MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Ciné, TV, Radio

[Cinéma] Zero Dark Thirty

Pendant dix ans, une équipe d’officiers d’élite des services militaires et d’information, travaillant en secret partout sur la planète, se sont dévoués, afin de trouver et éliminer Oussama Ben Laden. Hasardeuse dès le départ, cette quête au long cours a coûté la vie à plusieurs agents. Certains experts des services secrets en arrivèrent à penser que la mission était vouée à l’échec. Une mission qui devint obsessionnelle pour Maya, une jeune recrue bien décidée à mettre hors d’état de nuire le chef d’Al Quaida.

Le film de Kathryn Bigelow s’ouvre sur un écran noir et  les enregistrements authentiques de quelques victimes du 11 Septembre.

Suit l’arrivée de l’héroïne, Maya (Jessica Chastain), agent de la CIA qui débarque dans un camp militaire en Afghanistan et assiste à des scènes de torture des prisonniers. D’emblée le sujet qui suscite la polémique nationale et internationale est abordé. Non, le film ne fait pas l’apologie de la torture puisqu’elle n’amène pas forcément à obtenir des renseignements fiables, indirectement c’est l’opposition Bush/Obama.

On est un peu perdu entre aveux vrais et faux, indices, filatures, négociations ; les personnages sont très nombreux et on arrive souvent à confondre les terroristes tous uniformément barbus, ce qui a dû rendre la tâche des enquêteurs encore plus ardue ! Les abréviations, les sigles,  les noms de personnes et de lieux a perturbé l’attention des spectatrices non averties que nous sommes et nous devons avouer que nous nous sommes senties plus à l’aise lors de  la projection d’ Argo, autre thriller politique.

L’alternance de scènes entre les États-Unis, l’Afghanistan et le Pakistan rythment une action soutenue. L’opération finale réussit à maintenir le suspens alors que nous savons pertinemment qu’elle a réussi. Il est toujours intéressant de voir un film sur des événements historiques dont nous avons été les contemporains.

On est impressionné par l’opiniâtreté de Maya obsédée par sa mission : trouver où se planque Oussama Ben Laden, l’homme le plus recherché du monde. Jessica Castain a reçu à juste titre le Golden Globe de la meilleure actrice dramatique pour ce rôle. La réalisatrice Kathryn Bigelow a déjà fait un film « d’homme », « Les Démineurs » ; de nouveau le sujet est la guerre mais comme dans le feuilleton « Homeland », c’est ici l’histoire de la persévérance d’une femme dans un milieu essentiellement masculin. Nous ne saurons rien de plus sur elle, à part qu’elle est à la fois frêle et déterminée, seule contre tous.

A l’aréopage d’hommes importants réunis pour prendre la décision de la fin de la traque qui l’ignorent ostensiblement, elle lance  : « I am the motherfucker who found him ! »

14 Comment

    1. « Démineurs » est un excéllent film; « Zero Dark Thirty » est au départ un peu plus difficile à suivre par tous les détails et les noms, un peu comme un documentaire. Nous aimons bien les films qui nous font revivre ce que nous avons vécu à travers les médias, qui nous donnent un peu plus de détails et d’explications, sachant toutefois que ce n’est pas toujours la vérité exacte. Et si en plus, comme dans « Argo », il y a une tension, du suspens, alors c’est du bon cinéma !

  1. Vous restez assez neutre dans cet article sur vos sentiments, mais je vois que vous êtes tout de même plus enthousiaste que moi ! Mais c’est vrai qu’on pouvait aussi voir ce film sous l’angle de la lutte d’une femme ds un univers d’homme, ou l’on doit cacher ses sentiments, c’était peut être ça le fond du film !

    1. Mais si, nous avons beaucoup aimé ce film même si au début nous étions un peu perdues ! C’est certainement la raison pour laquelle on ressent moins l’enthousiasme de notre post.
      Si Kathryn Bigelow n’avait pas fait le film « Les démineurs », on aurait pu penser que le fond du film était une femme dans un univers d’homme. Il y a de ça, bien sur, et elle réussit bien. Mais peut-être elle s’intéresse tout simplement aussi aux conflits mondiaux et à tout ce qui entoure les situations dramatiques ?

  2. Je pense que c’est un pari risqué de faire un film sur des évènements aussi récents … mais apparemment le pari est plutôt réussi …

    Je n’ai pas vu le film mais avant que Ben Laden ne soit tué, j’ai toujours eu du mal à comprendre qu’avec tous les moyens financiers, logistiques et de communication dont ils disposent, ce soit si difficile pour les Etats-Unis de le trouver …

    1. C’est un film qui montre très bien la complexité du travail des services secrets, c’est un événement que nous avons vécu, c’est une femme héroïne et une femme metteur en scène, beaucoup d’arguments pour voir ce film. Mais nous irons voir « Lincoln » aussi. Bon dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.