MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Fashion Lecture

[Lecture] Cinéma & Mode

« Sans le cinéma, je n’aurais jamais fait ce métier. Les films m’enrichissent et me conduisent vers d’autres histoires qui deviennent les miennes » Jean Paul Gaultier.

Regard croisé entre le septième art et la mode, cette étude passionnante retrace les rapports féconds entre ces deux champs de création. Les costumes portés à l’écran ont fait entrer des pans entiers de l’histoire du cinéma dans les ateliers des créateurs de mode. Ce livre se propose de mettre en regard leurs motivations stylistiques, psychologiques ou politiques avec les choix des couturiers dans les moments de grâce qui ont illuminé les salles obscures et les défilés de mode.

De la mode d’Hollywood aux nouveaux looks du cinéma de genre, le volume invite également dans l’intimité de collaborations emblématiques : Gabrielle Chanel, Samuel Goldwyn et Gloria Swanson, Edith Head et Bette Davis, Jean-Louis et Marilyn Monroe, Hubert de Givenchy et Audrey Hepburn, Ralph Lauren et Robert Redford …

Vous le savez, nous sommes des cinéphiles et, sans être de véritables fashion victims, nous aimons aussi la mode. Le livre  qui  nous a  été offert est donc un cadeau très apprécié !

L’album est déjà un bel objet en lui-même, la couverture en satin en fait un écrin raffiné en parfaite harmonie avec son contenu. Les costumes des films sont présentés à travers les époques telle une promenade durant un siècle de créations, un régal esthétique. Le texte qui les accompagne et les situe dans l’ambiance et le contexte, est basé sur un vrai travail de recherche.

Des créations de couturiers sont devenues mythiques comme le tailleur Dior de Marlène Dietrich dans « Le grand Alibi » d’Alfred Hitchcock. Dior dont nous avons parlé ici , s’est affirmé d’ailleurs comme le couturier des stars.

Personne n’a oublié qu’Hubert de Givenchy a habillé Audrey Hepburn à l’écran et à la ville.

Le cinéma et la mode ont des rapports interactifs.

On retrouve chez Ralph Lauren, collection printemps été 2012, les influences de « Gatsby le Magnifique », 1974, Oscar de la meilleure création de costumes.

 

Mia Farrow pour les femmes,

 

et pour  les messieurs,

Robert Redford

Le cinéma lance des tendances.

La robe de Joan Crawford dans « Captive », 1932, lance les manches « gigot ».

« Dieu créa la femme » et Brigitte lança le Vichy.

Le pantalon de Greta Garbo dans « Le droit d’aimer » crée une révolution vestimentaire.

Marlon Brando dans « Un tramway nommé désir » et son T-shirt de bad boy avant l’heure !

Il reste encore tant d’autres belles créations à découvrir dans ce livre. Les fabuleuses robes de Cate Blanchett dans « Elizabeth »

ou celles des aristocrates de « Marie-Antoinette »,

précédées des robes de Scarlett O’Hara dans « Autant en emporte le vent ».

Quel plaisir de retrouver les photos d’un film que l’on a particulièrement aimé, tant de références et de souvenirs, tant de femmes et de vêtements qui font rêver !

L’importance des costumes dans les films est mise en lumière au moment des grandes distributions des prix que sont les Césars en France ou les Oscars. Le travail des  costumiers et des costumières y est aussi, à juste titre, récompensé.

A feuilleter et à lire sans modération !

 

 

22 Comment

  1. Ces photos sont très belles, en effet. Un livre fait pour les amoureux de la mode, du cinéma, ou des deux !

    A l’heure du dématérialisé, j’apprécie toujours autant les « beaux livres », Pour leur contenu bien-sûr, mais aussi parce que ce sont de vrais objets de décoration.

  2. Je vois que nous sommes un peu sur la même longueur d’ondes côté billet puisque je parle chez moi d’une expo sur les costumes de cinéma au Château de Maisons Laffitte…
    La robe de Scarlett ou le rêve de toutes les petites filles (de ma génération)
    Bonne soirée

    1. Nous avons lu votre post sur le Château de Maisons Laffitte – les costumes sont magnifiques ! Bonne fin de soirée

  3. Bonjour Matching Points, je pense que c’est un joli livre à offrir. Quand je revois Vivien Leigh, j’avais été frappée par ses magnifiques yeux verts lors d’un gros plan. Bon samedi.

    1. Nous sommes loin de Noël, mais vous avez raison, c’est un beau cadeau, esthétique et très intéressant. Pour une cinéphile comme vous, c’est un régal. Vivian Leigh avait de très beaux yeux, c’est vrai, mais il y a tant d’autres beautés à découvrir…Bon weekend à vous

  4. Ce doit être un plaisir que de feuilleter les pages de ce livre. J’aime beaucoup regarder les tenues de ces dames…Je rêve au travers d’elles! Comme beaucoup, non? 🙂

    1. Tout à fait – mais il n’y a pas que de beautés « anciennes », le livre montre aussi quelques costumes actuels. On rêve…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.