MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[Cinéma] YSL

Un week-end pluvieux et de bonnes criques, notamment celle d’ Instantanés futiles ,incitaient  à aller voir le film de Jalil Lespert.

On s’attendait à voir de bons acteurs, de beaux décors, de belles robes portées par de beaux mannequins, en somme un maximum de luxe dans cette période de crise.

Tout cela est au rendez-vous et surtout les deux brillants acteurs principaux, sociétaires de la Comédie Française. La composition tant attendue du talentueux Guillaume Gallienne, cheveux raides, comportement sérieux (rien à voir bien sûr avec son air juvénile et son sourire béat de « Les garçons et Guillaume à table », qui nous avait ravies), parfait dans un jeu tout en retenue. Pierre Niney, le prodige tant annoncé, saisissant de ressemblance qui incarne plus qu’il ne joue le rôle d’YSL.

Le fond historique, de la guerre d’Algérie aux années 80 en passant par mai 68 et la période hippie, nous rappelle la révolution des mœurs ainsi que la rapide évolution des goûts, des formes des corps eux-mêmes et des visages (quelle différence entre Charlotte Le Bon et son chignon et le look genre Marianne Faithfull de Marie de Villepin). Sur ce fond se déroule la déchéance du couturier génial mais torturé, jeune homme gauche et timide qui s’enfonce dans les addictions à la drogue, l’alcool et le sexe, toujours soutenu par son mentor Pierre Bergé, qui a maintenu le succès commercial de l’entreprise St. Laurent. Sans lui sûrement rien n’aurait pu exister. Le film insiste d’ailleurs un peu lourdement sur l’abnégation dont Bergé a fait preuve face au génie qu’il avait du mal à maîtriser, si bien qu’il tend parfois vers le panégyrique de l’homme d´affaires. Était-ce le prix à payer pour que gardien du temple autorise le film ?

C’est donc un film élégant : Comédie Française et haute couture font un ensemble plaisant à voir malgré la destinée tragique du personnage principal.

18 Comment

  1. Chaque fois que je relis une critique, je me dis que les acteurs sont quand même formidables et d’accord avec vous pour l’abnégation de Pierre Bergé un peu trop forcée … ça le rend un poil trop sympathique !

  2. Un film en effet élégant, la haute couture et l’image d’YSL: On comprend que le film fasse recette! Le cocktail est assez réussi Bonne soirée

  3. Bien normal, Pierre Bergé a supervisé le film, tout le monde ou presque a disparu… Le fait je crois quand même qu’il a subit tout ça, une des amies de maman étaient petites mains chez YSL… J’ai été bercé par cette histoire
    C’est drôle que vous ne parliez pas de cette pauvre Laura Smet tellement mauvaise actrice
    Marie de Villepin transparente mais ressemblante à son modèle Betty
    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.noticketforfashionshows.com/wp-content/uploads/2011/11/loulou-de-la-falaise-yves-saint-laurent.jpg&imgrefurl=http://www.noticketforfashionshows.com/2011/11/loulou-de-la-falaise-yves-saint-laurent-balthus/&h=456&w=625&sz=120&tbnid=gpgv3xO3mqElUM:&tbnh=90&tbnw=123&zoom=1&usg=__YLQFig9YKq8s971fzxftfU9gn4A=&docid=B50RkUZnTk0fJM&sa=X&ei=RuveUo7cO_Hb7Aa-soG4Dg&ved=0CDUQ9QEwAQ&dur=385
    Je vous rejoins mesdames, une fois encore
    Bonne soirée

    1. Nous avons préféré parler des deux personnages principaux. Le reste de la distribution est hétéroclite, il y a de vraies comédiennes comme Marianne Basler ou Anne Alvaro et les autres choisies pour leur ressemblance ; elles font surtout de la figuration lors de soirées chaudes, sauf Charlotte le Bon qui tire bien son épingle du jeu. Le comble avec Laura Smet c’est qu’elle ne ressemble même pas à Loulou de la Falaise (merci d’avoir joint la photo). Nous avions mis notre esprit caustique de côté en ne mentionnant pas un casting comportant des filles de… Vos remarques parlent à notre place. Merci ! Bonne journée

        1. Nous aussi ! Peut-être parlerez-vous plus en détail de l’expérience de la personne qui travaillait chez YSL. Bonne journée. Bisous

    1. Nous avons aimé dans l’ensemble mais nous avons exprimé quelques petites critiques aussi. Nous attendons vos impressions la semaine prochaine. Bonne soirée.

  4. Bonsoir Matchingpoints, j’avoue que ce n’est pas un film que me laissera un grand souvenir mais Pierre Niney est bien et le peu de tenues que l’on voit sont sublimes. Bonne soirée.

    1. Nous sommes d’accord : ce film témoignage vaut surtout pour la performance d’acteurs… et quelques robes bien sûr 😉

  5. Tout à fait d’accord avec votre critique ! Guillaume Galienne était surprenant dans ce rôle dur et froid, aux antipodes de ce qu’il dégage habituellement. Reconnaître un Yves Saint Laurent que les jeunes de ma génération n’ont pas tellement connu est, je crois, la plus évidente preuve du talent de Pierre Niney.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.