MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture Deutsches Echo

[TV] Ku’damm 56

La télévision nous réserve parfois de bonnes surprises. Cette production de la télévision allemande en est un parfait exemple. Une minisérie bien réalisée qui a reçu de nombreuses récompenses à juste titre. Il parait qu’il y aurait une suite, et nous sommes déjà impatientes …

Caterina Schöllack dirige une prestigieuse école de danse berlinoise. Sa plus grande préoccupation est de marier ses trois filles, Monika, Eva et Helga, à des gentlemen bien établis et de bonne famille, afin de conserver les traditions dans son école de danse “Galant”.
Toutefois, Monika vit difficilement son entrée dans l’âge adulte et son rôle en tant que femme à cette époque. Elle est en effet fascinée par un tout nouveau monde fait de coiffures banane, de vestes en cuir, de jupons et de rock and roll.

L’histoire de Monika et de ses deux sœurs est l’exemple même de nombreuses biographies d’une époque, lorsque la vie des femmes était encore définie par le mariage et l’homme avec qui elle partageaient leur vie. Mais en même temps, la quête d’une nouvelle identité féminine se faisait déjà sentir.

Le film a su éviter les clichés et propose des images assez nuancées. Des images pour montrer ce mélange d’un monde coincé et étriqué de la petite bourgeoisie en la personne de la mère autoritaire qui élève seule ses filles et qui croit bien faire, d’une douce rébellion de la jeunesse et de quelques pas hésitants vers une nouvelle liberté de la femme dans les années 50. Le rock’n roll sert de catalyseur pour la jeunesse qui cherche à s’échapper de ce petit monde. Mais c’est aussi une photo de la société allemande d’après-guere, en pleine ascension du miracle économique, avec des rappels des horreurs commises, et la jeunesse qui demande des comptes. Finalement, les uns sont des vaincus du nazisme et les autres seront des vaincus de la RDA parce que le mur sera construit quelques années après…

Ce n’est pas notre jeunesse à nous, nous étions à peine nées. Mais nous avons encore connu l’éducation stricte de la jeune fille « comme il faut » – heureusement 68 est arrivé ! Ce film est à montrer aux jeunes femmes, même à nos petites filles pour qu’elles prennent conscience du chemin parcouru vers l’émancipation…

Et vous, avez-vous vu Ku’damm 56 ?

 

 

 

 

 

16 Comment

  1. Bonjour Matchingpoints, et non, je n’ai pas vu cette série. Je sens que j’ai loupé quelque chose. Cela sortira peut-être en DVD. Bonne fin d’après-midi.

    1. Ce sera surement diffusé sur une autre chaine dans quelques mois. Mais une cinéphile comme vous sera peut-être déçue 😉

  2. J’ai beaucoup aimé et le sujet est très original car à ma connaissance, jamais traité, la génération des jeunes allemands d’après guerre qui est très influencée pas la civilisation américaine et qui porte en elle les horreurs commises par la génération précédente. Je pense que c’est le bon moment pour traiter d’un tel sujet, avant c’était certainement trop frais dans les mémoires. J’attends moi aussi impatiemment la suite qui je croie se situera à la fin des années 50, début 60. Et bien sûr, je ne peux qu’aimer la bande son de ce feuilleton !
    Je confirme à mon amie Dasola qu’elle a en effet loupé quelque chose !

    1. Il y a déjà eu quelques productions sur ce sujet, on pense aux films de Fassbinder dans les années 70. Mais c’est une période qui en ce moment est redécouverte par les cinéastes, nous avons beaucoup aimé « Le labyrinthe du silence » par exemple. « Ku’damm 56 » parait très léger, et pourtant, c’est une belle reconstitution de cette époque. Attendons la suite…
      Bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.