MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Fashion

[Fashion] Aimez-vous les tatoo ?

Avec l’arrivé de beaux jours, nous verrons réapparaître les corps décorés, parfois même envahis de tatouages… Sur la plage, rares sont les jeunes femmes ou hommes sans le moindre petit dessin sur le dos, la nuque, le bras ou le buste. Les stars du football ou du showbizz sont parmi les plus décorés. Mais nous ne les verrons pas sur notre plage !

 

En fait, est-ce beau ou laid ?

Nous sommes encore marquées par l’image du bad guy qui se faisait tatouer lors de ses séjours en prison ou du marin, pour occuper les longues soirées en haute mer.

Maintenant c’est un accessoire de mode comme un autre. Parfois c’est de mauvais goût, mais parfois cela confine au chef d’œuvre avec un arrière-goût de Chapelle Sixtine en petit format.

Nous serions tentées de dire que c’est une blessure que l’on s’inflige, presque une mutilation par son caractère définitif. Vous avez marqué le nom de votre homme, mais si vous changez d’amoureux, son souvenir restera « gravé », comme Angelina Jolie qui était bien obligée de se débarrasser de Billy pour laisser la place à Brad… L’aigle dessiné au bas des reins ne verra-t-il pas ses ailes tomber lorsque, avec l’âge, les fesses perdent leurs formes initiales ? Vous parlez d’une tristesse… Et le travail de décapage n’en sera que plus douloureux et onéreux.

Pourquoi pas juste un petit papillon sur l’épaule ? Pourquoi pas la décalcomanie de nos petits-enfants que l’on pourra enlever sous la douche !

Et vous, vous sentez-vous prêtes pour ces folies épidermiques ?

32 Comment

  1. Perso, je n’arrive pas à passez le cap. Le tatouage ne m’attire pas : j’ai peur de me lasser du dessin choisi qui correspond souvent à un état d’esprit pour une période de notre vie.
    Je préfère les jolis tatouage éphémère ( pour moi ).

  2. Je disais définitivement non avant, mais ne jamais dire Fontaine je ne boirai pas de ton eau… actuellement, je me dis pourquoi pas un tout petit tatouage derrière l’oreille ou à la cheville? Quelque chose de très discret, mais bon j’y pense mais ce n’est pas encore d’actualité.
    En parlant des tatouages des célébrités, j’adore celui de Camille Lacourt mais bon, il a le corps qu’il faut 🙂 http://static1.purepeople.com/articles/9/17/96/59/@/2206717-camille-lacourt-devoile-son-tatouage-su-950×0-2.jpg

    1. On le sait, dans la mode, il ne faut pas dire jamais ! Camille Lacourt peut tout se permettre, mais nous le préférons sans…Bonne soirée

  3. J’adore votre remarque : « Pourquoi pas juste un petit papillon sur l’épaule ? ». J’ai l’impression que vous avez écrit cette phrase en pensant à moi… même si vous ne me connaissez pas ! En effet, je ne possède qu’un seul tatouage : un joli petit papillon. Et savez-vous où il se trouve ? En haut de mon bras droit ! Nous avons certainement des goûts très proches…

  4. vu que j’en ai 3 et que j’envisage un quatrième depuis longtemps, alors….Pour ce qui est de l’effet avec le temps, je crois que je m’en fous un peu : un vieux corps tatoué n’est pas plus laid ou plus beau qu’un vieux corps tout court !

    1. Nous vous trouvons bien fataliste ?
      Pourrions-nous voir vos tatouages, à l’occasion d’un prochaine article sur votre post…

  5. J’ai toujours adoré les tatouages, les motifs, les couleurs, – je n’en ai pas faute d’avoir trouvé le motif « éternel »- mais maintenant que tout le monde en a, je trouve ça « m’as-tu-vu », limite vulgaire.
    Sans compter que la migration des pigments est peut-être toxique.
    J’ai lu ce matin que des encres plus légères ont été créées pour rendre les tatouages éphémères (un an à peu près, la durée du botox), une solution?

  6. Ca m’est arrivé de penser à m’en faire un… Mais l’idée qu’il me lasse ou qu’il finisse par perdre sa beauté avec l’âge m’a toujours découragée. Je pense qu’au-delà de l’aspect purement esthétique, ceux qui se font tatouer cherchent à exorciser ou à exprimer quelque chose, pour marquer cette étape à vie.

    1. …comme pour tout ce qui concerne notre look, même indirectement ou inconsciemment ! C’est encore plus évident chez les ados, leurs messages sont souvent dirigés contre les parents. Mais les cheveux repoussent, on les décolore et les vêtements sont vite changés. Le tatouage est plus durable

  7. De tout temps je n’ai jamais aimé les tatouages,c’est ainsi mais je respecte ceux qui en font le choix.
    Les décalcomanies pour les enfants ,pas de problème ,par contre c’est ma fille qui n’aime pas pour son fils ,quand il est chez moi je suis plus tolérante…
    Je pense en effet que la plupart des personnes qui se tatouent veulent envoyer des messages!
    Il faut quand même avouer que certains ne sont pas réussis du tout ,très loin d’une « oeuvre artistique »

  8. J’y suis allergique! Je trouve effrayant cette invasion de tatoos. Le spectacle est est parfois repoussant. Vu l’été dernier sur les plages andalouses, des couples qui s’étaient fait tatouer le portrait de l’autre… Horrible et problématique en cas de divorce!

