MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Beauté

[Beauté] Piégées…

Nous en avons déjà parlé   ici  oui,  nous nous sous sentons comme piégées !

Toutes les deux, nous avons des cheveux assez clairs, l’une est châtain, l’autre a gardé quelques mèches blondes de son enfance. Depuis quelques années, quoi de plus normal que de souligner ces reflets par un balayage qui en plus donne bonne mine !

Mais avec les années, les  cheveux blancs ou plutôt grisâtres viennent perturber ce mélange harmonieux… et ce gris mêlé aux mèches blondes donne finalement un résultat peu flatteur pour nos visages.

Donc nous voilà au stade supérieur avec une nouvelle proposition de notre coiffeur : une coloration plus foncée en plus des mèches claires, la totale en somme ! Ce qui veut dire séance mensuelle pour les racines et trimestriel pour le balayage – des après-midis entiers consacrés à nos cheveux et ne parlons pas du budget, une somme assez importante.

Mais comme faire autrement, laisser la grisaille prendre le dessus, assumer les cheveux blancs ? Il y a des femmes qui le font et à qui ça va très bien.

 

jeuneviellispas a trouvé de très belles femmes d’un certain âge avec des cheveux blancs dans un de ses posts…mais nous ne sentons pas prêtes… d’où ce sentiment d’être piégées !

Et vous, comment faites-vous ? Assumez-vous déjà vos cheveux blancs ou les accepterez-vous plus tard… bien plus tard ! ?

60 Comment

  1. J’ai la même couleur de cheveux que vous mais pas de cheveux blancs (pour le moment !). Je crois que j’essairai la coloration quand j’en aurai…Mais Helen Mirren est décidément très chic !

  2. J’ai des copines qui ont vu leurs cheveux blanchir à 18 ans, elles ne l’assument pas vraiment et se colorent les cheveux.
    Ma mère, qui a 65 ans maintenant, continue de se teindre les cheveux, et là, je trouve ça naturel, car je l’ai toujours vue avec des cheveux teints, mais peut être qu’elle devrait arrêter, que ça lui ira bien. Les hommes ont aussi ce problème, mais dans une moindre mesure, on trouve ça sexy les cheveux blancs chez un homme. C’est injuste !

  3. Je comprends Je suis brune. Depuis longtemps, j’ai des cheveux blancs. J’ai commencé très tôt les colorations. Je me souviens avoir parlé dans mon blog d’une période henné. Depuis les colorations ont évolué. Elles sont moins agressives et plus subtiles. Je suis devenue châtain doré. C’est barbant et contraignant. Parfois, j’envie ces femmes qui portent des cheveux blancs avec grâce et élégance. Pourtant, ce châtain fait partie de ma personnalité, de ma carnation, des couleurs que j’ai l’habitude porter. Alors plus tard, beaucoup plus tard…

    1. Pour les brunes la question est encore plus difficile, soit on décolore, ou on accepte ses cheveux blancs, il n’y a pas même de possibilité de tricher avec juste quelques mèches. Mais comme vous dites, on est blond ou châtain, on aime ses couleurs. Vous allez faire comme nous, dans un future lointain, très lointain, nous allons devenir de vieilles dames aux cheveux blancs 🙂

  4. Aïe …difficile problème
    Je vous comprends parfaitement, l’esclavage du coiffeur je m’y suis toujours refusée
    Je n’ai que peu de cheveux blancs et j’ai pour le moment gardé ma couleur naturelle rehaussée par des hennés de temps en temps .
    Je crois que je ne supporterai pas cet abonnement chez le coiffeur mais accepter une chevelure grise n’est pas donnée à tout le monde
    Bon courage !!!

  5. Moi je suis brune (très brune) et je refuse d’être esclave de la couleur. J’ai donc choisi la solution du balayage plus clair et je laisse peu à peu mes cheveux blancs envahir ma chevelure ! Deux avantages : un balayage 3 fois / an c’est raisonnable et finalement, ces fils blancs qui apparaissent petit à petit me permettent de m’habituer doucement.

    1. Des cheveux blancs à 30 ans peuvent donner beaucoup de personnalité. Ainsi c’est devenu votre look, un style qui vous est propre.

  6. Ma base naturelle est chatain un peu cuivré mais jeune, alors que j’avais les cheveux très courts, j’ai commencé quelques mèches que j’ai continuées. Jusqu’au jour où ma coiffeuse m’a fait remarquer que j’avais trop de cheveux blancs! Je suis passée à la coloration, toujours en salon. J’ai essayé différentes couleurs, jamais très foncées et je suis revenue au blond qui va avec mon physique somme toute assez germanique!
    J’ai une amie qui avait juré ses grands dieux que jamais elle ne se teindrait les cheveux. Et puis et puis…. elle fait ses colorations chez elle!! D’autres résistent.
    Je n’ai pas de conseil à donner mais celui de votre coiffeur n’est pas si mauvais.
    Bon we.

