MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Deutsches Echo Mood

[Mood] Sois poli et modeste, et tout le monde t’aimera !

« Die Heimkehr » (Le retour au pays) est toujours accompagné de quelques moments de nostalgie ! En plus du souvenir et de retrouvailles, on tombe parfois aussi sur quelques objets oubliés qui pourtant avaient beaucoup compté…


Dans mon enfance, on faisait circuler un « Poesiealbum ». Chaque copine mettait dans ce livret un petit poème ou une citation recopiés avec soin et accompagnés d’un petit dessin. Un genre de Facebook avant l’heure…mais au premier degré !

Citons-en quelques-uns

Si tu veux avoir une vie heureuse

contribue au bonheur des autres

parce que la joie que nous donnons

revient dans nos coeurs

La vertu et la politesse nous donnent de la noblesse pour toujours

Une autre aussi  courte, mais aussi significative…

Sois poli et modeste, et tout le monde t’aimera.

Ce dernier exemple est tout un programme pour devenir une jeune femme bien comme il faut, la politesse et la modestie étant considérées comme des vertus cardinales ! Ces phrases reflètent aussi l’esprit de l’éducation que nous avons reçue.

Et maintenant ? Nous nous retrouvons en permanence face à l’impolitesse, nous sommes confrontées à un manque d’éducation, à l’incivisme au quotidien mais aussi face à un manque de modestie, lorsque nous voyons tant des personnes effrontées !

Cependant, ne doit-on pas être effronté pour s’imposer dans la vie de tous les jours, et surtout dans le monde du travail ?  Dans un CV, pourrait-on citer la modestie parmi les qualités et les atouts ? On demande aux candidats d’être plutôt conquérants et dynamiques. Les exemples de réussite donnés dans les journaux ou pire à la télévision dans le monde du showbiz sont loin de prôner une modestie effacée !

Quelles phrases les petites filles mettraient-elles dans leurs carnets à l’heure actuelle ? Serait-il possible d’être aussi fleur bleue à l’époque de Nabilla ?

Qu’en pensez-vous ?

Petite anecdote : Il y avait aussi une petite copine très clairvoyante pour mon avenir

N’oublie jamais ton pays natal où s’est trouvé ton berceau, parce que au loin, tu ne retrouveras jamais une deuxième patrie !

Mais moi j’ai deux patries !

 

 

40 Comment

  1. Que c’est formidable de retomber sur un carnet comme celui-ci. Très précieux. Et oui, vous avez bien raison. Les qualités d’autrefois sont aujourd’hui presque des défauts. C’est une société du « rentre dedans » et du « prend ta place ». Les grandes gueules font leur chemin, la gentillesse est considérée comme de l’idiotie. Peu de repères sinon de transmettre à notre tour nos valeurs. Belle fin de week-end 🙂

    1. Loin de nous de dire « avant tout était mieux » ! Non, il y avait d’autres failles et d’autres problèmes. Mais quel décalage entre l’éducation plutôt stricte d’avant et le manque d’éducation de maintenant. Vous avez raison, parfois nous avons l’impression de vivre dans une société du « rentre dedans ». Mais nous restons optimistes, il y a beaucoup de jeunes parents qui savent transmettre un equilibre
      Bonne journée

  2. Quel beau partage et souvenir, et une copine visionnaire … Et de belles valeurs qui hélas se font de plus en plus rare incivilité, manque deducation, j’en fait les frais depuis plus d’un an et je ne pense pas que cela soit une attitude rare de nos jours, sans parler de l’indifférence qui a fait place à la gentillesse. Bon dimanche

    1. La copine était visionnaire, en effet ! L’école primaire a un grand rôle à jouer pour remplacer les parents défaillants
      Bon dimanche

    1. Nous osons l’espérer ! Nous l’avons citée car elle représente l’antithèse de ce qui a été écrit dans ce livret.

  3. Bonsoir Mesdames. Je pense que les petites filles ont toujours des rêves plein la tête et qu’elles vivent à leur tour de belles histoires d’amitié. Elles ne l’expriment plus forcément de la même manière, c’est ainsi. Beaucoup de jeunes gens sont fabuleux, dignes d’intérêt et pourraient donner l’exemple à des personnes « d’un autre âge » tout à fait odieuses. Aussi je pense comme vous, que toute éducation a ses failles. Apprenons plutôt à connaître l’autre, celui dont nous avons peur, mettons-nous à sa portée, ayons de l’empathie, ne nous contentons pas d’être cantonnés à un poste, à une mission, à une vie ! Et bien oui le jeune est culotté et peut ne pas toujours s’encombrer de formules de politesse. Mais cela ne fait pas forcément de lui un être abject. Il profite, il n’a pas de temps à perdre, il innove, il crée… Et puis la jeunesse ne serait-elle pas contagieuse ?…

