[Cinéma] The Rover

 

Nous vous ferons grâce du synopsis : si vous avez vu Mad Max c’est bon pour le décor, pour l’intrigue vous aurez tous les ingrédients du Road Movie à deux, émaillé d’exécutions hémoglobiniques à la Tarantino ; au bout de 10 minutes on a tout compris, le problème c’est que ça dure comme ça 1h43 mn !

Amateurs de subtilité passez votre chemin :

1) l’histoire : elle se situe 10 ans après « la chute » (il faut comprendre, paraît-il, après la chute du système capitaliste), le paysage (le bush australien) est désertique-écrasé de chaleur-désolé-déshumanisé, c’est à dire peuplé de rares humains (blancs ou aborigènes) qui ne sont plus trop humains sauf une femme médecin, une sorte de Docteur Quinn au pays des kangourous.

2) le style : des gros plans de visage, des regards dignes de western spaghetti, des dialogues forcément réduits dans ce monde de brutes, tous sales, mal rasés, couverts de sueur et du sang de leurs nombreuses victimes.

La cerise sur le gâteau est bien sûr la présence du célébrissime tombeur de minettes fans de « Twilight », Robert Pattinson qui a troqué ici ses dents de vampire contre celles de Jacquouille des « Visiteurs », impossible d’adhérer à son numéro outrancier de débile.

Excusez nos références filmiques mais l’ennui dégagé par le film nous a conduites à l’examiner au second degré pour ne pas céder à l’endormissement. Les prétendus mystères distillés par le cinéaste (ah au fait il s’appelle David Michôd) ne sollicitent pas le moins du monde notre intérêt.  On ne s’interroge même pas sur l’intrigue : 10 ans après quoi ? Qui sont ces gens : des mineurs, des braqueurs ? Qu’ont-ils fait ? Où vont-ils ? On s’en moque. Il nous tardait qu’il ne reste plus personne à force de s’éliminer à coup de revolver et qu’enfin le film se termine. Il se termine en effet sur un dévoilement et/ou une morale d’une grande naïveté. Nous n’en dirons pas plus au cas où une de nos lectrices serait tentée d’aller tester ce navet !

Nous, qui normalement sommes d’un caractère plutôt indulgent, ne trouvons cette fois-ci aucune circonstance atténuante…

28 commentaires

  • Armelle dit :

    Je suis pire. Quand un film m’ennuie à ce point, je quitte la salle avant la fin… Bon dimanche à vous avec peut être une séance de rattrapage ciné sur un autre film plus plaisant.

    • admin dit :

      Il faisait plus de 30° samedi après-midi à Aix en Provence et la salle était doucement climatisée aussi nous sommes restées au frais :)

  • Je pense que je vais passer mon tour pour celui-là ;-)

  • Black SAPES dit :

    Tous les éléments sont réunis pour que je n’aime pas
    non que je déteste….

  • Je vais vous écouter et oublier d’aller voir ce film….
    Bisous

  • christine dit :

    Vu votre critique, je pense vraiment l’éviter.

  • Arwen dit :

    ahahah, ben, ça c’est dit!

  • Dhelicat dit :

    Pas trop envie de le voir et votre critique ne me fera donc pas changer d’avis! Pour echapper a la chaleur nous etions partis au bord de la mer une journee cela valait mieux quun mauvais film … Bonne soirée

    • admin dit :

      Nous habitons au bord de la mer, donc nous pouvons en profiter tous les jours…mais nous aimons aussi nous échapper de temps à autre pour voir une exposition, regarder les vitrines et un bon film. C’est rare que nous soyons déçues à ce point !

  • auroreinparis dit :

    Je ne comptais pas aller le voir, je ne savais pas de quoi il parlait, mais maintenant je suis certaine de passer mon chemin ! Merci d’avoir souffert pour nous !

  • Anonyme dit :

    Pas un film pour femmes « cultivées » et votre jugement le prouve. Pas un grand film c’est sur. Mais un film de genre, qui n’est pas le votre, c’est le moins que l’on puisse dire; Mais très certainement un film du même niveau, de « votre genre », susciterait inversement une réaction aussi intolérante.. Quelques points positifs, la photo, superbe, la mise en scène, claquante, et la bande son, grinçante.

