MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Culture Evénements Lecture

[Lecture] Fifty Shades of Grey

La bonne excuse – on nous a offert, le jour même de sa parution en français, le livre « le plus lu dans le monde en ce moment ». Nous faisons partie de quelques happy few à avoir été livrées à la première heure !

Peut-être correspondons-nous au profil de la ménagère de 50 ans ( pour nous même un peu plus…), puisqu’il paraît que c’est elles que le livre en question a tant fait fantasmer ! Nous avons donc lu ce « mommy porn ».

En fait, ça commence comme un conte de fée. Une jeune femme timide et d’origine plutôt modeste, encore vierge (!) rencontre le prince charmant (puisque même dans une littérature de femme libérée, il faut encore que ce soit l’homme qui déclenche tout…), genre collection Harlequin : il est beau, jeune et riche ! Seulement ce prince-là a des goûts un peu particuliers…

Ne vous attendez pas à une belle prose !  Tous les éléments du roman de médiocre qualité sont réunis : enchaînement de clichés,  dialogues répétitifs, comparaisons éculées, vocabulaire limité, on a même droit à de la pub façon placement de produits (Mac, iPads, iPhones, Ralph Lauren…) et  du sexe bien sûr, mais encore faut-il attendre la page 130… Tout se passe dans des endroits bien chics, tout est tellement clean, organisé, planifié, comme les protagonistes d’ailleurs, que l’univers, d’habitude glauque du porno, en devient presque stérilisé mais reste néanmoins le côté pervers, sado-maso.

En somme, il y a beaucoup de fouets mais  pas de quoi fouetter un chat…

Même si nous ne sommes pas les mieux placées pour juger de la qualité d’un porno, on se demande pourquoi ce livre a tant de succès, parce que vite lu et aussitôt oublié ! Nous partageons l’opinion de Jean-Louis Ezine qui, dans sa chronique de vendredi dernier sur France-Culture, parle d’un « roman pour mal lisants » ; il poursuit : « A l’époque de la reine Victoria on vendait les romans lestes de Thomas Hardy sous un emballage qui les dissimulait. Aujourd’hui c’est l’emballage que l’on vend et, sous l’emballage, il n’y a rien. »

Le seul trait de vrai humour réside dans la video publicitaire d’Amazon

Le livre le plus lu dans le monde en ce moment fera l’objet de l’émission de la 5 « La grande librairie » ce soir, peut-être y trouvera-t-on matière à des réflexions plus profondes !

21 Comment

  1. La pub Amazon est vraiment rigolote! J’ai essayé de lire ce livre mais j’ai trouvé ça tellement nul et mal écrit que j’ai laissé tomber…

  2. Je finirais sûrement par lire par curiosité mais vu ce que j’en entend ces derniers jours , j’attendrais qu’il sorte en livre de poche ….
    Quand à la pub , elle est effectivement excellente !

    1. Merci pour cette précision – nous avons bien marché ! Mais la parodie est vraiment excellente et tant pis pour amazon, c’est elle que nous préférons !

  3. Je ne l’ai pas acheté, non pas par pudibonderie, plutôt car les critiques disaient la même chose que vous enfantin et mal écrit, un style pauvre… Pas meilleur qu’un SAS….
    Je vois que vous êtes du même avis…
    Cela me conforte
    Bonne journée

    1. Vous n’avez rien manqué, nous ne comprenons vraiment ce succès; c’est le marketing qui a bien fonctionné – bonne journée

  4. Il y a peu de chance pour que je le lise. je l’ai feuilleté en anglais et définitivement, cela me semblait trop pauvre. Je crois que les américains sont tellement plus puritains que nous qu’il y a effectivement pas de quoi fouetter un chat !
    PS : mais la pub vaut le détour …

  5. Dommage que le scénario pou le cinéma ne soit pas de la plume de Brett Easton Ellis l’un des plus grand auteurs américains.
    Un homme peut il lire ces romans?

  6. Je l’ai lu en anglais, le premier tome seulement. Pas eu le temps, ni vraiment l’envie d’en faire un post. C’est très mauvais.

  7. J’en ai déjà tellement entendu parler … EN MAL !
    Alors pourquoi continuer ? Pour qui est fait ce livre ? Pas de scénario, cliché, une prose à vomir. J’ai du mal à comprendre pourquoi on en parle autant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.