MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio

[Cinéma] Taxi Téhéran

Nous aimons le cinéma iranien, mais ce sont aussi les très bonnes critiques des médias et les posts d’ AuroreInParis  et  de  Dasola  qui nous ont incitées à aller voir « Taxi Téhéran » de Jafar Panahi.

Installé au volant de son taxi, Jafar Panahi sillonne les rues animées de Téhéran. Au gré des passagers qui se succèdent et se confient à lui, le réalisateur dresse le portrait de la société iranienne entre rires et émotion…

Mais s’agit-il vraiment d’un film ? Non, pas dans le sens classique, c’est à dire avec un scénario, une véritable mise en scène, des décors et une action. Le metteur en scène y joue son propre rôle, il est caméraman et acteur principal. La caméra est posée sur le tableau de bord de la voiture, et nous montre les passagers, mais jette un coup d’oeil aussi à l’extérieur. Une vue sur les rues d’une grande ville, avec la circulation, les hommes habillés à l’européenne et les femmes en foulard où complètement voilées.

A travers le récit de quelques mésaventures de ses passagers, pris comme un échantillon de la population citadine,  il nous montre une société au quotidien rendu difficile par de nombreux interdits. Dans ce huis-clos très bavard et parfois drôle, on parle de tout, de la peine de mort, de l’interdiction d’exercer son métier, et beaucoup de cinéma, et bien sûr, de la censure.

Il est vrai, il y a de  moments, où nous avons trouvé ce film long, on est loin du cinéma d’action. Mais lorsque l’on connait le contexte, que Jafar Panahi avait été condamné à six ans de prison, qu’il lui est interdit de réaliser des films ou de quitter le pays pendant vingt ans et que, malgré tout, il a fait « Taxi Téhéran », arrivé on ne sait pas comment à Berlin, on ne peut qu’apprécier ce film qui est en fait un documentaire, un témoignage. Son témoignage devient ainsi un acte de résistance !

Sa nièce Hana Saeidi joue son propre rôle – une jeune fille curieuse qui n’a pas sa langue dans sa poche, une  passionnée de cinéma qui pose beaucoup de questions sur le cinéma et la censure qui peut frapper un film et empêcher sa diffusion. C’est elle qui a remplacé son oncle pour recevoir  L’Ours d’Or à Berlin.

Le Président du Jury, Darren Aronofsky, lors de la remise du prix :

Ce film est une lettre d’amour au cinéma

32 Comment

  1. La petite est une sacrée gamine !
    Merci de m’avoir citée, et effectivement c’est un film en forme de lettre d’amour au cinéma … !

  2. Ce film est formidable ! Je me suis promenée dans Téhéran avec eux. J’ai beaucoup aimé la bienveillance de Jafar Panahi. Quant à sa nièce, quelle vivacité et quelle intelligence.
    C’est un témoignage émouvant, beaucoup est dit ou suggéré… La cruauté du pouvoir, et la résistance courageuse des Iraniens. Et la vie, leur vie.
    Et l’affiche est très chouette !

    1. Vous êtes très enthousiaste ! Nous aussi aimons le cinéma qui nous fait voyager, qui nous fait découvrir d’autres villes et d’autres pays. Même si nous avons ressenti quelques longueurs, comment ne pas être sensible à ce témoignage « bienveillant », vous avez trouvé le mot juste !

  3. Tiens j’irai dès mon retour à Paris!
    Mais ??! Que vois-je ? (Ou plutôt qu’est-ce-que ne vois pas !!! )
    Personne pour participer à mon concours en collab’ avec MonsieurBarbier.com ?
    Serait-ce possible que tous les mecs soient devenus des Hipsters qui n’ont nul besoin de rasoirs?
    Bon tant pis je me contenterai d’un petit comm’ même sans participation au concours .

    1. Pas de hipsters mais équipés et adeptes du rasoir électrique – nous sommes désolées !
      Donnez-nous votre avis pour le film…

  4. Bonsoir, merci pour le lien. J’espère que le film va trouver son public et qu’il restera à l’affiche un certain temps. Ce film fait avec amour et pas grand-chose d’autre vaut vraiment la peine. Bonne soirée.

    1. Peut-être si, le bouche à oreille semble fonctionner ! N’avez-vous pas un cinéma qui programme ce genre de film dans un cadre de ciné-club ?

  5. oh a voir donc!!!! moi j’ai trop tendance a regarder des gffilms anglais ou américains (j’enseigne l’anglais et j’ai trop tendance à ne pas assez m’ouvrir aux autres films!!)
    tu me donnes envie là!
    xxx

    1. Nous (nous sommes deux copines sur le blog) aimons le cinéma et bien sûr, aussi le cinéma américain et anglais, de préférence en VO. Mais nous aimons bien voir d’autres productions, du monde entier, ce sont parfois des cours de géo-politique !

    1. Oui, c’est un film à voir – mais il est vrai, on n’a pas toujours le temps de tout voir ! Bon Week-end

  6. Il est au programme du we, les critiques sont excellentes , et puis ce petit témoignage de ce qui est interdit en Iran , ne peut que nous faire du bien, et nous rappeler notre chance de vivre en France !!

    1. Il est bien connu, les français sont des râleurs…parfois il est bon de regarder ailleurs, vous avez raison !

  7. PS : j’ai vu Le Labyrinthe du Silence, film allemand que je vous recommande très sincèrement.

  8. Film courageux et qui vaut plus par le contexte du tournage que par ce qu’il est en soi. Et cet humour qui sauve de bien des choses…

  9. Voila un filme que j’ai prévu d’aller voir. Vous me confortez dans mon idée même si je pense que Mr. ne m’accompagnera pas. C’est pas son genre de cinéma, pas assez d’action.

    1. Alors vous avez raison d’y aller seule ou avec une amie, pour partager vos impressions. Les soupirs d’ennui gâcheront tout plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.