MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio

[Cinéma] Gone Girl

A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

N’ayant pas lu le bestseller de Gillian Flynn, qui a écrit aussi le scénario, nous sommes arrivées innocentes dans la salle. Non, pas complètement tout de même, connaissant bien David Fincher et sa prédilection pour des psychopathes et serial killers. Dès le début, nous étions prises dans cette histoire, malmenées et manipulées jusqu’à la fin. Mais voilà, comment parler d’un film sans trop en divulguer l’intrigue ? Parce que le film repose bien sur les apparences, les faux-semblants et les non-dits.

C’est un thriller certes, mais aussi un film sur le mariage, en somme deux films pour le prix d’un.

Un jeune et beau couple New Yorkais à qui tout sourit. Ils perdent tous les deux leur travail et déménagent dans une petite ville au fin fond du Missouri, pour mener une petite vie. L’idée romantique de tout partager se révèle être une erreur, puisque plus ils vivent ensemble, plus ils s’éloignent l’un de l’autre. Chacun devient ce qu’ils se sont promis de jamais devenir, lui avachi sur le canapé devant la télé avec sa bière, elle une femme râleuse et exigeante.

N’oublions pas le contexte américain lorsque les médias accourent dès l’annonce de la disparition. Il faut  donner l’image du couple harmonieux, sauvegarder une façade pour ne pas être démoli par ces médias qui harcèlent sans pitié, et ont une influence terrible sur l’opinion. « Embrasse-moi » sur la joue est une réplique qui nous fait bien sourire…Le spectateur se retrouve entre le mari et l’épouse, dans un no man’s land, il assiste à une guerre froide, à une guerre des roses ; et tout le long il cherche à savoir, mais il est berné jusqu’à la fin.

Pas de temps mort, pas de répit dans ce film bien rythmé, il y a même de l’humour, mais de l’humour noir – c’est un excellent thriller glacial. « Chaque personnage aura ce qu’il mérite… » selon Fincher.

Le scénario est extrêmement bien construit, avec des actions en parallèle, deux points de vue, des flash-backs, qui font perdre tout repère au spectateur.

Le casting est parfait avec le beau Ben Affleck dans le rôle du « boy next door », un peu plus pâle que d’habitude mais juste ce qu’il faut pour laisser la place à Rosemund Pike en belle manipulatrice à la froide blondeur  Hitchcockienne.

Que demander de plus à un polar qui vous fait passer un moment de divertissement ? Trop d’invraisemblances peut-être, et surtout à la fin ? On l’accepte …  non, nous n’en dirons pas plus…

Jeunes couples qui avez le projet de vous marier, vous êtes priés de vous abstenir…l

40 Comment

  1. Bonjour Matchingpoints, je n’avais pas compris qu’elle aussi avait son travail. Je croyais que c’est elle qui faisait bouillir la marmite. Je crois surtout qu’Amy a un « grain ». Je n’ai pas compris sa vengeance contre les hommes. Bonne journée.

    1. Elle a un grain, c’est certain ! Mais dans les film de Fincher on parle rarement de personnes équilibrées. Vous avez raison, on aimerait connaitre cette haine envers les hommes, peut-être est-ce plus explicite dans le livre ? Ou alors elle est tout simplement folle ! Bonne soirée

    1. Merci du compliment, mais c’est vrai il n’est pas facile de parler d’un film à suspense. C’est d’ailleurs pour cela que nous ne lisons plus les critiques avant, nous préférons nous faire notre propre idée.

  2. Finalement, malgré des critiques contradictoires, je suis allée le voir. Ben Affleck est toujours aussi mauvais et inexpressif. Rosamund Pike fait penser (en blonde) à Keira Knightley. Anglaise comme elle, elle a la même bouche, le même sourire. Le livre semble meilleur d’après qui a vu le film. Franchement, il est long, assez cousu de fil blanc, pas si surprenant que ça sauf peut-être l’extrême fin. Le rôle de la soeur jumelle d’Affleck n’apporte rien, les parents de la disparue ne sont pas assez fouillées. L’enquêtrice est peut-être finalement le seul personnage intéressant.
    Ca peut attendre la sortie en dvd. Bon dimanche!

    1. Vous n’avez donc pas aimé, nous nous sommes laissées faire, bien moins critiques que vous ! Et Mommy, l’avez-vous vu ?
      Bon dimanche à vous

  3. cela fait des années que je ne suis pas allée au ciné, mais voilà un film qui m’intrigue, je retiens 🙂 Qui sait pour une soirée d’automne… Un peu « peur » du côté sentimental (pas pour moi en ce moment) hihi mais l’intrigue du thriller est accrochante!

    1. Si vous êtes amateur de thriller oui, le côté sentimental est délaissé au profit d’un réalisme plutôt démotivant..Mais c’est du cinéma, nos vies ne sont pas comme ça ! 🙂 A bientôt

  4. Ayant lu le livre j’hésite beaucoup à aller voir le film …
    J’ai bien aimé le pitch, mais j’ai tout de même trouvé quelques longueurs dans le livre, du coup j’espère qu’elles auront été « coupées » au montage 😉
    Comme tout réside dans le suspens, peut-on se laisser entrainer par le film ????

    1. Oui, le film est assez long aussi, mais ça passe. Par contre, si vous avez lu le livre, l’effet suspens n’y sera plus, et pour un thriller, c’est tout de même un élément indispensable !

  5. Ce n’est pas le film du siècle, c’est un peu « tiré par les cheveux », avec quelques invraisemblances … Les acteurs assez bons mais pas non plus extras.

    Malgré tout un bon divertissement et une critque acerbe du couple, du moins ce qu’il peut devenir …

    Un film qui peut se regarder aussi bien à la maison.

    1. Tiré par les cheveux, comme pour « Seven »…mais ne cherchons pas la véracité dans les polars, c’est un divertissement bien fait, à notre avis !
      Mais d’accord avec vous, ce n’est pas le film du siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.