MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Non classé

[Voyages] De retour – 4

Départ pour Zanzibar, la deuxième partie de la Tanzanie puisque le nom du pays provient de l’association de l’ancien Tanganyka et de Zanzibar. « Jet privé » ou presque. On comprend pourquoi la valise était limitée à 15 kg… une autre expérience…

Zanzibar est une île de tous les contrastes.

Notre premier contact a été avec notre hôtel au bord de l’Océan Indien. Rêve d’île : mer turquoise, sable blanc et cocotiers. Moiteur subtropicale et huttes individuelles tout confort. Toutes les prestations d’un village-club de très bon niveau au milieu d’une végétation luxuriante.

Le client est roi. Farniente, cuisine délicieuse pour tous les goûts et personnel très attentionné qui, tous les soirs, décore le lit avec les fleurs cueillies le matin dans les jardins.

Changement total d’ambiance : l’excursion d’une journée à Stone Town, la capitale, bien loin du décor idyllique des plages. Un retour vers le Tiers-monde, routes en partie défoncées, ni eau ni électricité dans les campagnes, pauvreté de la population à 95% musulmane, femmes voilées.

Avant l’immersion dans la vieille ville, nous visitons le Mémorial des esclaves captifs, sur l’emplacement de l’ancien marché aux esclaves. Zanzibar commence à honorer la mémoire de son passé tragique de plaque tournante de l’esclavage. Les sculptures sont modernes mais les chaînes authentiques.

Une des cellules où s’opérait la sélection naturelle entre les esclaves. Ceux qui en sortaient vivants pouvaient être vendus.

L’immersion dans le centre de la vieille ville commence par la halle aux poissons où nous avons connu un choc olfactif qui nous a rappelé l’épisode de la naissance de Grenouille dans le roman de Patrick Suskind, « Le Parfum » !

Nous récupérons nos sens en passant devant marchand de meubles

et en allant au marché couvert sentir les épices

et les fruits et légumes.

En flânant dans les rues nous découvrons un ensemble hétéroclite de maisons délabrées et de beaux bâtiments coloniaux, restes des occupations arabe, portugaise, britannique et des influences indiennes.

 

Et les célèbres portes de style indien ou arabe.

Une autre porte (pour les initiés celle-là) – nous sommes passés devant la maison où Freddie Mercury, le chanteur  charismatique des « Queen » a vécu pendant quelques années, il fait maintenant partie du patrimoine zanzibarite.

Du toit-terrasse d’un charmant hôtel-restaurant, nous découvrons une échappée vers l’horizon.

Nous irons jusqu’au port

où les boutres symbolisaient autrefois l’aventure.

Le nom de Zanzibar a toujours fait rêver, rêve inaccessible pour Arthur Rimbaud ou Joseph Kessel. Nous avons tenté d’approcher le mythe tout en ressentant le contraste entre les témoignages du riche passé et le délabrement présent. 40% de l’économie repose aujourd’hui sur le tourisme. Réhabiliter ce patrimoine sera nécessaire pour offrir un complément au tourisme essentiellement balnéaire de la côte est. Il se dégage malgré tout de cette ville un charme insolite.

Mais il nous manquait encore quelque chose ! Durant toute la semaine sur le continent nous n’avions jamais pu voir le Kilimandjaro.

En partant de Zanzibar direction Nairobi, nous avons vu peu à peu surgir au-dessus d’une mer de nuages, une masse impressionnante… Le KILI !

Encore un peu enneigé sur sa face Nord. Le réchauffement planétaire grignote chaque année davantage la couche « des neiges du Kilimandjaro »…

Après avoir vu les Big Five et le Kilimandjaro, nous pouvions rentrer de ce très beau voyage bien organisé, sans mauvaise surprise, et surtout, sans être fâchées...

25 Comment

  1. sacrée découverte cette dernière partie , c’est ce qu’on appelle de l’aventure! on ressent rien qu’à regarder vos photos de sacrées émotions ; ça donne envie et ça fait peur tout à la fois! C’est le genre de voyage où quand on rentre on ne regrette pas de l’avoir fait comme vous dites dans votre dernière phrase.

    1. Il est difficile de transmettre seulement par des photos ce que nous avons ressenti à la fois au contact avec les animaux dans les parcs et lors de la découverte de Zanzibar. Ce voyage nous a procuré en effet de fortes émotions !

  2. Je ne peux qu’imaginer les odeurs se plaquant sur vous!
    Bouche bée devant les belles plages, yeux écarquillés devant la ville aux mille facettes et chargée d’histoire.

  3. Quelle merveille ! le kilimandjaro !
    Effectivement belle fin de voyage .
    Et bien encore une partie de l’afrique qui ne m’attire beaucoup …
    Vous me donnez envie de repartir demain .
    Mais je pense qu’il me faudra un peu de patience .
    Un grand merci pour ce partage !!!

    1. Nous ne savons pas non plus si un jour nous allons retourner – il reste encore tant de choses à voir dans d’autres coins du monde !
      Merci pour tous les commentaires

    1. Le mémorial est assez petit, mais il suffit pour vous mettre face à cette réalité. C’était l’autre facette de notre voyage.
      Bonn nuit

    1. Zanzibar- comme nous l’avons dit, a deux faces. Nous avons eu un petit aperçu des contrastes. Nous sommes très contentes d’avoir vu cette île qui a fasciné tant de personnes.
      Bon weekend à vous aussi

  4. Bonsoir Matching Points, merci pour ces photos dépaysantes. C’est bien d’y aller au moins à deux. Il n’y avait aucune raison que vous reveniez fâchées. Bonne soirée.

  5. Coucou les « Matching »
    Quel plaisir de lire cet article !
    Moi qui n’y suis jamais allée je me suis régalée à regarder toutes vos photos.
    Et du coup l’envie d’un petit séjour là-bas me taraude…
    Bon week-end !

  6. Je m’arrête très souvent sur votre site que j’apprécie beaucoup, cela me permet de m’évader et de penser à autres choses….Que du bonheur !! Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.