  7. Je n’en ai pas encore repéré. Par contre, il est certain que je ne mettrai pas un budget conséquent chez le coiffeur!!! Je n’en ai pas les moyens.
    Actuellement j’y vais deux fois par an: généralement durant l’été et en fin d’année.

    Bon weekend à vous deux!

  8. Je n’accepte pas du tout… C’est bien pour les autres ce gris ou presque blanc… J’ai une base plutôt châtain pas trop foncée j’ai toujours fait des mèches blondes et au soleil je suis blonde… Un jour s’est donc imposée comme une évidence la coloration! Pour cacher non plus un mais des raies de cheveux blancs… Un blog foncé très naturel et des mèches blondes plus claires en hiver, l’été se chargeant de les éclaircir naturellement! Cela passe par la case coiffeur ( mais on peut aussi faire sa couleur soi meme) et finalement s’occuper de soi une fois par mois ( maximum toutes les 5. 6 semaines) c’est un budget mais aussi du plaisir… Et un choix quoique avec le temps je remarque que quand on est blonde on voit moins les racines… Bonne journée à vous

    1. Vous avez raison. Pour les blondes ou claires, les racines sont moins visibles, considérons-nous donc comme des chanceuses !

  9. des marques du temps, j’en ai mais les cheveux blancs restent encore assez discrets, mais si ce n’était pas le cas, j’arrêterais la teinture (du moins, je crois^^) !Mais si vous n’êtes pas prêtes, pas trop le choix, c’est sûr^^

    1. Ce n’est pas une question vitale…,n’exagérons pas, mais une fois lancé, il est difficile de faire demi-tour…

    1. Et vous êtes blonde, ce qui peut faciliter la transition ! Jusqu’à présent, c’était pareil pour nous, quelques cheveux blancs seulement.
      C’est la contrainte qui peut être agaçante.
      Bonne nuit

  10. Depuis longtemps, j’éclaircis mon chatain (qui a foncé avec les années) par des mèches. Je remarque aussi de plus en plus de fils gris mais pour le moment, ils passent encore inaperçus parmi les mèches. Sur les conseils de ma coiffeuse, j’ai renoncé à une coloration. L’effet casque qui en résulterait serait vieillissant selon elle. Je continue donc de passer par la case coiffeur trois à quatre fois par an.

    1. Les mèches donnent du relief et adoucissent le visage. Et le « casque » seul n’est pas une belle alternative. C’est pour cela que notre figaro à nous conseille de faire les deux…mais ce ne sera pas trois ou quatre fois par an. D’où notre dilemme.

  11. Bonsoir, Helen Mirren et Jamie Lee Curtis sont superbes en gris et en plus et en plus elles sont assez intelligentes pour ne pas avoir fait de chirurgie esthétique: elles assument leurs rides et c’est très bien. Sinon, étant blonde, je fais aussi un balayage tous les 6 mois: j’y arrive (car ce n’est pas donné mais ça me va bien). Bonne soirée.

  12. Il y a déjà quelques années que je me teins. Je vais chez le coiffeur une fois par mois. J’avoue que ça ne me dérange pas. J’en profite pour feuilleter toute la presse people. 😉 Il y a 2 ans, j’ai voulu revenir à ma couleur d’origine et oh ! surprise, j’avais quelques cheveux blancs. Alors après m’être fait teindre plus ou moins de ma couleur j’ai préféré revenir à une vraie teinture. C’est à dire que lorsque l’on me voit on se rend immédiatement compte que j’ai les cheveux teintés. Ça ne me dérange absolument pas. Au contraire, j’aime que l’on regarde ma couleur de cheveux.

    1. En effet, pourquoi ne pas choisir SA couleur préférée et trouver la séance chez le coiffeur plus ludique (ici c’est Gala!). Évacuons ainsi l’idée de corvée … et de piège, adoptons la positive attitude 🙂

  13. Ce sujet m’interpelle. J’ai pris la décision il y a deux ans de ne plus subir le diktat de la teinture et autres mèches blondes –juste un trait de soleil, comme le dit si bien notre ‘cher’ coiffeur, à 2 ou 300 euros quand même- censées cacher cet horrible poivre et sel que nous apprécions tant chez nos hommes et surtout chez Georges… Et puis après quelques réflexions un peu -trop- dures de mon entourage j’ai de nouveau craqué. Mais de moins en moins convaincue. Alors il y a deux mois rendez vous chez le coiffeur pour une coupe à la limite du rasage et depuis malgré les repousses, les échelles de couleur, les arc en ciel de jaune gris noir et autres dégradés un peu difficiles a supporter, je tiens et quand quelqu’un ‘gentiment’ se propose de m’offrir le coiffeur, je suis fière de dire non la chimie ne passera plus par ici. Tiendra, tiendra pas ? Je crois que je suis enfin prête à affronter le regard des autres –petits ou grands-. Mais je ne saurai que dans quelques mois, si je suis plus sel que poivre…

