MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Coups de coeur/Coups de gueule

[Coup de gueule] Dans les Grands Magasins…

Vous connaissez tous et toutes les Grands Magasins, il s’y passe toujours quelque chose mais, en principe, on ne fait pas que passer. On reste même quelques heures dans ces temples de la consommation.

En hiver, il fait froid (le thermomètre est descendu n’est-ce pas ?), on arrive donc bien emmitouflé, manteau + au moins deux couches sous le manteau, écharpe (fashion donc bien épaisse), gants et peut-être même un bonnet.

Choc thermique, vous prenez 25 degrés d’un coup sous les spots des différents rayons. C’est un peu comme débarquer du Pôle Nord aux Caraïbes ! Au bout d’un quart d’heure, vous êtes en nage, les vendeuses ont l’air de vous narguer avec leurs petits tops à manches courtes. Vous enlevez le manteau pour ne pas défaillir. Pas d’autre choix que de le porter sur le bras, le gauche par exemple. Le sac sera, au mieux, en bandoulière du même côté et si vous avez quelques achats du côté droit, il ne reste plus de main pour saisir le vêtement à examiner. A notre âge il est hors de question de prendre quoi que ce soit entre les dents ! Plonger la main pour tenter de lire le prix sur l’étiquette exigerait quelques contorsions supplémentaires mais la vendeuse à-petit-top-à-manches-courtes peut vous renseigner à ce sujet. Merci !  Et puis… une furieuse envie de sortir pour retrouver un peu d’air frais vous saisit…

Tous les musées et certains théâtres sont pourvus de vestiaires, pourquoi les Grands Magasins laissent-ils leurs potentielles clientes dans un tel inconfort ?

Suggestion à faire aux responsables marketing, management des unités commerciales et autres : installez donc un vestiaire à l’entrée, au sous-sol, sous les combles, même payant ! Une fois débarrassés de tous ces effets encombrants, les clients et clientes passeraient peut-être plus de temps dans votre magasin, donc consommeraient plus…. et vous créeriez aussi quelques emplois au passage !

Qu’en pensez vous ?

 

38 Comment

  1. Il est important que le client soit à l’aise pour regarder. En hiver, j’ai le chauffage et toujours un endroit pour que la cliente puisse déposer son sac, ses courses (souvent, pain, fruits et légumes) et son manteau.
    Je dois surtout faire attention qu’elle n’oublie rien en partant comme les lunettes.

  2. Tout à fait d’accord ! Dégouliner et attraper des crampes aux bras, voire réveiller une tendinite, n’encourage pas à rester aussi longtemps qu’on le voudrait dans les boutiques. De même dans les cabines d’essayage, où il faut un mouchoir pour s’éponger le front et le décolleté (très hygiénique pour les vêtements essayés…) Parfois, c’est l’inverse. Il gèle dans les rayons… Vive le juste milieu…

  3. Oh que oui, dure réalité que je n’ai plus affrontée depuis longtemps…
    Je ne me sens pas encore dans l’ambiance de Noël et des achats. ( bloquée à la maison par une espèce de grippe dont je n’arrive pas à me défaire…)
    Fatiguée et incapable de prendre une initiative…
    Et inconsciemment ou pas, ce que vous décrivez, je le ressens toujours et ça me bloque.
    Mais que vais-je devenir…Vous me rappelez une dure réalité…
    Serais-je devenue insensible à la magie de Noël?
    Vite un médecin….
    Belle soirée à vous!

    1. Vite des vitamines !
      Noël n’est pas forcément une fête très gaie quand on « prend » de l’âge… Bon rétablissement

  4. C’est un vrai manque en effet ! J’ai d’ailleurs été agréablement surprise lors de mon récent voyage à Toronto de voir qu’il y avait ce service, gratuit, en plus dans un des grands magasins du Centre Eaton dont le nom m’échappe. Vraiment pratique, en plus le personnel était charmant.

    1. Notre idée n’est donc pas si farfelue ! Nous ne pensions même pas que ça existait. Nos lointains cousins (même de Toronto) ne cessent de nous épater ! Bonne journée.

