MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Concerts

[Concert] Like a Rolling Stone…

Nous sommes très éclectiques, culturellement parlant. Mais il faut en plus être un peu fada pour faire un aller-retour Marseille-Paris juste pour écouter les Rolling Stones ! Nous l’avons fait, parce que ce sera sûrement la dernière fois que nous verrons les dinosaures du rock sur scène …

Le concert de la tournée No Filter a eu lieu dans le nouveau complexe de U-Arena pour la soirée d’inauguration, une méga-salle, avec certes encore quelques réglages sonores à revoir. Mais dans la salle, 40 000 spectateurs ! Trois générations acquises à leur cause, pour assister à un vrai concert !

Mick Jagger, le bad boy,  s’adresse au public avec quelques mots en « français » comme « Je vous surkiffe ! »,  bouge encore comme un petit jeune et, tel un magicien, met l’ambiance ; il se donne à fond, ne néglige rien, le vrai show-man qui change aussi de tenues ; un modèle encourageant pour nous avec ses 74 ans ? Keith Richard, habillé en pirate, maitrisant toujours ses fameux riffs,  Charlie Watts à la batterie, toujours aussi flegmatique et cool et Ron Wood, les quatre accompagnés par d’autres musiciens et deux chanteurs. Deux heures et demie de musique, du vrai rock, un tube après l’autre, sans effets spéciaux comme lors des concerts au stade Vélodrome d’il y a quelques années. Et ces septuagénaires, véritables papys du rock, pendant que tant d’autres ont déjà  disparu, arrivent toujours à enflammer les grands-parents, leurs enfants et petits enfants, sauf que eux, ils n’ont pas perdu leurs cheveux ni augmenté de tour de taille. … Mais les écrans sont  cruels, lorsque les caméras s’attardaient sur eux, on voyait des visages  très marqués et ridés, surtout Keith Richard, une vraie momie vivante. Disons  qu’ils avaient gouté à tout et qu’en somme ça ne conserve pas si mal que ça  … !

Plaisir pur, mais aussi émotion et nostalgie, parce que comme pour le concert de Paul McCartney à Marseille   ici  , toute notre vie passait devant nous, chaque chanson représentait quelques moments de nos jeunes années. Les uns étaient Beatles, les autres étaient plutôt Stones – nous écoutions les deux groupes, avec la même fidélité jusqu’au bout.

En sortant, nous chantions, It’s only rock’roll, yes I like it, like it yes I do… mais avec un petit pincement au cœur

 

23 Comment

  1. Je trouve qu’au vu de votre article, ça valait le coup de faire un aller-retour!
    Et qui vous dit qu’ils ne reviendront pas dans 3 ans…

    1. Il n’y a avait que les fans, donc acquis. Mais c’est vrai, c’était un méga concert réussi. Nous aimerions les voir dans une toute petite salle, au premier rang 🙂

  2. je n’aime pas trop les retours en arrière et j’évite de revoir les idoles du passé… J’ai tendance à regarder plutôt devant en écoutant la musique d’aujourd’hui, quand elle me plait…ça ne veut pas dire que je n’écoute plus les Stones, mais de là, à aller les voir en concert…

    1. Nous écoutons toutes les musiques, anciennes et actuelles. Mais ce n’est pas pour n’importe qui que nous aurions fait ce déplacement… et nous n’avons pas regretté !

  3. Ca devait être chouette ! Un de mes étudiants m’avait prévenue qu’il ne serait pas en cours à 8h ce matin car il était au concert avec ses parents hier soir, je l’ai volontiers excusé…

    1. Voilà, toujours aussi dynamisant – on n’a qu’à le regarder, ce bon vieux Mick, il nous montre le chemin ! 🙂

  4. J’aurais adoré les voir mais les places se sont vendues trop vite !
    J’ai mieux géré pour Roger Waters et vous avez raison, ce sont des concerts sont il faut profiter …
    Vous étiez placées où ? Acheter des billets dans une salle pareille sans rien en savoir c’est stressant mais bon, l’ambiance sera là !!

    1. C’est vrai, il fallait se dépêcher. Nous avons choisi nos places sur un plan et étions très bien placés (heureusement vu le prix) ! Mais la salle est tellement immense…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.