    1. je suis tout à fait dans cette phase : la décision est prise , le gris ou blanc sera désormais de mise!
      lors de mes pérégrinations sur internet, j ai trouvé une personne qui recommandait un shampoing colorant
      ma coloration blond doré ne me convenait plus
      donc afin d’éliminer les reflets blonds dorés et d atteindre la teinte naturelle gris -blanc
      ainsi, je vous recommande le produit que j ai essayé soir PHYTO ARGENT,
      ce produit vaut environ 9€
      je crois que LOREAL popose un produit équivalent : silver shampoing
      le résultat n est pas miraculeux mais il me semble que le résultat final sera accessible plus facilement
      bon courage dans votre démarche!

      1. Merci pour toutes ces précisions. Mais nous n’avons pas encore franchi le pas ce que vous avez déjà fait. Nous n’avons pas encore beaucoup ou plutôt assez de cheveux blancs pour avoir une belle couleur, donc pour le moment nous continuons nos visites chez le coiffeur. Jusqu’à quand ?
        À bientôt

    1. Sur certaines femmes oui. Il faut avoir à la base une certaine personnalité pour oser se distinguer, dans tous les sens du terme.

    1. Nous avons toutes les deux une base plutôt claire qui ne cesse, hélas, de s’éclaircir avec les cheveux blancs 🙂 Dans votre article vous parlez de balayage caramel c’est peut-être mieux approprié sur une base foncée mais nous ne sommes pas des spécialistes et nous avons toujours recours aux soins de nos « chers » coiffeurs !

  14. Je n’aime pas les cheveux blancs sur moi ! Pour la première fois j’ai fait faire une coloration châtain il y a deux mois. Mais coloration végétale bio, pas de problème d’intolérance au produit ainsi.
    Mais shampoing après shampoing la couleur s’en va, et les petits cheveux blancs apparaissent sur le front !
    Donc je crois que tous 8 ou 10 semaines, cela sera couleur végétale chez le coiffeur !
    Je trouve que vous avez de beaux cheveux. C’est plus facile d’accepter le blanc sur du blond !
    (Je découvre votre blog, et l’apprécie)

    1. Merci pour votre témoignage, qui démontre une fois de plus, que les cheveux blancs font rarement plaisir…
      Bienvenue sur notre blog et à bientôt !

  15. Bonjour ! je vous découvre via la chaîne des liebster Award (j’ai été taggué par Sylvie, j’ai taggué « Au gré de mes envies », qui vous a tagguées… bref ! je suis là). Du coup, je lis un peu rapidement (je reviendrais) et puisqu’on me pose une question, je réponds. Je n’ai pas encore de cheveux blancs/gris, et si j’ai la chance de tenir de mon père je n’en aurais pas de si tôt (72 ans et aucun cheveu blanc !). Mais si toutefois, je ne faisais pas partie des exceptions, eh bien… difficile de répondre… je crois que si je me laisse porter par mon naturel (j’ai horreur des contraintes coiffure et autre), je ferai comme ma maman : je laisserai ma couleur tranquille… et puis, après gris bonheurs, non ? ;o)

    1. Il n’est pas facile de trouver la bonne nuance de gris (sans référence aucune à un certain livre 😉 ). Bienvenue sur notre blog !

  16. Coucou !
    Je découvre votre blog par l’intermédiaire de Sylvie Enfin moi. Très intéressant !!!
    J’ai les cheveux chatain clair et les cheveux blancs sur le dessus de la tête rien sur les côtés en plus je suis allergique au colorant . Mon coiffeur me pose une couleur végétale mais avant il éclaircit quelques mèches entre mes cheveux blancs cela donne une coloration naturelle avec des reflets dorés ou roux comme je le sent ( à ma demande suivant mon humeur, hiver ou été) et ça rend vraiment bien.
    Pas prête pour les cheveux blancs
    A bientôt

    1. Bienvenue sur notre blog ! Votre coiffeur prend vraiment bien soin de vous avec ces traitements diversifiés. Vous avez de la chance.Bonne journée.