    1. Merci pour ce commentaire. Bien sur et heureusement qu’il existe encore une belle jeunesse, nous sommes d’ailleurs entourées de jeunes personnes formidables, parmi elles nos propres enfants ! Nous ne sommes donc absolument pas pessimistes, bien au contraire, mais sommes obligées de constater des différences. Tempora mutantur, n’est-ce pas ?

  4. J’ai eu ce type de carnet à mon adolescence. Il est toujours à sa place chez mes parents? Il y a toujours ma chambre.
    Pour l’éducation, je vois un peu de tout. Je rencontre encore des personnes simples et polies.
    Le problème, on remarque plus une personne très arrogante et imbue d’elle même.

    1. C’est juste, on remarque davantage les personnes désagréables ! Dans votre magasin, vous devez rencontrer beaucoup de monde…

  5. Votre billet fait remonter beaucoup de souvenir. J’avais également un carnet de ce genre mais dans ma classe, nous l’utilisions uniquement pour des dessins. Hélas, je ne sais plus où il est… Quant à l’éducation, l’époque n’est plus la même c’est vrai. J’apprécie les valeurs, la politesse mais je trouve bien aussi que l’on ose plus s’affirmer qu’auparavant. Belle semaine à vous Mesdames.

    1. Vous avez raison, on ose s’affirmer, et c’est nécessaire. Les enfants savent bien ce qu’ils veulent dès leur plus jeune âge, nous le constatons chaque fois que nous gardons nos petits enfants…Mais le fait de s’affirmer n’est pas obligatoirement synonyme de manque d’éducation. En plus, nous détestons les formules de politesse, si elles ne sont pas suivie d’un comportement agréable ! A bientôt

  6. Ah, je comprends mieux votre commentaire ! C’est amusant de retrouver de genre de pépite. Moi, ça me rend terriblement nostalgique. Non pas que je sois de ceux qui pensent « qu’avant c’était mieux » mais je déplore quand même la perte de beaucoup de valeurs, et j’en arrive à m’étonner de rencontrer des personnes particulièrement bien élevées … qui en fait sont normales mais finalement le normal devient anormal ! Bon, je ne suis pas sûre que ce commentaire soit bien clair … Bonne fin de journée à vous deux !

    1. Oh que si – votre commentaire est bien clair ! Nous non plus ne disons pas qu’avant c’était mieux ! Mais lorsque le normal devient anormal comme vous le formulez si justement, on a le droit de se poser des questions ! Heureusement nous observons de jeunes parents très responsables. Bonne fin d’apres-midi

  7. C’est vrai que tout ça semble complètement désuet
    Même les valeurs de « base  » sont souvent oubliées …
    Bonne soirée à vous

  8. Oui effectivement, il y a comme un côté désuet dans ces carnets que nous avions et sur lesquels nous écrivions des citations. Le mien est plus tardif, au lycée (et personnel).

    Ni trop, ni trop peu.
    Par exemple, la modestie à l’excès est parfois suspecte!
    Elle accepte mal que d’autres ne le soit pas.

  9. Moi qui adore tout garder je suis bien évidemment adepte de ce genre de « journaux intimes à plusieurs mains » (enfin à peu de choses près )
    Maintenant en ce qui concerne les valeurs morales et leur évolution à travers les siècles je me garderai d’émettre un avis car mon opinion change vraiment du tout au tout en fonction des situations…alors que dire de plus si ce n’est: belle soirée à vous mesdames

    1. Bien sur, nous ne sommes pas non plus des spécialistes en sociologie. C’est le fait de tomber sur ce cahier avec des annotations si naïves, qui nous a incitées à faire quelques remarques bien subjectives. Bonne nuit à vous

  10. Un joli billet plein de poésie. J’ai eu aussi ce genre de carnet et c’est très agréable de s’y plonger avec nostalgie. Quand à l’éducation et aux valeurs, je crois qu’il faut continuer coûte que coûte à les préserver et à donner des bases à nos enfants. Et même s’ils « dérapent » de temps en temps, je reste persuadée que les bases restent bien ancrées. Belle journée Mesdames

