MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Poil à gratter

[Poil à gratter] C’est pour ça que nous n’aimons pas le journal télévisé…

Une « consoeur »,  Armelle ,  a réagi après la récente catastrophe ferroviaire et s’est dite « écœurée par la manière [que Claire Chazal a eu] de présenter les faits, d’anticiper, d’extrapoler, de faire mousser la mayonnaise ! ».

Nous avions en préparation un post sur des considérations plus générales concernant le sacro-saint JT, qu’il soit celui de TF1 ou d’autres chaînes, particulièrement caricatural en cette période estivale où l’actualité est souvent au ralenti. Il faut alors que les journalistes, soumis à la grille, trouvent du grain à moudre en extrapolant la moindre nouvelle.

Mais nous, le principe du JT nous agace toute l’année car pour certains : Il y a la Bible…et le JT !

Demandez donc aux personnes âgées d’où ils tiennent leur savoir ? Mais ils l’ont vu à la télé, mais ils l’ont entendu à la télé…donc c’est vrai !

Il fait beau, vous téléphonez à votre tante d’un certain âge : « Ah, il pleut chez vous ? » – « Mais non, il fait beau ! » – « Mais à la télé ils ont pourtant dit qu’il pleuvait ! Alors… »

– Catastrophes en série : depuis que le JT existe on dirait que l’unique justification de sa survie est de « couvrir » ce qu’il arrive de pire – Souvenons-nous de cette petite colombienne morte en direct à la TV lorsque les enfants étaient en train de manger leur poisson pané !

– Affirmations non vérifiées : dans l’urgence on privilégie l’effet d’annonce concernant des projets, des intentions qui sont présentés comme des  mesures déjà prises. Pas grave ! On peut revenir dessus le jour suivant ou celui d’après ; ça alimentera quelques JT à venir !

Jusqu’à l’arrivée de la multitude de chaines du satellite ou du câble, « la grande messe » du JT du soir semblait une obligation dans de nombreuses familles et les personnes âgées ont gardé cette habitude. Maintenant on peut à sa guise regarder une émission de divertissement, un reportage ou un film à 20 heures et zapper à un autre moment sur les chaînes d’infos en continu ; quelques minutes suffisent pour avoir un résumé de l’actualité, pas besoin de subir des reportages bouche-trou pour justifier la demi-heure obligatoire. Ces chaînes elles aussi tentent d’alimenter les scoops de la journée jusqu’à satiété mais nous pouvons décrocher à tout moment ; s’il y a des infos importantes on écoute, s’il n’y en a pas ce jour-là on passe à autre chose. Nous recherchons l’information pas la sensation !

Et vous, êtes-vous encore accro au JT de 20 heures ?

 

 

 

28 Comment

  1. Merci Mesdames pour ce rappel de mon billet « coup de calcaire » concernant ce terrible accident ferroviaire. Je regarde de moins en moins la télé et c’est le hasard qui m’a amenée sur TF1 où j’ai fait des bonds devant Claire Chazal. Ce n’est pas la première fois que je râle.
    Je m’informe sur internet et lors d’évènements plus graves ou plus complexes à décortiquer comme notre économie bien malade, il m’arrive d’acheter la presse papier.
    Le 20 heures me fait penser à ces dîners où on entend tinter le bruit des cuillères et les lampées dans la soupe…
    Je regarde assez volontiers les journaux régionaux de la 3 parce qu’ils m’informent sur ce qui se passe dans ma région.
    Et comme vous dites, rechercher l’information pas la sensation, ni les frissons car certaines images à l’heure où les enfants ne sont pas couchés sont choquantes ou dérangeantes mais peut être suis-je « vieux jeu » ?
    Bonne fin de journée

    1. Le 20 heures avec ses images à sensation est certainement très nuisible pour les enfants ; nous aussi sur ce plan là sommes « vieux jeu ». Bonne soirée.

  2. Accro à la matinale d’Europe 1 et à France Info, ça me permet de recouper un peu les infos ! Pour le reste, je suis bien d’accord avec vous et je n’aime pas trop cette sensation d’être manipulée par les médias. Toujours dans le cadre de cette catastrophe ferroviaire, on n’entend plus du tout parler de cette petite bande de pilleurs, c’est bizarre, non ? Je me demande parfois si j’ai rêvé les infos.

