MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Mood

[Mood] Bandsalat et Minitel

 

Les jeunes n’ont pas ou peu connu les cassettes. Elles faisait autant partie du quotidien de nos jeunes années que le smartphone pour la jeunesse d’aujourd’hui. On enregistrait (on ne téléchargeait pas) nos tubes préférés, ce qui nous évitait d’acheter des disques, et on les écoutait sur nos Walkman qui nous rendaient aussi service pour l’apprentissage des langues.

Mais combien de fois, le ruban des cassettes s’emmêlait, parfois impossible de le démêler, s’il était cassé on essayait même de le recoller après de longs moments de bricolage ! Les jeunes ne peuvent donc pas se rendre compte combien nous avons pu nous énerver avec ces bandes entortillées  – les allemands appellent ça affectueusement « Bandsalat » . Même sans dico, tout le monde arrive à comprendre…

En France on a connu l’ancêtre d’Internet, le Minitel ! En tapant 3611 ou 3615 on pouvait consulter l’annuaire téléphonique, les horaires de train ou de cinéma. On se rappelle le son strident de la sonnerie de connexion. Il existait même le célèbre minitel rose… Que cet outil parait désuet à l’heure de la toile mondiale et pourtant, ce fut un progrès incontestable ! 

Avec l’âge et le recul, la cassette prend une connotation nostalgique, vintage diraient les uns, et ce sera peut-être la même chose pour le Minitel.  Deux objets qui seront au musée un jour et que nos descendants regarderont avec curiosité…et condescendance !

 

 

32 Comment

  1. Nostalgie, NOSTALGIE! on s’est bien amusé quand même, je rajouterais le frigidaire qui à remplacé la glacière, le poste transistor made in japan, la première télé qu’on avait mise dans l’ancien meuble radio pour pouvoir le dissimuler en fermant les portes et éviter de choquer!, la table en formica, la machine à laver au gaz qui frôlait l’explosion quand ma mère tardait à mettre l’allumette, Le papier toilette pas encore en rouleau qui à remplacé les morceaux de journaux dans le Wc public dans la cour commune….
    on en a fait des découvertes; ha! j’oubliais la machine à écrire Olivetti avec sa bande bleu et rouge qui parfois faisait come la bande des cassettes. On arrête là l’inventaire qui a emmener nos mère à abandonné le raccommodage….ha! non on ne regrette rien …mis à part…non rien!

  2. En vidant l’appartement, nous avons trouvé des dizaines de cassettes et nous avons souri. Le minitel évoque des souvenirs anciens et de la nostalgie pour une époque où on pouvait consulter son compte, les horaires des trains, la Redoute, librement sans être envahis ensuite de mails « votre panier est resté vide… revenez et commandez tel ou tel objet » avant de voir défiler en publicités aléatoires les articles sur les pages que vous avez consultées…
    Rien ne m’agace tant ! Du coup, j’achète de moins en moins sur internet… Ca m’irrite ce harcèlement commercial !

    1. Le Minitel fonctionnait surtout comme un service. Internet offre en vrac le pire et le meilleur. On peut limiter les pubs en supprimant chaque jour l’historique de navigation. Ça marche assez bien mais il y a aussi le harcèlement téléphonique qui utilise un vieil objet comme le téléphone !

  3. Bonsoir Matchingpoints, le minitel (inventé par les Français) était bien pratique. Mais malheureusement il n’a rien pu faire contre l’internet américain (soupir). Et sinon, dans ma voiture qui a été mise en service en 1998, j’ai un lecteur cassette. Et ça marche. Bonne soirée.

    1. Comme quoi, les « vieilleries » peuvent durer … mais lorsque vous changerez de voiture, il y aura une prise de clef USB … !

  4. le minitel, les cassettes dont la bande s’enroulait mal, celles qu’on se faisait à partir des nregistrements radios ou d’un disque … c’était nos Play-lists de l’époque !!
    PS : c’est beau votre nouveau chez vous !

  5. Merci pour cet instant Nostalgie! Il y avait le Minitel dans la chambre de ma soeur, et effectivement ma mère passait commande dessus, pour la Redoute! Les touches que l’on devait enfoncer une par une, les résultats du Bac français aussi!
    Le téléphone avec fil que j’embarquais de la cuisine jusque dans le couloir pour papoter pendant des heures avec mes copines! et mes parents qui râlaient pour la facture! Pas d’illimité! 🙂

    1. Le téléphone avec fil fait partie des mauvais souvenirs d’adolescence lorsqu’on souhaitait passer des coups de fil ultra confidentiels. Il existait pour cela les cabines téléphoniques … mais pas trop commodes pour papoter avec les copines !

  6. Oh là là que de souvenirs j’ai connu les deux et le walkman!!! Pour le minitel je m’en servais pour le boulot c’était long et pas du tout pratique mais bon c’était avant.
    Bonne fin de semaine à toutes les deux,
    Bises

  7. Et oui, nous nous sommes débarrassés des cassettes (j’ai tricoté avec les bandes magnétiques) et du Minitel. Objet que j’ai beaucoup utilisé avant internet pour des commandes à la Redoute ou pour mes régularisation au Pole Emploi durant les périodes de chômage.

    1. C’est vrai, certains objets sont tellement rentrés dans notre quotidien qu’ils nous semblent indispensables. Nous pensons souvent à nos mères et grand-mères sans machine à laver, par exemple…

  8. En Belgique, le minitel n’a jamais été rependu pourtant j’en ai entendu parler grâce à tf1 qui nous proposait de taper le 3615 code tf1 :p

    Par contre, les bandes des cassettes emmêlées ou foutues, … ça j’en ai eu par centaine. ça avait son charme, bien plus que nos mp3 et autres smartphones. Nostalgie, nostalgie (et je n’ai que 29 ans… ça promet!)

    1. C’est vrai, tout est allé très vite en peu de temps ! On s’est rapidement habitué à la miniaturisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.