MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Coups de coeur/Coups de gueule

[Coup de gueule] Les femmes au volant…et les hommes

La scène : une femme est en train de faire son créneau tranquillement. Tout va bien, mais un passant mâle s’arrête et se met à la guider : braquez Madame, mais braquez !…

Qu’aurait fait cette pauvre dame si ce monsieur n’était pas venu à son secours ? Tout le monde le sait : une femme est incapable de faire un créneau, n’est-ce pas ? Du moins dans l’imaginaire masculin ! Ou autrement dit, pourquoi les hommes se mêlent encore de ça ? Peut-être, dans la préhistoire, il existait des femmes qui avaient appris à conduire sur le tard dans la crainte de déplaire à leur époux, des femmes que leur mari ne laissait conduire que très rarement, comme une petite récompense, mais sous « haute-surveillance », donc de quoi perdre ses moyens !

Depuis un certain temps les femmes conduisent autant que les hommes. Mais encore aujourd’hui, c’est un  territoire qu’une certaine catégorie d’hommes considère comme chasse gardée. Selon eux il y aurait des « spécificités » bien féminines (traduction : maladresses)…  En attendant, les femmes provoquent  moins d’accidents. Vu sur le site  Roulons-autrement.com  : « Accidents de la route : les hommes responsables dans 75% des cas. 72% des accidents liés à la vitesse, 89% des accidents liés à l’alcool et 91% des accidents liés aux stupéfiants leur sont ainsi attribuables. D’où la conclusion de la Préfecture de police dans sa lettre d’information hebdomadaire : «  Si les hommes conduisaient comme les femmes, il y aurait donc moins de victimes sur nos routes ».

Que diraient ces messieurs si une femme inconnue leur donnait des directives lorsqu’ils tentent un créneau ?  (Chiche, on va essayer !… ) Ou si leurs compagnes critiquaient  sans arrêt  leur façon de conduire ? Nous avons dépassé le stade du féminisme primaire mais nous remarquons quelques réflexes ancestraux bien masculins !

Et vous, ça se passe comment avec vos partenaires lorsque vous êtes au volant ?

26 Comment

  1. Bien sûr que j’entends quelques conseils (réflexions plutôt…) lorsque je transporte Monsieur,mais je ne me gêne pas ,lorsque l’inverse se produit….toujours dans le calme évidemment.
    Les créneaux et les démarrages en côte c’est toujours ce que j’ai réussi le mieux,pourtant avec une 106 sans direction assistée (côté positif j’évite « les gants de toilette » sous les bras!)

  2. J’aime beaucoup vos coups de gueules…
    Je n’ose imaginer la scène si on inverse les rôles si vous essayez tenez nous au courant du résultat !!!
    Bonne soirée

  3. Pour moi, conduite maîtrisée mais dès qu’il faut reculer ou manoeuvrer, c’est une catastrophe. Il me faut 2 places pour faire un créneau. Cela fait rire mon mari et mon entourage.

  4. Je déteste trimballer Monsieur, pourtant je suis certain de qu’il ne dirait rien un vieux réflexe de ma première vie ou j’ai souvent arrêté la voiture sur le banc côté en disant au macho de prendre le volant … Bonne fin de journée Mesdames

  5. Bonjour,

    Chez nous, c’est toujours moi qui conduis dans le silence admiratif de Monsieur. Il trouve que je me débrouille bien mieux que lui (exact) et apprécie que je respecte scrupuleuement la réglementation (encore exact).

  6. Mon mari me laisse souvent le volant… Je pensais que le genre de scène que vous décrivez n’était plus d’actualité, apparemment je me trompais !

    1. Ce n’est pas la première fois que nous avons assisté à ce genre de scène, étonnant, en effet !

  7. Je n’ai jamais eu de souci de ce genre…
    Bon j’avoue j’ai commencé à conduire à l’âge de 14 ans avec mon papa
    Mais bon cela m’énerve ce genre de raccourci facile
    Certains hommes ne savent pas conduire , c’est bien connu 😉
    J’adore vos coups de gueule mesdames
    Bonne fin de journée

    1. Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’ils ne savent pas conduire…mais certains pensent encore qu’ils sont les seuls à maitriser la conduite !
      A bientôt

  8. Ca se passe très très bien (bon, c’est lui qui m’a appris à conduire, ça doit aider ;))
    Mais c’est vrai qu’il dit souvent « bonnes femmes au volant… » et je râle à chaque fois. Du coup, j’ai droit à un « mais non pas toi! ».
    Bref, sexisme bien ancré!

  9. j’aime vos coups de gueule, pour moi pas de problèmes je faisais 40.OOO kms par an étant à 30 kms de mon bureau, habitant la campagne, et circulant sur toute la France pour voir mes clients, mais mon mari critiquait un peu ma façon de conduire d’après lui, un peu sec mais un jour ne pouvant lui-même plus conduire il me dit « tu conduis très bien » cela me fit un plaisir immense
    quand je me gare en ville entre deux voitures j’ai un côté qui va mieux mais parfois on tente de me guider, j’ai horreur de cela et je ne regarde pas, mais une fois un monsieur qui attendait son bus me complimenta lorsque je me fus garée, j’en rougis encore

    1. Vous parlez en vraie pro, mais comme tout le monde, vous avez un côté qui va mieux… Les petits mots gentils font toujours plaisir, il y a tant d’agressivité sur la route. Bonne journée

  10. Sur les longs voyages, on partage le volant sans problème et il me fait confiance. Lorsque notre fille a eu le permis, on lui a toujours laisser les voitures disponibles.

Répondre à isabelle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.