MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Mood

[Mood] Devenir vieux oui, mais pas vieux c…

Vieillir est inéluctable et il faut même considérer cela comme une chance quand on assiste à de plus en plus de disparitions précoces autour de nous…

Les cosmétiques, les régimes, le sport, le tout anti-âge bien sûr nous aident à franchir les années sans trop de dégâts  !  Les magazines sont pleins d’images de septas et octas en voyage, heureux et en pleine forme (les autres sont bien moins photogéniques…). Donc, pour la beauté et les loisirs, l’offre est pléthorique, il suffit d’avoir les moyens financiers.

Mais qu’en est-il au niveau mental et caractère ? Certes la décrépitude physique fait peur. Mais ce qui nous terrorise, ce serait devenir vieux (en l’occurrence vieilles) et c… ! Devenir un être vieux, isolé par son aigreur, son manque de générosité, son obsession de manquer, son pessimisme, son manque de dignité. Nous avons plutôt envie de rester gaies,

curieuses, sereines, généreuses, entourées parce que ouvertes au monde donc  modernes et branchées.

Connaissez-vous « La vieille dame indigne » de Brecht ?  Tous les jeunes allemands ont étudié  à l’école cette histoire qui raconte les deux vies d’une femme. Dans la première qui dure quelques décennies, elle n’est qu’épouse et mère se sacrifiant complètement pour les autres. Après la mort de son mari, elle se libère de tous les engagements envers sa famille et pendant les deux années qui précèdent sa mort, elle fait ce qu’elle a envie de faire, elle n’en fait qu’à sa tête, tout ça dans le contexte des années 30/40, (c’est à dire pas grand chose vu de notre époque) ! Bien sûr, personne ne la comprend et tout le monde la juge indigne !

Heureusement, nous n’avons pas besoin d’attendre les dernières années de notre vie pour faire ce qui nous plait, du moins en partie. Nous n’avons pas non plus besoin d’une rupture totale avec notre vie d’avant pour réorganiser les années restantes et pour bien en profiter.  Au contraire, notre époque nous laisse beaucoup de possibilités pour vieillir avec plus de liberté sans pour autant perdre cette notion de dignité (tout en  en montrant un visage et un comportement avenants mais pas trop, n’est-ce pas…)

Ne pas perdre le contact avec la réalité,  ne pas devenir ronchon, ne pas dire avant tout était mieux et tout dénigrer – il va falloir jongler  et ne  pas rater le virage pour ne pas devenir vieux et c… ! Voilà un des objectifs pour notre vieillitude !

Qu’en pensez – vous ?

32 Comment

  1. J’aime beaucoup votre article en effet la vieillesse est inéluctable à moins que comme disait Pierre Desproges : « Mesdames, pour rester jeunes et belles, suicidez-vous à 32 ans ». Certaines actrices vieillissent merveilleusement (Giselle Casadesus par exemple), d’autre croyant arrêter le compte à rebours abusent des injections en tous genres et font vite beaucoup plus vieilles qu’elles ne sont en réalité. Moi, j’aimerai être vieille et gaie (un peu comme la grand-mère de Vic dans la boum), comme ma maman qui même si elle commence à retourner dans le monde de sa jeunesse est toujours souriante, rieuse et bien coiffée ! car comme elle m’a toujours appris pour plaire aux autres, il faut d’abord se plaire à soi-même !

    1. Etre la confidente de sa petite fille, comme la grand-mère dans la boom, c’est exactement ça – rester gaie, rester dans l’actualité et ne pas vivre dans son passé !

  2. C’est une belle réflexion, surtout à notre époque où passé la trentaine, on peut déjà se sentir « dépassé ». Personne ne sait comment il vieillira, mais si on peut garder cette joie de vivre et cette fraîcheur, malgré notre âge avancé, on s’en portera que mieux je crois.

  3. Pour le moment vous êtes sur la bonne voie, vous ne donnez pas l’impression de devenir vieilles et « c » !

    Mais vous avez raison de rester vigilantes !

    Alors continuez comme çà !!!

    1. Ce que nous allons essayer de faire – nos enfants vont être là aussi pour nous lancer des avertissements, nous en sommes persuadées…

    1. Etre vieux et dépassé c’est quelque chose, mais si en plus on est c…, alors c’est la totale qu’il faut absolument combattre !

  4. Rester curieuse et gaie. Ma grand-mère l’est restée jusqu’à son décès, à 96 ans. Elle se réjouissait de chaque petit bonheur que lui offrait la vie, et savait voir dans d’infimes détails, des pépites qui la rendait heureuse, en toute simplicité. J’espère que je serai comme elle !
    Je n’ai jamais lu Brecht, il faut que je remédie à cette lacune rapidement !

    1. Vous avez du adorer cette grand-mère, qu’elle chance de l’avoir connue ! Il n’est jamais trop tard pour connaitre un écrivain… Bonne nuit

  5. Je ne crois pas que l’on change à ce point en vieillissant ….
    On devient ce que l’on est déjà, peut être en moins bien mais pas différents
    Enfin j’ose l’espérer…
    Bonne soirée

    1. Il parait qu’en vieillissant, les caractères s’accentuent, en meilleur ou en pire. Jusqu’ici, notre entourage nous assure que ne sommes sur le bon chemin, donc tout espoir est permis. Mais nous y travaillons aussi…

  6. à 60 ans on est encore jeune je vous l’assure, mais lorsque le 6 devient 7 alors là on prend un coup sur la tête, car ce n’est pas le visage, j’ai de la chance je n’ai pas ou peu de rides (cela grâce à ma maman qui a 92 ans n’avait pas de rides) mais mon corps n’a plus la souplesse d’avant et j’en bave, car en plus j’ai un problème de thyroïde, mais ma tête marche toujours bien et je pense que c’est le plus important et l’on se bonifie comme le bon vin si toute sa vie on s’est occupée plus des autres que de soi,

  7. ah ah j’adorerais lire ce livre de brecht!
    et ca me fait penser aussi bien sur au portrait de dorian grey…. c’est clair qu’on n’aimerait ne pas vieillir!
    mais c’ets dnas l’ordre naturel des choses…
    xxx

    1. Il n’est jamais trop tard pour découvrir d’autres auteurs ! Non, personne n’aime vieillir, mais ne vendrons pas notre âme pour autant…

  8. Quel bel article et photos bien choisies!

    Pour ne pas (trop) vieillir, il faut savoir s’entourer des bonnes personnes.
    Ne pas perdre son temps avec celles et ceux qui sont sans cesse dans la jérémiade, dans la plainte, les douleurs…
    Savoir bien choisir ses priorités, pour pouvoir être sereine, positive et libre.
    Ecouter ceux qui vous aiment vraiment.
    Donner un maximum de temps et d’attentions aux êtres qui vous sont essentiels.
    Et le leur dire ou leur monter avec mille petites attentions.
    Bref, choisir ses contraintes, et apprendre à devenir (un peu) égoïste.
    Pour moi tout ira bien aussi longtemps que je pourrais profiter de ma petite famille que j’adore et que je pourrais voyager.
    J’ai envie de dire que vieillir n’est pas si terrible, même si j’ai mon anniversaire dans quelques jours.
    Belle fin de journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.