MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Expos

[Expositions] Paris culture 1

On vient des quatre coins de France pour voir l’événement de l’année, THE expo, à la Fondation Louis Vuitton : « Icônes de l’art moderne. La collection Chtchoukine ».

Apprêtez-vous à faire la queue, à ce que les retardataires soient appelés en priorité et donc passent devant les ponctuels (dont nous faisions hélas partie). Donc 1) on ne rentre pas à l’heure de la réservation 2) il vaut mieux arriver en retard.

Une fois à l’intérieur ça va mieux. Malgré la foule on peut voir les œuvres assez confortablement. Il faut compter 2 bonnes heures. Il n’y a pas d’audio-guides traditionnels mais des IPod. Ils sont rapidement épuisés. Si vous avez un smartphone, grâce à l’appli FLV (Fondation Louis Vuitton), vous pourrez télécharger les commentaires que vous aurez ainsi le loisir de réécouter chez vous.

Que dire de la fabuleuse collection que l’industriel russe Chtchoukine a réunie dans son palais moscovite et qui a survécu miraculeusement à la révolution soviétique et à la deuxième guerre mondiale ? Elle est conservée en majeure partie dans les musées Pouchkine à Moscou et l’Ermitage à Saint-Petersbourg. Vous allez admirer 130 chefs d’œuvre de maîtres impressionnistes, post-impressionnistes et modernes. Une salle entière rien que pour Gauguin, pareil pour la période cubiste de Picasso. Si vous aimez Matisse, précipitez-vous ! Vous pousserez un « ah! » d’admiration en pénétrant dans ses salles colorées. On sait que les plus belles des œuvres du peintre sont en Russie et une grande partie est exposée ici, comme « La desserte rouge », depuis toujours une de nos préférées.

Jusqu’au 20 février 2017

Un de nos artistes contemporains favoris a investi l’Hôtel de la Monnaie, Quai Conti. Le voilà qui sort du parquet, venant du sous-sol…

Maurizio Cattelan, que nous avions déjà apprécié à la Fondation Pinault, Punta della Dogana à Venise.

Nous retrouvons le cheval encastré dans le mur, impressionnant détournement du classique trophée de chasse,

ou ses glaçants gisants de marbre blanc de Carrare, appelés All. « …on ne voit pas de cadavres, on pressent que ce sont des cadavres, mais il pourrait bien y avoir quelque chose d’autre sous les voiles. C’est plus intéressant de suggérer l’idée de la mort que de la montrer ». (M. Cattelan)

Nous avons découvert deux personnages célèbres :

Le Pape Jean-Paul II souffrant, écrasé par une météorite sur un tapis rouge sang, portant sur lui « un fardeau pour toute l’humanité ». Le titre « La nona ora » (la neuvième heure) fait référence à la dernière heure du Christ.

Et, entre humour…

et effroi… !

« L’humour est une manière de communiquer qui permet de dépasser l’obstacle de la timidité… L’ironie cache souvent un moment dramatique » (M. Cattelan).

Not Afraid of Love. Jusqu’au 8 janvier 2017

 

 

16 Comment

  1. Je voulais y aller le weekend dernier, impossible d’avoir des places. A la place je suis allée à Beaubourg voir l’exposition sur Magritte. je suis sortie un peu déçu car je suis déjà allée au musé Magritte à Bruxelles.

    Pour la Fondation Louis Vuitton, j’ai réservé des places pour mes enfants qui seront fin janvier à Paris. Moi, je vais essayé d’y aller au moment du Who’s Next.

    1. Nous n’apprécions pas vraiment les œuvres de Magritte. Nous les avons vues à Bruxelles comme vous et elles nous ont laissé un sentiment de malaise, comme Delvaux d’ailleurs.

  2. Je n’ai pas encore mis les pieds à la fondation Vuitton alors même que Papa, qui l’a construite ( enfin, son entreprise de BTP, paslui tout seul), en est si fier 🙂

    1. C’est un beau bâtiment qui ne dénature pas le Jardin d’acclimatation comme nous l’avions craint. Nous préférions ses ailes blanches et transparentes. Les panneaux colorés sont-ils une œuvre éphémère ou permanente ?

  3. Il faut absolument que j’aille à la fondation Vuitton. Entre votre article, les photos de Bouchine, cela me donne envie d’y aller, mais je crains vraiment le monde. Je vais attendre que les vacances de Noel soient passées. Vous y etes allées en semaine ou en week-end?
    L’expo Maurizio Cattelan me semble géniale également.

    1. En semaine au mois de novembre. Pour l’expo Cattelan, il vaut mieux réserver aussi. Petite expo mais un grand nombre d’amateurs.

  4. Cette expo fait partie de la to do list. J’essaierai d’y aller en semaine pour éviter la foule. Il y a tant à faire ! Prochaine expo : les peintres américains des années 30 au musée de l’Orangerie, et aussi Mexique au Grand Palais, et Tintin…la liste est longue de tout ce que je veux voir. Un peu boulimique même pendant ces quelques jours de vacances que je m’accorde!

  5. Cette expo Chtchoukine est une merveille, je suis allée à Paris exprès, et j’ai bien fait!
    Je n’ai pas accroché du tout sur Magritte, encore moins sur Cy Twombly à Beaubourg. Et j’ai eu la chance d’aller le dernier jour au Palais de Tokyo, une expérience intéressante!
    Je crois qu’il faudrait que j’y aille plus souvent…mais ajouter un billet d’avion augmente le ticket d’entrée!

    1. Vous avez presque fait le plein ! Mais il y a toujours tellement de choses à voir à Paris… nous ratons si souvent de belles manifestations !
      Nous vous souhaitons un Joyeux Noël

  6. J’avais vu cette expo, l’oeuvre qui m’avait le plus touchée est celle de Hitler car quand on arrive on le vois de dos et on ne comprends pas très bien dans l’instant. En revanche lorsqu’on fait le tour c’est la surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.