MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Uncategorized

[Tempora mutantur] Les slows

C’est l’été, il y a des soirées et l’on danse sur les musiques actuelles mais aussi les tubes de toutes les décennies passées, années 70, années 80… Ne fait-on pas du neuf avec du vieux ? On accepte même de bouger sur « Alexandrie, Alexandra » qui pourtant n’est pas notre tasse de thé…  on s’amuse, comme on s’amusait dans le temps. Vraiment comme dans le temps ?

Mais où sont donc passés les slows, des super slows « longureux »  ? Dans notre jeunesse, ce furent des bons moments, des moments « intenses », c’étaient les moments des premiers rapprochements, c’était la drague !  Mais attention, c’étaient aussi des moments de calvaire lorsque « il » ne convenait pas…et nous maudissions la longueur des slows longureux.

Que de souvenirs en écoutant  » A Whiter Shade of Pale » ou « Sittin´ On The Dock Of The Bay » ou « Nights in white satin »…

et bien sûr

« When a man loves a woman »

Emotion garantie !

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=vQh112HQsoE]

8 Comment

  1. hahaha!! Les jeunes draguent autrement. Mais c’est vrai que ça avait son charme! J’aime bien en écouter encore aujourd’hui. Ca relaxe. Tout de même dans les bals de campagne ou les bals de pompiers, ça ne passe plus du tout? Je pense que si!

  2. Ah, que de souvenirs dans votre billet ! Mon slow préféré (et ça le reste encore) c’est « Still Loving You » des Scorpions … c’était une autre époque, totalement surréaliste pour nos enfants !

Répondre à Laurence (Lolotte) Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.