  9. Petit, discret et personnel, tout est dit par Sylvie de Enfin moi et bien sur invisible aux yeux de tous. J’ai un minuscule palmier sur le dessus du pied gauche et comme j’ai la plupart du temps des chaussures fermées personne n’en soupçonne l’existence, même ma mère a mis longtemps à s’en rendre compte. Il représente pour moi ma crise d’adolescence à retardement, je l’ai fait à plus de 40 ans et non sur un coup de tête, du coup mon mari en a fait faire un identique sur le pied gauche également, ce qui nous lie encore un peu plus. Un palmier parce que j’ai appris à cette même époque que ma famille avait des origines dans les îles (ce qui avait été soigneusement caché, vous savez les secrets de famille qui explosent un jour ou l’autre).

    1. Votre explication concernant la symbolique de votre tatouage est certainement valables pour beaucoup d’autres, elle rejoint l’intervention de Polina. Ce partage avec votre mari vous a permis de mieux rebondir. C’est une histoire personnelle et votre tatouage est donc discrète, on le comprend !
      Merci pour ce témoignage

  10. Pour ma part , j’ai toujours été contre toute mutilation de ce genre y compris les piercings, mais avec les enfants , on est bien obligé d’évoluer . Heureusement mes filles n’en ont que des discrets et mon fils paradoxalement, pas du tout !
    j’ai un beau fils largement tatoué et tatoueur, mais en tant qu’architecte , pour lui ces dessins sont de l’art, et ils essaient bien, tous, de me convaincre mais je n’adhère toujours pas !
    Je crois que l’on est formaté par nos époques …

    1. Les mutilations se suivent et ne se ressemblent pas forcément. Les piercing semblent avoir moins la cote. Heureusement !

  11. Moi j’aime beaucoup. Après c’est comme pour tout il y en a que je trouve hyper réussis et d’autres (principalement ceux avec plusieurs couleurs dont du rouge) que je trouve plutôt vulgaires. Ma fille cadette en a toujours été fan et c’est moi qui l’ai emmenée pour ses deux premiers car elle était mineure à l’époque (j’ai donc davantage affronté les foudres des grands mères que la principale intéressée ) J’avoue être régulièrement tentée mais j’hésite à sauter le pas…
    Et puis mon homme n’est pas trop pour (soit disant pour des raisons de pigments, peau abîmée etc mais je pense qu’il est rétro sur ce point – chéri si tu lis ce post un tout petit sur l’arrière de l’épaule …)
    Rien à voir avec le sujet mais les Matching, pourquoi je ne reçois vos articles ni dans le reader de WPress ni aucune notification par mail ???
    Bisous et bon we aux tatouées et aux non tatouées !

    1. Nous ne savons pas pourquoi vous nous ne trouvez pas dans le reader ; la seule chose que nous pouvons vous conseiller est de passer par hellocoton.
      Pour les tatouages, c’est un vaste sujet avec des avis opposés. Heureusement nous sommes libres pour faire ce qu’il nous plait…
      Bonne fin de dimanche

  12. Je ne suis pas séduite du tout même si certains sont très jolis.Perso, c’est le caractère définitif (ou presque) du tatouage qui me gêne. J’aime changer de vêtements, de bijoux alors pourquoi porter toujours le même dessin? Comme vous le suggérez justement, une décalcomanie éphémère me conviendrait 100 fois plus,

    1. C’est tout à fait ça ! On peut être capricieux et d’humeur changeante pour son look, mais le tatouage peut nous échapper, on ne le maîtrise plus…

  13. Je suis fascinée par les tatouages depuis longtemps et j’ai d’ailleurs eu la chance d’en voir d’extraordinaires lors d’un voyage en Nouvelle-Calédonie. En effet, ces dessins de peau sont issus de ces cultures du Pacifique Sud et revêtent beaucoup de significations pour eux .. Ainsi, une amie tahitienne de ma mère a pu m’expliquer que chaque tatouage qu’elle portait correspondait à quelque chose de précis : puberté, fertilité, etc …. et j’ai aussi pu admirer de superbes tatouages guerriers.
    Mais j’avoue que le caractère définitif des tatouages m’a toujours empêché de « sauter le pas », d’autant que j’estime que ce n’est pas ma culture et qu’enfin,le fait que cela soit devenu à la mode m’énerve pas mal … Mouton de panurge, très peu pour moi !!
    Cela dit, j’avoue craquer de temps en temps pour les petits tatoos éphémères d’été, après avoir été initiée par mes filles ados …!!

    1. Le tatouage a une vraie tradition dans d’autres pays, et une signification. Chez nous, cela semble bien plus un phénomène de mode, et dans ce sens là, le caractère définitif semble disproportionné. C’est bien plus facile de jouer avec les tatoos éphémères, tout est permis ! Merci de ces précisions
      Bonne nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.