MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio

[Cinéma] American Sniper

 

Tireur d’élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d’innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de « La Légende ». Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu’il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l’angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s’imposant ainsi comme l’incarnation vivante de la devise des SEAL : « Pas de quartier ! » Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu’il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Le film nous tient en haleine à travers le récit d’un natif de l’Amérique profonde, un brave gars, élevé dans la tradition du maniement des armes. Bouleversé par les événements du 11 septembre, il va s’engager dans l’armée. Entre le sentiment patriotique, le déchirement par rapport à sa vie de famille et les scènes de guerre en Irak, le film rebondit sans cesse et nous livre des images bouleversantes. Les soldats se retrouvent face à des civils qui agissent parfois en combattants, des choix terribles s’imposent. On voit la dure réalité d’une guerre qui tue aussi des enfants, qui mutile les soldats et ces images-là sont montrées sans complaisance. Le retour des vétérans est difficile et notre héros aussi doit  réapprendre à vivre normalement.

Bradley Cooper a pris une vingtaine de kilos pour être plus imposant. Lui et Sienna Miller  jouent juste et les scènes du couple sont touchantes.

Malgré tout, il y a comme une petite déception. Peut-être à cause de nos attentes, à cause de cette énorme publicité faite autour de ce film qui reste assez classique avec quelques clichés.  Dans le genre film de guerre, nous avons préféré les deux films récents de Kathryn Bigelow, « Démineurs » et  « Zero Dark Thirty« , et non pas parce qu’il s’agit d’une femme metteur en scène…Peut-être aussi parce qu’à aucun moment, il n’y a le moindre doute exprimé sur une justification de cette guerre. Au contraire, il y a un patriotisme presque primaire à nos yeux, d’un côté les bons et de l’autre côté les méchants, donc pas d’états d’âme. Le film a beaucoup de succès en Amérique, il est basé sur l’autobiographie de Kyle, l’un des plus grands héros de l’histoire américaine récente. Un livre écrit par un homme qui déteste tout ce qui n’est pas américain, qui pense naïvement que tout est permis pour protéger sa famille, Dieu et son pays, qui glorifie le plaisir de tuer. Il n’est pas étonnant donc qu’il plaise à l’américain moyen du Sud et dans le Middle West où règne un patriotisme sans limites. Le film rajoute un face à face avec un sniper adverse, un duel comme dans un western.

Clint Eastwood nous présente son héros tout de même comme un personnage torturé et lui donne ainsi le statut d’un héros hollywoodien. Mais sa mort, il a été assassiné par un autre vétéran, ne sera mentionnée qu’à la fin, comme pour ne rien enlever à sa grandeur, au statut des vétérans en général, pour ne pas dénoncer une faille.  D’ailleurs le procès de son tueur a commencé le 11 février.

Nous ne racontons pas plus, parce que, même si tout le monde connait le sujet et son issue, il y a des rebondissements dans la mise en scène.

Comme   auroreinparis , nous courons au cinéma dès qu’un nouveau Clint Eastwood sort. Nous le suivons depuis tant d’années en tant qu’acteur et réalisateur et nous admirons sa belle carrière, entre l’Inspecteur Harry, ses westerns,  « Sur la route de Madisson », entre autres.  Mais peut-être est ce le fait qu’il n’a pas mis plus de distance entre lui et ce sniper que nous avons ressenti une frustration. « Lorsqu’on raconte son histoire on doit aussi adopter sa philosophie », dit Clintwood face à ses détracteurs.

C’est tout de même un bon moment de cinéma.

40 Comment

    1. Il vieillit bien, ce Clint, en plus il semble être hyper-actif vu le nombre de films qu’il a faits ! Ce film est à voir, même si l’on est pas d’accord avec ce qui semblent être des propos sous-entendus.

  1. En ce moment, dans mon ciné de quartier, la programmation est à pleurer et les horaires du Mélies incompatibles avec les miens … du coup, je signerai quand même pour celui là qui à coup sur sera à l’affiche dès mercredi !

  2. Bel article !
    Merci beaucoup pour la mention.
    Un film de Clint c’est souvent un poil patriotique, mais j’aime bien cette réalisation classique, finalement c’est sa patte quelque part … En demi teinte, mais comme vous le dites  » un bon moment de cinéma » !

  3. J’aime aussi beaucoup les films de Clint Eastwood, le metteur en scéne …concernant celui ci, je ne pense pas aller le voir, c’est le éniéme film sur une des guerres américaines, un peu comme s’ils sentaient obligés de se justifier et qu’ils avaient besoin d’assumer, ça me saoule … je sais , je suis rude mais ce serait bien parfois que le cinéma américain regarde au délà de ses frontiéres !!

