MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Lecture

[Lecture] Un roman russe – Emmanuel Carrère

Depuis longtemps nous voulions lire un livre de cet auteur.

« L’Adversaire » ? Nous avions vu le film qu’en avait tiré Nicole Garcia et nous craignions d’être déçues tellement l’interprétation de Daniel Auteuil était impressionnante. « D’autres vies que la mienne » ? Nous ne souhaitions pas cafarder sur ces histoires tragiques. « Le Royaume » ? Nous le lirons sûrement mais nous l’avons repoussé à plus tard. Nous voulions un roman. « Un roman russe » nous a paru approprié car il déroule des histoires parallèles, nous fait découvrir un aspect de la Russie post-soviétique, dévoile des secrets de famille sur fond de destin malheureux pendant la deuxième guerre mondiale et met en scène une histoire d’amour. Des ingrédients très tentants. Nous n’avons pas été déçues.

L’auteur passe avec une grande habileté d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre, de l’histoire des autres à la sienne, mélange les récits. Il change de registre avec virtuosité et ménage même des moments de suspens dans ce roman autobiographique et, somme toute, assez nombriliste.

Nous n’allons pas répéter qu’il est le fils d’Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie Française,  à qui ce livre, qui a semé la discorde dans la famille, est malgré tout dédié.

Ce n’est pas seulement le règlement de comptes d’un fils à maman, c’est aussi un roman brillant qui ne laisse pas indifférent.

20 Comment

  1. J’ai lu plusieurs livre d’Emmanuel Carrère : « D’autres vies que la mienne », « L’adversaire » (je n’ai pas encore vu le film), « Limonov », « Un roman russe ».

    Je les recommande tous même si je trouve que les mots et descriptions sont parfois un peu « crus » et peuvent heurter la sensibilité du lecteur (en tout cas la mienne !).

    Ce qui est sûr c’est qu’il y a toujours une grande sincérité dans les propos, Emmanuel Carrère parle de lui à travers ses livres, il ne cherche pas à embellir la réalité, notamment concernant ses sentiments.

    Ma préférence va peut-être à « Limonov », qui au-delà de la vie de ce personnage politique controversé, m’a beaucoup appris sur la Russie, la chute du communisme etc.

    Je n’ai pas encore lu « Le Royaume » … à suivre !

    1. Vous êtes une lectrice avertie ! Nous avons apprécié cette sincérité qui peut même paraître parfois une mise à nu un peu indécente mais enrichie par un vrai style d’écrivain. Pour nous aussi « Le Royaume » suivra…

  2. J’ai lu de cet auteur » d’autres vie que la mienne » sans voyeurisme mais au sujet plus qu’émouvant je crois que je vais le laisser tenter par ce livre, bonne journee Mesdames

    1. Il y a des films qui illustrent remarquablement les romans dont ils sont tirés et qui sont devenus plus célèbres que l’oeuvre littéraire, « Le Guépard » de Luchino Visconti est un exemple parmi d’autres…
      http://wp.me/p2H2o8-4xC
      Bonne journée

    1. Une partie du livre raconte l’élaboration d’un documentaire qui a été diffusé mais que nous n’avons pas vu. Bon weekend à vous aussi.

  3. Je ne sais plus si j’ai déjà lu cet auteur. Ceci dit, cette interrogation n’est pas bon signe car si je lis et j’oublie c’est en général que je n’aime pas. En y réfléchissant bien, je crois que c’est un auteur que je n’aime pas trop …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.