[Gourmandes] Au pays des amandiers en fleurs

Après la figue  ici,   la grenade  ici   et  l’olive  ici ,  nos jardins méridionaux sont embellis en cette saison par une autre merveille de la nature, l’amandier.

Cet arbre a fleuri il y a déjà quelques semaines chez nous et dans certains coins plus ombragés il est encore en fleurs, une boule de neige rosée, signe annonciateur du printemps !

Et nous pensons à tout ce que son fruit nous apporte.

Que seraient la pâtisserie et la confiserie sans la poudre d’amande ou la pâte d’amande, le nougat ou la frangipane n’existeraient pas ? Dans la cuisine pas de tajine sans amandes. Pas d’apéritif sans amandes salées.

L’huile d’amande douce est un classique de la cosmétique, depuis les pharaons jusqu’à nos grands-mères, elle a été redécouverte par la mode bio.

De plus,  l’amande est riche en magnésium et en vitamine E antioxydante, des nutriments bons pour le cœur.

Mais malgré la beauté de nos arbres, jamais nous ne rivaliserons avec les amandes de Sicile, les fameuses Avola, de la ville du même nom située près de Syracuse. Elles sont plus saines car elles sont plus sèches et donc sont moins sensibles aux attaques de parasites. Elles font les meilleures dragées.

La tradition des dragées lors des mariages remonte aux romains qui considéraient l’amande comme un symbole de fertilité et lançaient les amandes sur les mariés. La tradition des dragées lors d’un baptême date des environs du Xème siècle. On les choisissait de couleur bleue ou rose – et la théorie du genre alors ?

Et vous, amandes salées ou plutôt sucrées ?

30 commentaires

Laisser un commentaire