MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio

[Cinéma] La French

C’est « chez nous » que ce film de Cédric Jimenez a été projeté en avant-première. Logique puisque ÇA s’est passé près de chez nous…

Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

Nous avons vécu cette époque pas si lointaine, nous avons été marquées par la photo de la moto à terre du juge Michel sur le Boulevard Michelet non loin de l’immeuble Le Corbusier. Nous avons bien sûr vu « French Connection », le film de William Friedkin avec Gene Hackmann et Roy Schneider qui démontre l’énormité de cet empire criminel basé sur le racket, le proxénétisme et le trafic de drogue.

Disons tout de suite que « La French » est une réussite. C’est un très bon  « réality-polar », qui nous remet dans l’ambiance des années 70, on y fume beaucoup et les portables n’existaient pas encore. Marseille était alors la capitale mondiale du trafic de l’héroïne. Tout ceci fut possible parce que la politique et la police étaient en partie corrompues, le milieu avait réussi à pénétrer, telle la fameuse pieuvre mafieuse, toutes les sphères de la ville. Il n’y a pas de véritable suspens, on connait l’issue, bien que le film se permette des libertés avec les faits réels. L’intérêt du film est dans l’action certes, mais surtout dans la découverte des deux principaux personnages.

L’action tourne autour de deux héros : le juge et le truand, deux fortes personnalités qui se retrouvent dans un face à face tragique. L’un met tout en œuvre pour combattre le parrain, quitte à bousculer le protocole classique, parfois seul face à la hiérarchie, et l’autre est le mafieux qui semble intouchable. Deux hommes que tout oppose, mais qui se ressemblent dans leur vie de famille, pères et époux aimants. Les portraits sont nuancés et ne tombent jamais dans la caricature. Jean Dujardin incarne ce juge passionné plus que crédible, et Gilles Lelouche a le regard d’un homme capable de tout pour arriver à ses fins. Mais il faut aussi citer Benoît Magimel, Céline Salette, Mélanie Doutey, et tous les autres, tous parfaits dans leur rôle.

On peut reprocher à ce jeune metteur en scène de rester dans la lignée des films  américains, on pense aux « Affranchis » de Scorsese, on pense à « Heat » de Michael Mann, mais il semble assumer ces influences. Nous avons apprécié la sobriété relative de la mise en scène, pas trop d’hémoglobine, pas trop de violence,  loin de Scorsese justement, ni même de violence gratuite comme dans le cinéma actuel.

La photo est très soignée, elle montre la ville et ses environs dans leur beauté naturelle et met encore davantage en relief l’ambiance sale qui y régnait alors. Cette  beauté du site fait partie du scénario, elle souligne l’image de carte postale de Marseille et ses clichés.  Les répliques sont parfois drôles et on retrouve bien le sens de la répartie imagée des Marseillais : « …se faire arrêter pour un saucisson »…

C’est une belle reconstitution d’une époque de grand banditisme, un film à voir !

29 Comment

  1. Ah vous m’avez convaincue ! Je n’étais pas trop attirée par ce énième polar français, mais vous en parlez bien.
    Et puis Marseille ! Le personnage clé de ce film non ?
    Bonne journée.

    1. C’est un polar assez classique dans sa mise en scène, mais bien fait, avec un fond historique et en plus, Marseille, ville de caractère…En espérant que vous ne soyez pas déçue !

    1. Nous devrions être payées pour la promotion que nous faisons… Quelques entrées gratuites pour d’autres films par exemple 🙂

  2. J’hésite un peu, l’histoire que je connais comme tout le monde, par contre les acteurs me font douter ils ne sont pas très crédibles.
    Trop proches dans la vie cela se voit dans la bande annonce, Dujardin est trop What else pour moi
    Je ne sais pas trop, votre critique me fait douter
    A la télé sans aucun doute
    Bonne soirée mesdames

    1. Vous pouvez très bien attendre sa diffusion à la télé, vous passerez un bon moment à la maison. Mais en ce qui concerne les acteurs, Dujardin et les autres sont très bien dans leurs rôles. Passez une bonne fin de soirée

  3. Bonjour Matching points, j’ai vu ce film hier après-midi: une bonne surprise aussi en ce qui me concerne. Pas d’esbroufe, pas de temps mort. Les comédiens sont tous excellents (Dujardin est très à l’aise dans son rôle de juge). C’est sanglant mais cela reste dans les limites. Et en effet, Marseille, les paysages et la mer bleue : c’est bien agréable. Bon début de semaine.

    1. Nous avons apprécié ce film parce que dans le fond, il n’est pas prétentieux. Il raconte une histoire basée sur des événements qui se sont réellement passés, et il le fait bien. Pourtant, au départ, toute cette pub, toute cette promo nous agace…Bonne semaine à vous aussi

  4. Comme tout le monde je connais l’histoire un peu oubliée, et puis j’ai vu un reportage il n’y a pas longtemps qui annonçait le film, l’acteur trop « What else » me dérange un peu, alors j’attendrais surement la sortie sur Canal plus… à moins qu’un jour de pluie…Bonne journée à vous

    1. On oublie « what else », et il n’est pas seul, et il y a de l’action ! Mais ce film peut se regarder aussi à la télé. Bonne journée

  5. Je me souviens trés mal de cette affaire était jeune à cette époque et ne m’intéressant pas aux faits divers mais votre résumé m’a bcp convaincu d’autant que j’adore les polars.

    1. C’était plus qu’un simple fait divers, parce qu’il y a eu l’assassinat d’un juge. Si vous aimez les polars, vous n’allez pas vous ennuyer !

    1. C’est bien d’avoir une si jeune lectrice ! Tu pourras tout comprendre parce que ce film n’est pas du genre « intellectuel », mais il y a quelques images qui sont difficiles à supporter. A bientôt ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.