MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Expos

[Expositions] Paris culture 2

Poursuivons notre découverte des expositions parisiennes. En ce moment et jusqu’au début 2017, il n’y a que l’embarras du choix.

Nous avons particulièrement apprécié les deux expositions du Musée d’Orsay

« Spectaculaire Second Empire » nous fait revivre l’aspect le plus décrié de cette période, le règne de Napoléon III, les fastes de la cour, le luxe ostentatoire des fêtes ou des intérieurs de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie d’affaires mais aussi « la vie parisienne » intense et l’incroyable foisonnement d’artistes, peintres ou écrivains.  Un ensemble qui mêle peintures, sculptures, arts décoratifs et photographie. Quelques bons moments kitsch comme ce bénitier en cristal

Jusqu’au 15 janvier 2017

Un de nos coups de cœur est l’autre exposition d’Orsay « Frédéric Bazille (1841-1870). La jeunesse de l’impressionnisme ».

Incroyable production riche de 60 toiles pour un artiste mort à 28 ans à la guerre de 1870 ! Grâce au fonds du Musée d’Orsay, le parcours thématique et chronologique au travers des tableaux de Bazille est complété par des œuvres de ses contemporains comme Manet, Monet, Renoir qui ont eu plus de chance que lui puisqu’ils ont pu poursuivre leurs recherches artistiques jusqu’à un âge avancé. Un artiste à découvrir.

Heureusement nous pourrons retourner admirer Bazille au Musée Fabre de Montpellier, ville dont il était originaire !

Jusqu’au 5 mars 2017

Hasard des expositions, nous retrouvons les personnages de ces cercles intellectuels du XIXème siècle du même côté de la Seine. Entre les portraits de groupe qui reflètent l’ambiance sévère des intérieurs bourgeois et de très belles natures mortes, nous avons suivi la très intéressante visite guidée de l’exposition Fantin-Latour au Musée du Luxembourg  . Guidage indispensable pour mieux apprécier ce peintre, plus discret que ses illustres contemporains, dont nous connaissions vaguement quelques œuvres sans vraiment bien connaitre l’ensemble de son œuvre.

Le Musée des Arts Décoratifs réserve comme toujours de bonnes surprises. Une exposition sur le  Bauhaus  rassemble des œuvres des différents ateliers de cette école créée par Gropius « pour rendre vie à l’habitat et à l’architecture au moyen de la synthèse des arts plastiques, de l’artisanat et de l’industrie ».

Nous retiendrons un témoignage de l’Allemagne d’entre deux guerres lorsque les billets valaient des millions de marks.

Jusqu’au 26 février 2017

En cette période de fêtes de fin d’année, quelques sorties culturelles à ne pas manquer…

18 Comment

    1. Bazille vaut vraiment la visite ! Celle sur le Bauhaus est assez didactique et explique l’évolution du mouvement jusqu’à sa fin sous Hitler.

  1. Waou! Vous avez fait tout ca! Genial!!! Vu seulement l’expo d’Antin l’atout qui est sublime: je veux aller à orsay à tout prix mais mon fils était malade et du coup on a annulé notre sortie. Merci pour ce très chouette compte rendu. Vu l’expo sur la parure au château d’Angers aujourd’hui. Et donc il y avait des références au faste du second empire que vous décrivez ici.
    Xxx

  2. La saison est riche en expo! J’avais organisé une visite guidée de Fantin-Latour, entre blogueuses et amis. Notre guide était passionnée et passionnante, indispensable en effet pour mieux cerner ce peintre et son oeuvre.

  3. Dommage à Montpellier, il n’y a pas autant de choses à voir… J’aurai bien aimé flâner entre ces chefs d’oeuvre, brandir mon reflex et choper une belle image en passant 🙂 Ca c’est la photographe qui parle. Chouette article en passant.

    1. Il y a toujours quelque chose à voir à Paris, mais encore plus pour une photographe. Mais la région et la ville de Montpellier offrent de jolis motifs aussi…Merci pour votre visite et bonne fin d’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.