MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Expos Fashion

[Exposition] Fashion Forward

Un aller-retour sur Paris nous a laissé le temps d’aller admirer la très belle exposition sur la Mode de 1715 à 2016 au Musée des Arts décoratifs.

L’exposition réunit 300 pièces de mode féminine, masculine et enfantine du XVIIIe siècle à nos jours, issues de son fonds, regroupées selon un parcours chronologique des plus agréables.

Nous avons appris ainsi l’évolution des formes et des tissus, des modes qui meurent et ressuscitent pour un temps.

Au début du XVIIIe siècle, sous la Régence la robe volante ou battante fait scandale, car elle s’inspire des tenues d’intérieur comme la robe de chambre. Elle se caractérise par des soieries à grands rapports de dessins, des manches dites en raquette.  Nous avons admiré l’allure que donnent les plis dans le dos partant de l’encolure, que l’on appelle « plis à la Watteau ».

Sous Louis XVI, la robe volante disparaît faisant place à la robe à la française. Composée d’un manteau ouvert sur une pièce d’estomac et une jupe assortie, la robe à la française conserve de la mode précédente les « plis à la Watteau » dans le dos ainsi que le panier qui prend une forme ovale.

La Révolution fait disparaître la Cour et les habits de cérémonie. Adieu les paniers, le modèle antique impose sa sobriété avec la robe-tunique. Cette mode se poursuivra avec le changement de régime sous le Premier Empire,

alors que le Second Empire renoue avec le XVIIIème siècle et avec les paniers qui prennent le nom de crinolines.

Les femmes sont couvertes de tissus, dûment corsetées elles transportent des kilos de volants et passementerie. Ce court manteau s’appelle une visite. On le mettait sur une robe pour sortir.

 Il faudra attendre le XXème siècle pour que disparaissent tous ces instruments de torture. Paul Poiret invente la ligne colonne et nous avons aimé cette robe du soir de Mariano Fortuny en plissé permanent, en avance sur Issé Miyaké.

Se succèdent des modèles des couturiers de l’époque Charles-Frédérick Worth, Jacques Doucet, Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Madeleine Vionnet, Gabrielle Chanel, Elsa Schiaparelli. Tout est magnifique…
Une rétrospective est représentée par ces poupées façon Barbie (autre exposition temporaire dans ce musée) si élégantes.
IMG_1403
Les escaliers en colimaçon sont repris grandeur nature pour la fin du parcours. Avec les magnifiques tenues New Look de Christian Dior.
IMG_1408
Pour la suite, les modèles présentés illustrent surtout la recherche de nouveaux matériaux ou carrément l’excentricité comme ce tailleur de Vivienne Westwood.

Quelques blogs ont l’habitude de lancer des concours. Nous lançons le nôtre : quel nom célèbre mettriez-vous sur cette tenue ?

Chez nous il n’y a rien à gagner ….sauf notre estime !

Plus que quelques jours pour profiter de ce régal des yeux. L’expo ferme le 14 août…

29 Comment

  1. Jolie rétrospective. Pour la question, je ne sais pas, mais au fil du temps on laisse de côté les volants et tissus précieux pour aller vers l’épuré et l’entretien facile.

    1. Il y a eu des aller-retour entre l’épure et les falbalas. Aujourd’hui le casual facile d’entretien l’emporte souvent.

  2. Un retour dans le futur en quelques sortes.
    Merci pour cette visite, je ne suis pas assez passionnée et intéressée par la mode pour y aller, ainsi, grâce à vous, j’ai pu avoir un aperçu.

  3. Pour le nom, je ne sait pas,
    L’exposition façon poupée rappelle, une expo faite pendant la guerre avec des poupées habillées par de grands couturiers. (le théâtre de la mode)
    Cette expo semble vraiment belle et complète.

    1. Nous ne nous sommes pas renseignées sur l’origine de ces poupées. Nous nous sommes contentées de faire le rapprochement avec l’expo voisine sur Barbie. Il se peut que ce soit les poupées de cette expo dont vous parlez.Très intéressante référence. Merci.

        1. Très intéressant, c’est en effet ressemblant mais on ne voit pas bien les visages des poupées du Musée des arts décoratifs recouverts de chapeaux ou voilettes alors qu’on voit ceux des poupées du Théâtre de la Mode. Est-ce que ce sont les mêmes poupées ? En tout cas le lien existe. Merci pour cette recherche.

  4. Je l’ai vue, j’ai beaucoup aimé. Je n’en ai pas encore parlé mais vos photos sont bien meilleures que les miennes!
    Pour la tenue, je cale, surtout à cause du petit serre-tête! Il y a effectivement du H&M dans l’expo, mais je ne pense pas que ce soit cette tenue.

  5. Cela me plairait beaucoup
    La mode, le chic à la Française dommage je ne la verrai pas
    Je n’ai pas de réponse à votre concours mais j’ai hâte de la connaitre
    Bonne soirée mesdames

  6. Je ferai bien un aller retour à Paris pour cette expo, j’espère qu’elle sera encore en place à l’automne. .. Jolie rétrospective qui nous attire toujours n’est ce pas! Bonne journée Mesdames

    1. Malheureusement pour vous, cette belle expo fermera ses portes le 14 août… ! Parfois, on regrette de ne pas habiter à Paris 🙁
      Bon dimanche

  7. Je passe mon tour….
    Waou elle est sublime cette expo. Je l’ai ratée. Je remonte le 14…. Snif…
    Ils ne veulent pas la prolonger????
    Gros bisous
    Merci pour ce superbe compte rendu.
    Xxx

  8. Bon, encore une expo que je ne verrai pas … merci donc pour la visite !
    Elsa Schiaparelli a été une des premières à travailler la maille mais ce gilet … il fait tellement moderne que je crois que je pourrais le porter !!

  9. Pouvez-vous m’aider à retrouver le blog de Jo (Ridee Rieuse) ?
    Provinciale, je ne vois pas les expositions alors merci pour votre reportage.
    Catherine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.