MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités Deutsches Echo

[Actualité] Cloche ou Osterhase ?

Petite, pour Pâques, j’allais chercher les œufs dans le jardin. C’était en partie des œufs cuits et peints et quelques œufs en chocolat. Qui les avait donc cachés ? Mes parents me disaient que le lapin de Pâques, der Osterhase, était allé passer sa commande chez les poules pour les colorier ensuite avant de courir (comme un lapin) pour les cacher.

Dans les pays germaniques et anglo-saxons, ce sont des lièvres ou des lapins de Pâques qui sont censés apporter les œufs.  Ils représentent la déesse qui donne son nom à Pâques pour les Anglais et les Allemand, « Easter » et « Ostern ».

Et en France ? Quelle ne fut pas ma surprise à mon arrivée, jeune mariée, de voir les cloches de Pâques (en allemand, il s’agit d’une fleur, la jonquille).

Dans la tradition catholique, dès le Jeudi Saint, les cloches sont condamnées au silence en signe de deuil. Pour expliquer l’absence de sonnerie pendant cette période, on a dit longtemps aux enfants que les cloches partaient à Rome. Le Pape les bénissait avant leur retour dans la nuit du samedi au dimanche de Pâques pour annoncer la résurrection du Christ mais, pour les enfants, elles revenaient chargées de friandises qu’elles déversaient dans les jardins ou sur les balcons des appartements.

Et vous, avez-vous conservé ces traditions ou connaissez-vous d’autres traditions de Pâques ?

Als ich noch klein war, suchte ich die Ostereier im Garten, es waren zum Teil bemalte Eier und einige aus Schokolade. Wer konnte sie wohl dort versteckt haben ? Meine Eltern erklärten mir, dass es der Osterhase war, der sie bei den Hennen bestellt , sie gefärbt  und dann eiligst versteckt hatte.

In den germanischen und angelsächsischen Ländern sind es nämlich die Osterhasen welche die Ostereier bringen. Sie symbolisieren die Göttin, die ihren Namen auf englisch « Easter » und auf deutsch « Ostern » verlieh.

Und in Frankreich ? Ich war sehr überrascht, als ich jungverheiratet die Osterglocken entdeckte, aber nicht etwa die Blumen…

In der katholischen Tradition mussten die Kirchenglocken als Zeichen der Trauer ab Grünsonntag schweigen. Den Kindern erklärte man, dass die Glocken nach Rom gingen. Der Papst segnete sie vor ihrer Rückkehr in der Nacht zum Sonntag. Sie verkündeten die Wiederauferstehung, aber den Kindern brachten sie Süssigkeiten mit, die sie in den Gärten oder auf den Balkons versteckten.

Haben Sie auch diese Traditionen beibehalten oder kennen Sie andere Traditionen zu Ostern ?

30 Comment

  1. Chez moi, on mélange un peu tout : les cloches, les lapins, les poules, les oeufs… Chaque enfant a droit à un (gros) oeuf en chocolat, (oui, même les grands !). Joyeuses Pâques !

  2. Même si chez les bretons de Versailles comme on dit, le côté religieux avait son importance, Pâques sonnait surtout avec le retour des beaux jours et on filait en Picardie où mes parents avaient une maisonnette. La fête religieuse prenait alors des airs champêtres et gourmands avec les poulets de la taille d’une dinde achetés à la ferme proche. J’aime Pâques pour les mêmes raisons.
    Bon weekend pascal à vous

    1. Ce sont de bons souvenirs d’enfance – espérons que nos enfants et petits enfants en garderont de belles images.
      Joyeuses Pâques

  3. Petite fille je me souviens de ma joie quand j’allais chercher les oeufs dans le jardin de ma grand mère, mes parents ont perpétue la tradition sur leur terrasse en rez de jardin et moi sur la balcon nosu mélangeons chocolat et petits jouets pour ne pas faire d’excès de gourmandise lol aujourd’hui sans petits enfants nous ne faisons plus grand chose mais nous achetons toujours oeufs, poules ou autre belles réalisation en chocolat manipulation, petit écolier… Et surtout la friture et les petits œufs praline… Bonnes fêtes de pâques à vous

    1. On n’a pas besoin de petits enfants pour se faire plaisir – un joli bouquet de fleur et quelques oeufs en chocolat nous mettent de bonne humeur. Bon week-end pascal, dommage le temps n’ est pas

  4. C’est vrai que chez nous c’est un joyeux mélange de différentes traditions d’ici et d’ailleurs
    Des lapins, des œufs, des poules, des cloches pas grande importance finalement du moment qu’ils sont tous en chocolat !!!!

  5. Chez nous en Alsacie c’est aussi le osterhase, ca fait toujours rire les non alsaciens, mais la tradition est bel et bien présente dans la chaumière. Pas religieusement, mais chocolatement!
    J’espère que le lièvre passera vous pondre ses oeufs dans le jardin!
    Bizzoos

  6. N’ayant guère de bons souvenirs de cette tradition, je ne suis guère adepte. Cependant quand mes enfant étaient petits, oui nous cachions quelques chocolats dans l’appart ou dans le jardin (quand on s’exilait ailleurs pour l’occasion). Maintenant qu’ils sont grands, je ne fais rien de particulier.

  7. Petite, on me parlait des cloches de Pâques, en grandissant, j’ai découvert le lapin de Pâques. Mes enfants ont les cloches et le lapin et toujours les œufs en chocolat.

  8. quand mon fils était petit, nous avons caché les oeufs de Pâques dans le jardin comme il se doit ^^ même si nous ne sommes pas croyants….

    1. Ce sont les traditions comme le sapin de Noël ; on les suit sans être pratiquant. Ca fait partie de notre culture, alors profitons du chocolat…

  9. J’ai bien evidemment conservé cette tradition pour ma fille … en fonction des déménagements, elle cherche les oeufs de Paques dans un tout petit jardin ou dans les différentes piéces de l’appartement mais y prend toujours autant de plaisir !

  10. De Russie jusqu’en France, j’ai eu moi-même droit à un sacré mélange de traditions…pour finir par piocher dans celles qui me plaisent le plus.

    1. C’est passionnant de vivre ce mélange, n’est-ce pas ? Et pourtant, en ce qui me concerne, ce n’est pas un si grand dépaysement.

    1. Ça reviendra peut-être avec les petits enfants, même sans connotation religieuse. La chasse aux œufs, trop amusant pour les enfants, et nous on participe, en les mangeant…aïe !

  11. J’aime bien le Lièvre de Pâques qui annonce le printemps. Pour les catholiques, on parle des cloches. Quand j’étais petite, c’était une poule en chocolat qu’on m’achetait!

  12. Quel plaisir de relire ce billet 3 ans plus tard.
    J’ai inauguré les bredele de Pâques cette année, pour manger un peu moins de chocolat… (je suis accro)
    Et cela m’a permis de partager une activité avec mon petit-fils de 2ans et demi, qui s’est régalé de mes histoires pendant qu’il faisait des boules avec la pâte , et faisait les bruits de moto que conduit le lapin de Pâques.
    Et oui, on a beaucoup brodé et inventé…
    Et depuis 8 jours, il inspecte quotidiennement son nid de mousse-douce pour voir si le lièvre a déposé une petite voiture, ou un play-mobil ou un oeuf en chocolat.

    1. Des moments de plaisirs partagés, et de souvenirs qui se créent au moment même ! Bon weekend de Pâques – et attention au chocolat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.