MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Anniversaire

[Anniversaire] Il y a 450 ans, William Shakespeare

C’est probablement le 23 avril 1564 à Stratford-upon-Avon que naquit William Shakespeare, dramaturge et poète. On connaît très peu de la vie du plus célèbre des écrivains anglais (n’appelle-t-on pas l’anglais la langue de Shakespeare?), en revanche son œuvre, riche de 37 comédies et tragédies, fait partie du répertoire du théâtre classique, du patrimoine mondial, certaines citations sont même entrées dans le langage courant (la plus célèbre étant sans doute  : « To be or not to be, that is the question ») et tant d’autres … On peut citer quelques unes de ses œuvres les plus connues : Hamlet, Macbeth, Roméo et Juliette,  La mégère apprivoisée, Le songe d’une nuit d’été …

À son public plutôt populaire, il offrit de l’action avec de personnages et des caractères proches de la réalité. Les artisans, les marchands et la petite noblesse de la Renaissance pouvaient se reconnaître dans ses pièces. On y retrouve d’un côté la joie de vivre, la truculence, et de l’autre la passion et le goût du pouvoir, mêlés au comique ou au tragique de la situation. En somme la représentation de la vie avec ses contradictions.

Quelques unes d’entre nous ont eu le privilège, en des temps reculés, de travailler leur anglais avec des sonnets

ou des pièces de théâtre.

C’était ardu (bien plus que « Brian is in the kitchen » !).

Aujourd’hui Shakespeare est toujours présent dans la vie culturelle.

La Royal Shakespeare Company est l’une des plus importantes troupes de théâtre britanniques. De nombreux acteurs célèbres y ont fait leurs débuts comme Judi Dench, Ben Kingsley ou bien sûr Kenneth Branagh qui a porté à l’écran plusieurs pièces comme : Hamlet, Henry V ou Beaucoup de bruit pour rien. Orson Welles, Al Pacino ont également fait des adaptations cinématographiques du théâtre shakespearien, ce qui prouve son actualité et son intemporalité. Il y a même eu des dérivés comme « Shakespeare in Love », plusieurs fois oscarisé en 1998.

A Londres, le Shakespeare’s Globe  perpétue la tradition. Il est une reconstruction fidèle du théâtre en plein air conçu en 1599 où un grand nombre des pièces de Shakespeare se sont produites.

Le public se répartit selon le prix d’entrée entre les gradins en bois ou la fosse.

Les ouvreurs en tablier rouge placent les spectateurs.

Les acteurs descendent quelquefois se mélanger aux spectateurs et exécutent une danse sur scène  à la fin du spectacle.

Last but not least, la statue du grand maître se dresse au centre de Leicester Square « for the free use and enjoyment of the public » …  et celui des pigeons londoniens !

Et vous, aimez-vous Shakespeare ?

30 Comment

  1. On aime ou on n’aime pas Shakespeare et j’aime même si je n’ai pas été très assidue à mes cours d’anglais ! Bon anniversaire à lui alors !
    Bonne soirée

    1. Au théâtre, au cinéma, en ce qui concerne Shakespeare nous sommes bon public nous aussi et nous avons été rarement déçues. Bonne soirée.

  2. Tous ses personnages sont des criminels mais ces pièces sont des sortes de polar de l’époque qui traitent aussi de l’Histoire du genre humain : »Oh! je voudraisque tu mentisses, quand la moitié de mon Egypte devrait être submergée et faire une citerne pour les serpents squameux ! Va, sors d’ici!quand tu aurais le visage de Nacisse, à moi tu me paraitrais affreux!…Il est marié? -CLEOPATRE- (Antoine et cléopatre)

    1. Il y a des criminels dans certaines pièces mais aussi beaucoup de joie de vivre ou de poésie dans Beaucoup de bruit pour rien ou La nuit des rois.

  3. Je n’ai jamais lu Shakespeare dans sa langue mais c’est un peu le Molière des anglais, non ? Quoi qu’en écrivant, je me demande si nous sommes aussi fiers de Molière que les anglais le sont de Shakespeare …

    1. C’est tout à fait comparable puisqu’on appelle le français la langue de Molière et la Comédie Française en perpétue le souvenir (et même un certain culte).

  4. J’ai lu quelques livres de Shakespeare : Roméo et Juliette, Macbeth. J’ai aimé. En lisant votre article, je découvre le Shakespeare’s Globe ; cela doit être un endroit magique.

    1. Oui magique, même s’il n’est pas à l’emplacement exact du Globe authentique, il est quand même au bord de la Tamise et refait à l’identique. Une expérience à vivre !

    1. L’une de nous a été marquée par La Tempête, La Criée 1997, mise en scène Jean-Luc Revol du Théâtre du Caramel fou avec Michel Duchaussoy dans le rôle de Prospero. Génialissime aussi! Pour toutes les deux dans un autre genre, « Looking for Richard » d’Al Pacino…

  5. Bonjour, voilà une valeur sûre comme écrivain: j’ai visité le Shakespeare’s Globe à Londres: vraiment bien mais je n’ai pas encore assisté à une représentation, peut-être un jour. Sinon, Stratford upon Avon vaut le coup pour la visite. Bonne après-midi.

    1. L’une est allée au Globe (cf. les photos), l’autre à Stratford upon Avon ; nous nous complétons 🙂 Bonne après-midi à vous aussi.

  6. il faut voir Romeo et Juliette adapté par Baz Luhrmann en 1996 (le réalisateur de Moulin Rouge) avec Leonardo di Caprio et Clare Danes. C’est le texte d’origine, joué de façon contemporaine et les titres des autres pièces apparaissent ici ou là (enseigne d’un magasin, titre d’un journal, etc). C’est extaordinaire de jeunsse.

    1. Merci pour ces conseils. A quand Leonardo à la Royal Shakespeare Company ? Nous frôlons le sacrilège 😉

  7. Je ne l’ai jamais lu dans le texte original mais j’en aurais bien besoin car mon anglais devient très très fragile!!!
    A la vérité, l’idéal serait une quinzaine de jours sur place pour m’y remettre…

    Sinon, je ne savais pas qu’on fêtait son anniv!!!!

    Bon weekend

    1. Ce n’est peut-être pas la lecture de Shakespeare qui vous sera utile pour vous débrouiller en Angleterre ! Par contre, un petit séjour sur place très certainement. Bon week-end à vous aussi

  8. Souvenir d’études… très très lointain, Shakespeare dans le texte m’avait donné du fil à retordre 😉 Souvenir beaucoup plus récent de la visite du Shakespeare’s globe. La visite avait été très intéressante mais les conditions dans lesquelles étaient données les représentations à l’époque nous avaient un peu horrifiés (les gens mangeaient sur place et il n’y avait pas de toilettes, présences d’animaux etc…)

  9. J’ai eu la chance de voir une représentation de Macbeth au Globe Theatre, un vrai bonheur ! « Othello » m’a valu une bonne note à l’agrégation, je suis donc redevable au barde pour l’éternité … La langue de Shakespeare est d’une beauté et d’une finesse incomparables.

    1. Nous espérons que vous avez la possibilité de transmettre la beauté de la langue de Shakespeare en témoignage de reconnaissance.

  10. « To be or not to be » ces mots ont ponctué mes études d’anglais, Shakespeare un must et j’aimerais voir un jou une pièce au globe théâter de Londres.. Bonne journée à vous

    1. Il faut le prévoir pour votre prochaine visite en Angleterre, tout un programme. Bonne journée à vous aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.