MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Anniversaire Culture Poil à gratter

[Anniversaire] Il y a 100 ans, « Du côté de chez Swann »

Aujourd’hui 13 novembre 2013 nous devrions fêter les 100 ans de la parution du roman de Marcel Proust, « Du côté de chez Swann », premier volume de « A la recherche du temps perdu » … qu’il est de bon ton d’appeler tout court « La Recherche ». Comme dans la mode, il y a aussi dans la littérature des livres « must have » !

Lorsqu’on pose la question : « Quels livres emporteriez-vous sur une ile déserte ? », souvent la réponse est : Proust ou « Belle du seigneur » d’Albert Cohen.

Le second nous l’avons lu il y a longtemps et nous avons adoré cette histoire d’amour tragique, c’est trop beau pour être vrai.  Albert Cohen disait qu’il avait voulu démontrer qu’il n’existe pas d’amour « chimiquement pur ». Pour être sincère on s’en doutait un peu !

En ce qui concerne Proust… A savoir qui a vraiment lu les 7 tomes de son œuvre monumentale au risque de mourir d’épuisement comme son auteur ?

En général, pour faire de l’effet, on peut citer le début  « Longtemps je me suis couché de bonne heure…« , une it-phrase ! Si on veut aller plus loin on peut parler du baiser du soir de la mère au narrateur et si on pousse encore un peu, on arrive à la fameuse Madeleine (le biscuit)… et puis plus rien parce que le livre nous est tombé des mains… avouons-le !

35 Comment

  1. Vers mes 30 ans, j’ai lu Proust afin de savoir pourquoi il était aimé.
    Je me rappelle que j’ai aimé et j’ai lu dans la foulée les 4 premiers tomes.
    Honte à moi, je n’ai pas lu Albert Cohen : je vais y remédier.

  2. Comme beaucoup j’ai lu « Du coté de chez Swan » et des extraits pendant mes études. Je me suis toujours promis de lire son oeuvre entière à la retraite !!! Celle ci approche à grand pas donc …. Pour ce qui concerne Belle du Seigneur j’ai adoré et avec un ou deux polars c’est effectivement le livre que je prendrai sur une ile déserte. Parmi les chefs d’oeuvre de notre littérature je reste une inconditionnelle de zola et là j’ai tout lu !
    à bientôt

  3. Proust est un auteur que j’ai relu plusieurs fois. A chaque fois, il m’enchante, d’autant que j’ai marché dans ses pas « du côté de Guermantes » ou plutôt au très beau Château de Réveillon à la frontière de la Marne et de la Seine Marne, lieu où il séjournait souvent et dont il s’est inspiré pour écrire… Bonne fin de semaine à vous

    1. Bravo pour cette performance! Non seulement lire mais en plus relire! Nous avons sûrement raté quelque chose dans notre relation malheureuse avec Proust. Peut être aurez-vous l’occasion d’écrire un post sur ce grand écrivain. Bonne fin de semaine à vous aussi.

  4. Sur une ile déserte, je n’emporterai certainement pas Albert Cohen! Si je devais choisir un roman d’amour, ce serait « Passion » de Muriel Cerf (dont j’avais parlé au moment de sa mort : http://www.niftyfifty-and-the-city.com/in-memorian-muriel-cerf/). Elle est plus drôle qu’Albert Cohen tout en ayant adopté le foisonnement des images. J’ai lu la moitié d’A la recherche. C’est drôle, méchant, juste dans l’analyse de la nature humaine. Comme Balzac en somme, simplement moins ramassé. Proust est imbattable!
    Mais sur une île déserte, aurait-on envie de lire?

  5. Je précise que j’ai lu « Belle du seigneur » deux fois. De Cohen, je préfère ses petits romans qui développent des personnages qui apparaissent dans le roman ou son livre sur sa mère.

    1. Nous avons aussi beaucoup aimé Solal, Mangeclous et « le livre de ma mère ». Après la découverte de Belle du Seigneur, nous avions eu notre époque Albert Cohen…il y a longtemps! Sur une île déserte il faudrait plus d’un livre, mais a-t-on vraiment envie de partir sur une île déserte ?

  6. Mais non voyons!! Ni frustré, ni frustrant! Comme je l’ai écrit plus haut, c’est drôle et méchant. Il ne faut pas le lire comme un « grantécrvin » (si j’ose orthographier ainsi). Peut-être aller directement à Sodome et Gomorrhe? Ou juste « un amour de Swann »?
    Il faut être détendue, sur un canapé ou au lit et se laisser bercer et surprendre. Le rire vient assez vite. Ou bien l’impression de familiarité.

    1. Une approche de Proust qui rompt avec le mythe du grantécrivain en effet. Nous ne lisons peut être pas les mêmes écrivains mais nous partageons avec vous le principe de la lecture sur canapé 😉

  7. Bonjour Matchingpoints, comme je ne voulais pas mourir idiote comme on dit. J’ai lu l’intégrale des 7 volumes en 1 (Editions Quarto, Gallimard), l’Eté 2000. Je trouve que cela vaut la peine, surtout les 3 premiers: Du côté de chez Swann, A l’ombre des jeunes filles en fleurs et Le côté de Guermantes. Bonne journée.

  8. Je suis une inconditionnelle de Proust. J’ai lu toute la recherche deux fois. J’ai lu aussi Jean Santeuil. Moins connu. Une ébauche de la recherche en deux ou trois tomes. me souviens plus. ce que j’aime chez Proust, c’est son humour. L’observation du genre humain est très fine et sensible. Mais ce que j’aime chez Proust, c’est son humour. Un peu vachard d’ailleurs. J’ai cru au début que j’allais m’endormir et non, son coté snob m’a emportée. J’ai lu d’une traite les volumes. Comme quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.