retenir.

  4. Je n’ai absolument rien en commun avec Johnny
    Je trouve qu’il a bien vécu, même brûler la vie par les deux bouts.
    J’espère ne pas vous choquer, personnellement je suis limite choquée par ce déballage royal
    Bonne soirée mesdames

    1. Mais non, nous sommes ravies de lire des opinions différentes et en plus, nous sommes d’accord avec vous ! C’est bien pour cela que nous étions étonnées par notre émotion, une émotion ressentie malgré nous – mais qui s’explique peut-être par quelques chansons qui nous ont accompagnées ? L’enterrement royal, une spécificité française…
      Bonne semaine

  5. Moi j’aimais Jonnhy de toute petite depuis ses débuts.
    Je l’ai vu 2 fois en concert il y a longtemps et je regrette de ne pas avoir assisté au concert de ses 50 ans .
    On peut en penser ce qu’on veut mais ça reste un de ces personnages qui a marqué son époque.
    Adieu l’artiste !
    Bonne semaine les filles !

  6. Ce fut des funérailles très émouvantes, surtout dans la rue où le peuple était réuni pour communier. Ça ne faisait peut-être pas « in » de dire qu’on aime Johnny, mais il a su rejoindre comme peu de personnes toute une population et ça, ça veut dire beaucoup. Il est beaucoup moins connu au Québec et je n’ai pas bien suivi sa carrière, mais c’est vrai qu’il était unique. Assez paradoxal d’ailleurs pour quelqu’un qui a commencé en imitant Elvis Presley et en faisant des reprises de chansons américaines. Mais au fil des ans, il a imposé son style bien à lui. Un triste départ, mais un peu compensé par toute cette vague d’amour.

    1. Vous résumez bien la situation – il n’était pas très « in », mais finalement il était bien aimé, malgré une vie plutôt tumultueuse, on lui a même pardonné ses déboires avec les fisc…:)

  7. Bonjour Matchingpoints, même si j’ai trouvé que l’hommage officiel était exagéré, les gens sur les Champs-Elysées qui ont bravé le froid m’ont touchée. Je n’ai jamais vu Johnny en concert et aucun de ses disques mais je l’ai beaucoup entendu à la radio. Et puis au cinéma, il était bien. Je me rappelle de l’homme du train de Patrice Leconte. Sinon, 10 jours après les obsèques, on est déjà passé à autre chose dans les média. Bonne journée.

    1. Les médias sont friands de scoops. Ils les exploitent au maximum puis on passe à d’autres nouvelles à sensation et, hélas, il n’en manque pas !

  8. Très honnêtement j’ai boycotté tout ce qui pouvait concerner Johnny et ai soigneusement évité d’allumer la télévision lors de la fameuse cérémonie. J’ai trouvé tout cela vraiment « too much » et je n’ai jamais aimé sa musique donc cela ne m’a fait ni chaud ni froid… Soulagée que ça soit passé ! Bon mercredi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.