  17. Hello,
    Je viens de découvrir votre blog, lecture sympa.
    Pour ma part, premiers cheveux blancs a 25 ans, des années de lutte, plus ou moins réussies, toute seule dans ma salle de bains mais aussi avec mon coiffeur contre ces envahisseurs !!!
    Et a 40 ans, ras le bol de cette guerre contre les racines blanches surtout au niveau des tempes, donc stop aux couleurs ; quelques semaines difficiles et cela fait maintenant dix ans sans coloration ! Par contre, soins adaptés a mon type de cheveux et comme j’ai les cheveux courts … une coupe toujours nette c’est impératif … je ne regrette pas du tout mon choix !!

    1. Bienvenue sur notre blog ! La décision d’accepter les cheveux blancs est difficile à prendre. Votre expérience prouve que ce n’est pas de la résignation et qu’il vaut mieux investir dans une bonne coupe et des soins plutôt que dans des colorations approximatives.

  18. Inégalité face à la reproduction des cheveux blancs, quand on est brune c’est un sujet qui peut facher le banquier !!!
    Les soucis ? l’hérédité ? ma grand mère avait une mèche blanche digne de Cruela et un magnifique poivre et sel sur le reste de sa chevelure, sa mère était blanche comme neige avec une nature de cheveux brillante. Un genre de halo angélique de grand mère façon mamie nova.
    J’ai opté pour l’éradication mensuelle des racines depuis des années, par nécessité, à trente ans qui a envie de grisonnant ?? Désormais j’y vois un avantage, plus besoin de balayage, même s’ils ne sont pas si nombreux que ça, ils offrent l’avantage de prendre la couleur plus clair.

    1. C’est un sacré budget que nous les femmes et de plus en plus d’hommes consacrent à leurs cheveux…Même pour les cheveux plus clairs, c’est la visite régulière chez le coiffeur si l’on n’aime pas se voir en gris. Une fois commencé, c’est piégé…

  19. Bonjour à toutes,

    Je m’aperçois que nous les femmes nous sommes pratiquement toutes obnubilées par le physique et surtout ne pas vieillir ! Or il faut bien dire que ces « maudits » cheveux blancs que l’on n’aime pas trop voir il n’y a que nous que ça gênent car les hommes eux par contre n’en font pas une catastrophe ! Non moi je dis que tout n’est qu’une question de peau qui fait vieillir et non pas des cheveux blancs ! Ou bien on a une belle peau donc les cheveux blancs ira très bien à la personne ou bien on a une peau déjà marquée alors là c’est sûr que d’avoir des cheveux blancs en plus cela ne fera qu’accentuer la vieillesse ! Donc je répète tout n’est qu’une question de peau ! Ou l’on a une belle peau (tant mieux pour la personne !) donc cela ne la fera pas plus vieillir que ça, ou l’on a une « sale » peau déjà très marquée alors là oui d’avoir des cheveux blancs ne feront qu’amplifier ! Enfin cela reste mon opinion personnelle !

    1. Voilà c’est dit ! Vous avez sûrement raison, soit on a une « vieille peau » et plus rien ne va, ou alors on a gardé un joli teint que même le cheveu blanc n’arrive pas à ternir. Mais il y a en plus un autre facteur : Si l’on a gardé ses cheveux naturels jusqu’ici, on s’est habitué à « son » visage, et du coup on ne se reconnait plus ! On s’est habitué à certaines couleurs et nuances dans ses vêtements qui du coup ne vont plus avec la grisaille. Donc, toute une « tournure d’esprit » qui ne se résume pas seulement par la peur de vieillir…Parce que n’importe comment, nous ne pouvons éviter l’inévitable ! Si vous avez l’habitude de nous lire, vous avez du remarquer, que nous essayons tout simplement de « bien » vieillir, et si c’est la première fois, soyez la bienvenue et à bientôt, nous l’espérons ! Bon week-end

  20. J’avais 16 ans pour mes premiers cheveux blancs et j’étais une brunette foncée …je me teints avec du chimique depuis 33 ans ! J’ai dû vivre avec mes cheveux blancs, à la suite d’une chimio durant quelques semaines, juste le temps de la repousse…et je rasais les murs tête basse…je suis pathétique. J’ai trouvé plus difficile le duvet blanc qui repoussait que la perte des cheveux ! Je n’assume pas mes cheveux blancs pourtant j’aimerais tellement arrêter de me teindre ! À quel âge devenons nous raisonnables et acceptons de faire fi de l’opinion d’autrui ? Et en plus la calvitie …. Oh la la !!!

    1. Les cheveux blancs sont vraiment un problème pour les femmes ! Et pourtant, il y a pas mal d’exemples de femmes qui les assument et les portent si bien, mais peut-être pas à 16 ans…Justement, l’une de nous deux va tenter de les garder, la suite du feuilleton…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.