    • admin dit :

      Nous devons préciser que nous sommes bon public en général et que nous ne nous cantonnons pas au genre intello, la preuve en est que nous avons apprécié « Mais qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu? » ! Dans le genre road movie sanglant nous préférons Thelma et Louise c’est sûr, quant aux étendues désertiques hostiles nous garderons toujours le souvenir angoissé de « Duel » de Spielberg. Dans ce film justement tout nous semble trop « convenu », vu et entendu (y compris ce genre de bande-son). Mais nous aimons bien aussi avoir des avis contradictoires et espérons que d’autres personnes apporteront leur jugement sur ce film.

  • Anne dit :

    Il est rare de lire des critiques aussi négatives dans votre blog ! On voit que vous avez vraiment été agacées par ce film !

    Ce serait bien d’avoir d’autres avis de personnes qui ont vu le film.

    • admin dit :

      Dès le début un profond ennui s’est installé et tout est allé de travers. Quelques critiques de journaux prestigieux (celui du Monde par exemple) sont à peu près du même avis. Nous attendons volontiers d’autres témoignages.

  • Polina dit :

    Pattinson à lui seul suffit pour m’agacer…

  • Colette dit :

    Dommage! Je suis un fan de Mad Max (les deux premiers) et ce film me tentait. En revanche et à ma grande surprise, le dernier XMen m’a beaucoup plu! Robert Pattinson était bon dans l’avant-dernier Cronenberg, tiré d’un roman de Don de Lillo.

    • admin dit :

      Avons-nous donc rien compris ? Nous attendons toujours un autre avis de quelqu’un qui aurait vu aussi le film, il faudrait vous sacrifier…

  • A oublier de toute urgence donc….

  • Charline dit :

    Je ne suis pas d’accord avec vous.
    Ce film est magnifique il nous montre la déshumanisation de l’homme, l’homme est un manipulateur (Guy Pearce pousse Robert Pattinson à vouloir tuer son frère).
    Vous dîtes qu’il faut comprendre que cela se passe 10 ans après la chute or dans le film on nous dit que cela se passe 10 ans après la chute de l’économie en Australie ! je ne vois pas ce qu’il y a de plus clair.
    Si les dialogues sont moindres c’est qu’il y a une raison ici on nous montre les hommes comme des animaux comme des êtres seuls cela nous permet de rester focaliser sur leurs émotions (rares). Les gros plans nous permettent de percevoir leurs émotions justement ceci pour moi remplace le dialogue les plans sont magnifiques et le jeu d’acteur est juste parfait. A l’inverse de vous je trouve que Robert Pattinson tient très bien son rôle (habituellement n’étant pas très fan de son jeu surtout dans twilight).
    A mon avis le but de ce film n’est pas d’expliquer qui sont ces gens ici nous n’avons pas besoin de savoir, le cinéaste veut nous montrer les limites de l’humain nous faire passer un message et comme je l’ai dit plus tôt la déshumanisation de l’homme pour sa propre espèce, il préfère des êtres moins intelligents ou plus simplets comme son chien ou Rey. Comme si l’évolution de notre espèce (par cette crise économique) les poussaient à s’entre-tuer.
    Bref vous vous présumé indulgente mais vous n’êtes même pas capable de trouver un seul point positif.
    Si vraiment vous vous prétendez être indulgentes vous pourriez au moins dire que ce film n’est pas à votre goût ou que ce n’est pas votre style de film.
    Sur ce à bon entendeur salut.

    • admin dit :

      Ca s’appelle un bon coup de gueule ! Peut-être n’avons nous rien compris… Mais le film n’a pas réussi à éveiller notre curiosité, nous n’avons pas réussi à rentrer dans l’action, à avoir une compréhension par rapport aux personnages. Nous avons vu des images, des clichés de fin de monde, trop de rappel de Mad Max etc, nous nous sommes tout simplement ennuyées.
      Merci pour votre avis, nous apprécions les avis contraires, parce que dans le fond, nous sommes indulgentes :)

Laisser un commentaire