MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio Culture

[DVD] Downton Abbey

Nous avions lu sur le blog de Géraldine Dormoy,  Café Mode , un post élogieux sur la série britannique « Downton Abbey » de Julian Fellowes. Nous avions partagé cet enthousiasme ayant déjà pu visionner les DVD des premières saisons en provenance d’Angleterre.

« Downton Abbey » a transformé Gosford Park, le film de Robert Altman dont  Julian Fellowes était le scénariste, en une série d’excellente qualité. Comme dans « Gosford Park » nous retrouvons les deux niveaux de la société britannique édouardienne aux deux niveaux du château, upstairs, les aristocrates, downstairs, les domestiques.

Le premier épisode se situe en 1912 après le naufrage du Titanic et les 3 premières saisons se poursuivent jusqu’aux années 20. Les Crawley, famille d’aristocrates, sont confrontés à un problème d’héritage qui risque de leur faire perdre le domaine familial car leurs trois filles ne peuvent hériter. Trois filles à marier, toutes trois différentes dans leur physique, leurs goûts et leurs aspirations. La mère est une riche américaine dont la fortune a permis de redorer le blason des comtes de Grantham, la grand-mère, la hautaine comtesse douairière, n’épargne personne dans ses commentaires acides et péremptoires. Aristocrates et domestiques semblent mener des vies parallèles dans une société très cloisonnée et hiérarchisée (même dans le monde des serviteurs). Leurs destins vont cependant se croiser et même se mêler…

Les vicissitudes et les intrigues sentimentales vécues par les protagonistes se déroulent sur fond d’Histoire du début du XXéme siècle.  C’est la fin d’une époque, le début d’un nouvelle ère avec le déclenchement de la guerre de 14. Une transition difficile pour les propriétaires du domaine. Ils s’accrochent encore à « la grandeur », héritée de l’Angleterre victorienne, mais déjà des changements s’annoncent comme dans tous les pays à la suite de la première guerre mondiale et  rien ne sera plus comme avant.

Les intrigues,  loin de la méchanceté du style Dallas, sont bien plus subtiles, bien plus riches aussi que les histoires d’amour à l’eau de rose fadasses des feuilletons de l’été français et les scènes de sexe restent très discrètes.

Les acteurs, tous excellents,  sont peu connus du public français à part l’incroyable Maggie Smith dont on peut écouter et réécouter les meilleurs moments sur You Tube.

Nous avons définitivement adopté sa devise : « Don’t be defeatist dear, it’s very middle class. »

Un régal esthétique, un souci d’authenticité dans  le soin apporté aux décors et aux vêtements qui suivent scrupuleusement l’évolution de la mode.

Un bon divertissement à savourer au moment de la sieste estivale. N’hésitez pas à vous procurer les DVD des trois premières saisons en VO sous-titrée, pour apprécier la diversité des accents selon l’origine géographique ou le milieu social.

Nous attendons avec impatience la saison 4.

 

 

22 Comment

  1. J’ai un tel retard concernant les séries tv que je n’ose même pas écrire que j’essaierai de regarder celle ci car je sais très bien que cela ne sera pas le cas mais on ne peut pas être partout !

    1. Celle là vaut vraiment la peine et on peut la déguster par petits morceaux ; c’est du moins la résolution que l’on prend au départ mais on a tellement hâte de voir la suite qu’on se laisse entraîner à l’addiction !

    1. Nous avons en effet entendu parler de Highclere Castle où a résidé la célèbre famille Carnarvon. Nous n’y manquerons pas lors d’une prochaine escapade en Grande Bretagne.

  2. J’adore cette serie!! Je suis totalement fan de tous les dialogues, les decors, et bien sur Maggie Smith, elle a certainement les meilleures repliques. En V.O cela vaut vraiment la peine, c’est du pur anglais, doux aux oreilles, ‘du petit lait’!

    1. C’est une bonne idée de retrouver le best off de Maggie-Violet sur youtube ; les répliques sont devenues « culte » !

  3. Je viens de commencer la 1ere saison et je me regale! Les acteurs sont vraiment bons et les dialogues denses et interessants. Excellente critique!
    Maggie Smith: ‘what is a ‘week end’?! » 🙂

  4. Je ne suis aucune série sauf celle-la, que j’adore. C’est ma sieur qui me l’a fait découvrir. Je regarde les épisodes une fois les enfants et le conjoint couchés … un moment rien qu’a moi que je savoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.