  5. Il y a une plus d’une vingtaine d’années, les grands magasins à Paris Haussmann avaient même des consignes où l’on pouvait déposer les bagages (la gare Saint-Lazare est toute proche). Mais après la première vague d’attentats en 1994, elles ont été supprimées. L’idée du vestiaire est topissime mais pour le grand magasin c’est un coût supplémentaire et quand on sait que même leurs toilettes sont payantes maintenant ! Mais je partage votre avis. C’est important d’être à l’aise pour faire du shopping.

    1. Nous avons dit vestiaire même payant. Quand on voit ces « pauvres » japonais ou chinois faire la queue devant le corner de Chanel ou Vuitton avec leur manteau sur le bras et tous leurs sacs pleins d’achats aux 2 mains, on peut penser qu’ils ne reculeraient pas devant la dépense d’une ou deux pièces de monnaie … et nous non plus bien que nous ne fassions pas nos achats sur les mêmes stands 😉

  6. C’est en effet un vrai manque !! Mais, je n’imagine pas non plus la taille du vestiaire nécessaire car des milliers de personnes passent chaque jour dans ces grands magasins!

  7. très juste,
    j’ai trouvé une solution, me faire accompagner par mon compagnon qui ne demande que ça (oui ça existe)
    ainsi il me propose de porter le trop, surtout que frileuse, je peux avoir 4 ou 5 couches, avec un petit cabas pour les gants, l’écharpe, l’éventuelle doudoune.
    Mais en fait, je commande beaucoup en ligne, la foule me fait peur…

  8. De retour d’un séjour parisien où le shopping a eu une grande part je suis totalement d’accord avec vous
    Parfois c’est à en devenir dingue !!!
    Vite il y a quelque chose à faire

  9. Hi hi hi j’adore toujours autant vos articles et quant aux commentaires !!! Un vrai délice !
    Et en ce qui concerne le vestiaire, moi aussi j’essaie de me faire accompagner le plus souvent possible de mon « porteur » (ne serait-ce que pour mon sac à main qui pèse généralement 2 tonnes !) mais blague à part ce serait évidemment une idée géniale qu’on devrait proposer aux intéressés.
    Belle soirée les « Matchings » !

  10. Mais il me semble que les grands magasins du bld Haussmann à Paris disposent de vestiaires non ? Ou alors je suis trop optimiste ou rêveuse. Je vérifierai.

  11. Je souscris à 100 % à votre suggestion. Je crois que c’est le cas à So Ouest, à Levallois, et il me semble qu’on peut même demander quelqu’un qui vous porte les paquets, luxe absolu.
    Je fuis les grands magasins à cette époque de l’année, trop de monde, je ne vois rien, je ne trouve rien, cela m’exaspère… Et pourtant, il y a tant à découvrir, tant d’envies à portée de main!

  12. Bonjour Matchingpoints, en lisant ce billet je me dis en effet que les grands magasins manquent de vestiaires mais pendant les fêtes et les soldes il y a tellement de cohue qu’il faudrait faire la queue (pour donner et récupérer son manteau) : les client(e)s éventuel(le)s renonceraient à aller plus avant dans le magasin. Enfin, c’est ce que je pense mais il est certain que d’enlever son manteau permettrait d’être plus à l’aise (à moins qu’il y a des courants d’air comme cela arrive). Il n’y a pas de solution satisfaisante. Bonne après-midi.

    1. Peut être que toutes les clientes n’éprouvent pas le besoin de se dévêtir. Certaines semblent avoir une meilleure régulation thermique que nous 😉

  13. j’ai ri en lisant votre escapade dans les grands magasins, je suis tout à fait d’accord avec vous, comment se fait-il que personne n’a pensé à un vestiaire (je pense qu’il y a pas mal d’idées sur ce plan là) même si l’on donne un euro (à suivre)

  14. hihi Pas plus tard qu’aujourd’hui, au milieu des boutiques ensoldées, des acheteuses pressées, j’ai ruisselé! Effectivement, je l’ai bien vue! Cette petite vendeuse au maquillage parfait toute pimpante, pendant que je virais au rouge rubicond! (sans parler de l’état de ma carte bleue…) C’est scandaleux de laisser les clientes dans un état pareil, échevelées et dégoulinantes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.