MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Wind River

  •  

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Le film de Taylor Sheridan s’inscrit dans la tendance des polars nordiques et nous a rappelé « Fargo » des frères Coen, autre polar qui se déroule totalement dans la neige avec un personnage de femme hors norme.

Des images  à couper le souffle tellement les paysages du Wyoming nous projettent dans une nature rude, sauvage, en équation avec la violence des hommes. Une atmosphère glaciale dans tous les sens du terme. Une jolie jeune femme est parachutée dans cet univers hostile et machiste. Elle semble dépassée non pas par manque de compétence mais par sa méconnaissance de l’environnement naturel et humain. Perdue au milieu d’hommes sauvages débordant de testostérone, Elisabeth Olsen arrive à s’imposer. Bien qu’elle soit un agent du FBI, elle éprouve de l’empathie pour la victime et son engagement est total. Jeremy Renner est formidable dans le rôle d’un garde forestier chargé de tuer les animaux prédateurs mais aussi père endeuillé, rongé par le chagrin.  Malgré son obstination à retrouver l’assassin, l’homme prédateur, il fait passer avec subtilité un message d’apaisement.

Le moment le plus fort est un face à face à plusieurs, scène de balles et de sang qui surprend le spectateur ; fascination pour les armes, dans la pure tradition du Western.

Le film a le mérite d’inclure dans le scénario assez classique d’un thriller l’histoire d’un peuple, ces amérindiens d’aujourd’hui, parqués dans des réserves où ils sont confrontés au problème de la drogue et de l’alcool qui les déciment lentement. L’histoire raconte la tragédie de tout un peuple et par là le thriller devient une tragédie sur fond de neige et de sang.

 

23 Comment

  1. Je n’avais pas du tout entendu parler de ce film !
    Je pense aller au cinéma ce week-end ; je ne sais pas si je vais voir « Petit paysan » ou 120 battements par minute.

  2. j ai adoré moi aussi
    j aime les thriller et le contexte du film est vraiment différent de ce que l on pt voir habituellement
    c la 2è fois que je vois Jeremy Renner depuis Premier Contact que j’avais adoré
    contente de ma sortie ciné
    j’attends Mother cette semaine

    1. N’oublions pas la performance de Jeremy Renner dans « Démineurs » de Kathryn Bigelow. Par ailleurs tout sauf le traditionnel film « de femme » !

  3. j’avais noté de le voir, il passe encore, j’ai vu Chouquette avec Sabine Azéma et un enfant qui jouent très bien , un bon film à mon humble avis, Barbara pas mal mais un peu touffu, Jeanne Balibar ressemble étrangement à Barbara, au programme une famille syrienne,vu également Visages villages, j’ai beaucoup aimé et Agnès Varda formidable

  4. Vous êtes les deuxièmes à parler de ce film. C’est un signe, je l’ajoute à ma ‘liste’ 🙂 D’autant que je vis maintenant aux USA et ai hâte d’en découvrir tous les aspects et paysages. Merci les dames!

    1. Il y a longtemps que nous ne sommes pas venues sur votre blog…Votre installation s’est elle bien passée ?
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.