    1. Vous n’êtes pas rude, vous avez tout à fait raison ! Nous aimons pourtant les films de guerre, comme « Démineurs » que nous avons cité. Ce qu’il manque c’est un peu de recul.

  4. Je suis allée le voir parce que c’est Eastwood et je ne rate aucun de ses films, et parce qu’il y avait une polémique autour du film et que je voulais me faire ma propre idée.
    Je n’ai pas vraiment vu une ode au patriotisme et au culte du héros américain, j’ai plutôt vu une oeuvre rejetant la guerre, démontrant son absurdité et le pouvoir de destruction sur les hommes.

    1. Voilà un avis, qui se défend aussi ! L’absurdité de la guerre est démontrée en montrant les victimes collatérales, ce sont d’ailleurs des scènes très fortes du film, c’est vrai. Mais pour nous ce n’est pas son meilleur film et pas le meilleur film de guerre. C’est toutefois un film à voir, parce que bien fait.

    1. Ce n’est pas un mauvais film, nous avons juste émis quelques réserves ! Donnez-nous votre avis, nous sommes toujours contentes d’échanger avec nos amies blogueuses !

  5. Ayant une prédominance masculine pour les choix télévisuels à la maison, je dirai que je « bouffe » trop de tires, de canardages, de morts, de violence, de sang
    Si je dois choisir un film au cinéma je crois que mon choix ne se portera pas sur
    celui là même si c’est un très bon film !
    Et la tendresse b….l!

    1. Eh bien nous, nous aimons bien les films de guerre, les thrillers, les polars, malgré leur violence ! Il faut que ce soit bien « dosé » et que la violence pas gratuite. De toute façon, nous sommes des cinéphiles…qui apprécions aussi les films avec beaucoup d’Amouuur ! 🙂

  6. En fait une des raisons qui font qu’il ne fonctionne pas et le fait qu’il a été remanié de A à Z après la mort cet été du héros
    Du coup plus rien ne fonctionne …
    Je suis comme vous j’ai vu tous les films de ce monsieur
    Mon préféré restera Grand Torino
    Bonne soirée

    1. Serait-ce l’explication ? C’est sûr, modifier un scénario d’un film en cours de tournage n’est pas évident. Merci pour ce commentaire et bonne soirée

  7. Comme vous j’aime Clint Eastwood acteur réalisateur, mais je ne suis pas fan des films de guerre alors j’attendrais qu’il passe à la télé ou me laisserais peut-être tentée par le DVD en VO a moins que l,Homme n’insiste pour le voir sur grand ecran…Bonne journée à vous

    1. C’est le genre de film qui tenterait l’homme ! Mais en plus des scènes de guerre, il y a aussi la relation du couple qui est bien démontrée. Bon film peut-être ?

  8. Je ne pense pas y aller. Le côté super patriote américain d’Eastwood, mais il n’est pas le seul, me fatigue. Démineurs était un excellent film (pas vu le suivant), Bigelow est une très bonne réalisatrice et une femme d’une grande beauté…

    1. « Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs » – voilà ce qui est dit au sujet de ce film. Mais votre fils a peut-être l’habitude d’aller au cinéma, de faire des jeux vidéo, où la violence et même le sexe sont très présents ? Pour avoir du recul il est sûrement très jeune. Peut-être son père pourrait l’accompagner, une bonne sortie « entre hommes » et des sujets de discussions après ! A bientôt

  9. je l’ai vu et j’en suis sortie avec un sentiment d’angoisse et de malaise. Peut être dû à l’atmosphère ambiante en ce moment. Je suis une inconditionnelle de Clint également mais je le préfère sur la route de Madisson ! Je reste romantique et fleur bleue !

    1. Votre malaise est certainement en rapport avec ce qui se passe en ce moment ! « Sur la route de Madisson » était vraiment un beau film, mais notre cher Clint a fait d’autres films magnifiques. « American Sniper » n’est pas raté, ce n’est pas son meilleur film, mais on ressent une gêne, un malaise, comme vous

  10. j’ai apprécié son histoire et très touchée par ce que leurs femmes peuvent ressentir à ne pas le voir souvent et puis ces gosses qui sont élevés pour tuer…deux scènes des enfants m’ont beaucoup touchée…

    1. Ces scènes avec les enfants sont horribles, comment peut-on sacrifier la vie d’un enfant pour une « cause » politique ? Merci de votre passage

  11. Merci pour votre passage sur mon blog. Je découvre aujourd’hui le vôtre via votre article sur ce film de Clint Eastwood. Quelle richesse dans la diversité de vos articles ! Une belle réussite. Merci pour le partage

    1. Merci pour tous vos compliments qui nous font rougir de plaisir…Nous étions séduites par vos articles approfondis parlant d’une même passion, le cinéma. A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.