MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] Ave César – J et E Coen

La folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien…

Dans cette parodie des films hollywoodiens des années 50 les frères Coen mêlent les références cinématographiques dans une suite de morceaux de bravoure au cours desquels ils prouvent qu’ils peuvent vraiment tout filmer. Numéro de claquettes, ballets aquatiques, apparition d’un sous-marin soviétique fantomatique dans les eaux de Malibu…

L’humour est omniprésent dans la satire d’un milieu où tout est truqué, fake comme on dit maintenant. Humour noir, décalé, humour juif aussi, bien sûr.

 

Les acteurs se prêtent au jeu et révèlent leur potentiel comique comme Ralph Fiennes ou Frances McDormand dans des scènes d’anthologie. George Clooney accepte d’être enlaidi et stupide, Scarlett Johansson est un double vulgaire d’Esther Wiliams, le jeune cowboy, star des westerns de série B, utilisé à contre emploi est incapable de prononcer correctement une phrase de dialogue. Tout le monde en prend pour son grade (acteurs, réalisateurs, scénaristes communistes idéalistes et naïfs et même représentants des différents clergés !) dans des situations burlesques qui nous ont fait par moments rire aux éclats.

Tout le clinquant hollywoodien est démystifié dans ce film à clés où on peut aussi jouer aux devinettes, essayer de trouver les titres des films parodiés, le nom des personnages et mettre à l’épreuve sa culture cinématographique… ce qui procure un plaisir supplémentaire.

Hommage ? Satire ? Exercice de  style ?  Les 3 !

 

16 Comment

  1. Je me suis régalée; il faut avouer que je suis fan inconditionnelle des 2 frères Coen….
    Quel humour, quelle dérision, à la limite du film muet surjoué, comme toujours.
    Bonne soirée mesdames

  2. Oh excellent un nouveau bon film des frères Coen!!! Je ne l’avais même pas vu!!! Et la fête du ciné approche d’ailleurs
    Merci pour cette critique!!!
    J’irai probablement le voir
    Xxx

  3. J’espérais m’endormir, je me suis juste ennuyée.
    je voulais sortir car je n’arrivais pas à rentrer (dans le film). Même Le Doux, mon amoureux qui est un inconditionnel des frères Coen, a un peu boudé cette fois. (peut-être aussi à cause de mon peu d’enthousiasme).

    1. C’est exactement ce que nous avions ressenti pour « The Big Lebowski ». Impossible de rentrer dans ce film pourtant considéré comme une œuvre majeure des frères Coen.
      Merci pour cette salve de commentaires nocturnes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.