    1. « Coûte que coûte », ce que nous avons appliqué dans l’éducation de nos enfants, et nous continuons pour nos petits enfants. On a parfois l’impression que le message passe à travers, mais il restera quelque chose pour plus tard ! Bonne journée

  11. Je pense que sur ce sujet il y a une vraie différence entre les filles et les garçons en matière d’éducation.

    Tandis que les garçons étaient (et sont encore) encouragés à avoir du caractère et à le montrer, trop souvent on a appris aux filles à être jolies, agréables, à faire plaisir …

    Cela n’est pas toujours payant, notamment dans le monde du travail !

    1. Très certainement pas, et l’on s’étonne pourquoi elles ont, encore à l’heure actuelle, moins de postes de responsable, malgré le niveau d’étude égal et même supérieur !

  12. Bonjour,
    Ravissant « Poesiealbum ». J’ai eu pratiquement le même : modèle semblable, mêmes petits poèmes écrits d’une écriture appliquée (en français, toutefois), mêmes dessins naïfs… Je regarde parfois encore ma « poésie », mes nièces la trouvent « délicieuse », hum…Ce n’était pas mieux avant, certes, mais j’ai quand même, et paradoxalement, le souvenir d’une grande liberté. Liberté de jouer dehors des journées entières; d’aller voir des amis sans être contrôlée au moyen du portable, liberté des départs en vacances en train vers Chamonix ou Nice et aussi liberté que nous procurait l’école en nous ouvrant les portes du savoir, de l’art, de la science (hé oui, j’ai adoré l’école). L’éducation était aussi plus corsetée : courtoisie envers tout le monde et surtout à l’égard des aînés, manière de se tenir à table, vêtements décents, culte le dimanche, sérieux à lécole et respect à l’égard des enseignants…
    Tout n’était pas mieux ni même bien et pourtant….J’applique beaucoup de ces principes à la jeune génération, et, quel que soit l’air du temps, le fait que les jeunes membres de ma famille se comportent en butors grossiers et irrespectueux, en êtres superficiels et avides, me rendrait très triste..A cinquante-neuf ans, j’aurais l’impressio d’avoir raté ma vie…Heureusement, ils sont plutôt charmants !

    Très bonne journée

    1. Merci pour ce commentaire qui partage les mêmes souvenirs, les mêmes observations et le même optimisme en voyant les jeunes de nos familles…et aussi un peu les mêmes origines géographiques 🙂 A bientôt

    1. L’éducation et l’école doivent s’adapter ; elles doivent transmettre les vraies valeurs, mais aussi « armer » les jeunes pour leur donner les moyens à vivre dans un monde bien compliqué ! Nous vivons une période de transition, nous en sommes conscientes ! Bonne journée

  13. Voilà effectivement un souvenir précieux… Je ne sais pas si les valeurs changent tant que cela finalement, je crois comme vous que beaucoup de jeunes parents de 2015 continuent à transmettre des valeurs de respect (car finalement, c’est de cela qu’il s’agit) à leurs enfants… Après, le comportement en société a sans doute changé, comme vous le dites notamment dans le monde du travail, mais pour moi c’est plus une évolution qu’autre chose. On (et notamment les femmes) s’imposent plus, et cela ne me choque pas…

    1. Nous non plus, c’est un acquis et nous sommes très heureuses pour nos filles et petites filles ! La société change et il ne faut pas dire que c’était mieux avant! Essayons de garder ou de récupérer ce qui était bien et de l’adapter à notre société en pleine évolution. Merci de votre visite

  14. Oh je découvre votre blog … Très sympa … Et surtout ces recueils de poésies que j’avais moi aussi il y a bien 50 ans ! . En Alsace ! Je l’ai toujours et le consulte de temps en temps … Nostalgie un peu de mon Alsace … Je vis en Provence maintenant !

    1. Merci pour votre passage et votre témoignage nostalgique…nous sommes en Provence nous aussi…! A bientôt, nous l’espérons !

  15. C’est sympa d’avoir gardé ce recueil de poésies.
    J’en avais aussi un, mais il ne doit plus exister…
    Et avoir 2 patries est un plus dans notre vie, une chance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.