    1. Nous n’avons pas parlé dans ce post de l’importance de la radio pour nous qui sommes souvent bloquées dans des embouteillages ; c’est un bon moyen de nous tenir informées de façon plus objectives car toutes les radios ne se ressemblent pas autant que les deux JT de 20 heures.

    1. Y a-t-il de bonnes chaînes de radio chez vous qui peuvent éventuellement remplacer les infos télévisées ? En ce qui concerne Internet nous regardons quelquefois les titres de yahoo Allemagne pour être rapidement informées de l’essentiel.

  3. Que représente la totalité des informations d’un JT si on les écrivait ? Ne cherchez pas trop longtemps la réponse est « une page recto d’un journal papier ». Pour m’informer de la marche du monde, la radio de mes toilettes, est bien suffisante. Comme beaucoup le matin je ma plie au même rituel d’allègement de la matière pour que mon esprit s’élève. C’est alors le moment privilégié de ma prise de conscience du monde.
    Cela dit le vrai problème pour les journalistes est l’accélération du temps. c’est ce qui tue l’investigation Heureusement que quelques-uns s’obstinent contre vents et marées à chercher le Cas Huzac…
    ,

    1. Cette course aux dernières nouvelles doit être frustrante pour les journalistes : aujourd’hui encore à la une et demain déjà oubliées…

  4. j’ai totalement zappé le JT de mon emploi du temps trop déprimant. je me cantonne au web et les flash info à la radio. le CSA devrait d’ailleurs interdire le JT pour les moins de 10 ans tellement c’est affligeant 🙂

  5. Je suis une inconditionnelle de la radio. Surtout France Inter, qui a un ENORME avantage : quasiment pas de publicité !

    Je lis peu les journaux papier, quant aux JT, je ne les regarde jamais. Le côté sensationnel, que vous décrivez bien dans votre article, me déplait.

    1. Nous écoutons beaucoup Radio France : France Inter et Fance Info (l’une de nous écoute beaucoup France Culture…). Les publicités agacent, effectivement!
      Les quotidiens papiers risquent de disparaitre à long terme, c’est dommage

  6. Personnellement, j’ai trouvé LA solution pour échapper au bourrage de crâne médiatique : je ne possède plus de téléviseur depuis de très nombreuses années et je ne m’en porte pas plus mal, croyez-moi ! A vrai dire, je n’ai pas la moindre envie de me laisser manipuler par les journalistes car je suis allergique aux lavages de cerveaux en tous genres : c’est d’ailleurs pourquoi j’éprouve une véritable aversion pour le journal télévisé.

    1. C’est une solution possible – mais parfois il y a de bonnes émissions et de bons films que nous avons manqués lors de leurs sorties. Donc télé oui, JT non, et c’est un non catégorique !

  7. Cela fait bien bien longtemps que je ne regarde plus le JT … je parcours la presse écrite le matin et écoute France Inter dans la voiture. Mais point trop n’en faut , il faut que cela reste synthétique.

    1. Une synthèse suffit pour se tenir au courant et, de toute façon, ce n’est pas au JT que nous trouverons d’éventuels approfondissements.

  8. Quel supplice le journal de 20h… Peut-être moins malfaisant que celui de 13h toutefois. Ce dernier, fond sonore obligatoire dans les foyers français des plus de 50ans pour le déjeuner égrenne ses reportages insipides sur les fabriques de sabots dans la Creuse. Quand il ne s’agit pas de supporter ces incursions passionnées dans la France profonde, il faut se lamenter devant ce qui ressemble à la rubrique des chiens écrasés. Je dis NON aux JT et OUI à la radio (France Info si tu me lis, je t’aime) !

    1. Nous ne regardons jamais le journal de 13h mais nous en avons eu des échos aussi négatifs que votre avis. France-Culture si tu nous lis nous t’aimons !

  9. Bonsoir, personnellement, cela fait 11 ans que je ne regarde plus le JT (des 3 chaînes) et je m’en porte très bien. En revanche, je suis assez accro à la radio (France Inter, France Info, France Culture ou RTL) Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.