MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Actualités Culture

[Actualité] Après Cannes 2013 …

Lorsque nous avons vu  « Le Passé » ,   il nous a semblé à peu près évident que le film d’Asghar Farhadi aurait, sinon la Palme, du moins un prix à Cannes. Ses précédents films témoignaient d’un grand talent en mêlant une peinture de la société de l’Iran contemporain et l’expression de sentiments universels. Nous avons quelque peu regretté le déplacement de décor en France, dans la banlieue parisienne, car nous nous sommes retrouvées personnellement comme privées d’exotisme.

« Le passé » est un excellent film et les acteurs sont tous parfaits ; récompenser plutôt Bérénice Béjo,  avec le prix d’interprétation féminine, que tel ou tel autre peut sembler une petite injustice. Est-ce parce qu’elle est la caution française du film ? Est-ce pour réparer l’avalanche de prix que Dujardin avait eus pour « The artist » ? De toute façon nous ne pouvons pas juger, n’ayant vu aucun autre film de la sélection.

La remise des prix donne toujours l’occasion aux acteurs et actrices d’en faire des tonnes : effarement, sanglots irrépressibles, rires hystériques, échange de baisers fougueux. Nous avons eu hier notre dose de cris et de larmes, un peu comme un bonus à la fin d’un DVD…

10 Comment

  1. Je me souviens de votre billet et de votre point de vue très positif sur ce film. J’en ai lu d’autres depuis et il faut absolument que j’aille voir ce film avant qu’il ne disparaisse de l’affiche.
    Bonne semaine à vous

    1. Comme le film à travers son actrice principale a eu un prix à Cannes, il restera encore un peu à l’affiche.
      Bonne journée

  2. Ce film passe le 9 juin dans mon village, je compte bien aller le voir.
    Hier j’ai suivie la remise des prix et en effet, il y avait une dose de larmes et de cris.

    1. Cela fait partie du spectacle, si l’on veut être méchant ; mais il est vrai aussi que ce sont des gens avec une grande sensibilité qui ont beaucoup donné pendant le tournage !

  3. J’ai regardé la cérémonie de clôture et la remise des prix et l’idée que Bérénice Béjo ait eu le prix pour compenser The Artist m’a effleurée. D’un autre côté, elle joue tellement bien dans ce film …

    1. A la fois pour compenser The Artist et pour récompenser Asghar Farhadi. Il est vrai que son interprétation est excellente, comme elle l’était déjà dans un de ses premiers films « Meilleur espoir féminin », dans un registre comique avec G.Jugnot ; nous en gardons un bon souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.