MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Coups de coeur/Coups de gueule

[Coup de gueule] Le Salon de la femme

Depuis quelques jours nous voyons cette affiche qui annonce une nouvelle manifestation. Le Salon national de la femme présente des espaces à thèmes : mode, intimité, beauté, bien-être, maison, vie active, sorties et loisirs etc… avec des démos, des conférences, des défilés et des animations.

Le site Internet, en plus de l’affiche, annonce la couleur : « Avec près de 33 millions de Femmes en France, influençant à 80% les décisions d’achats des foyers… n’ayons pas peur de le dire, les acteurs sont maintenant les actrices de la vie économique de notre pays !« . N’ayons pas peur de le décrypter nous aussi « les actrices de la vie économique » périphrase pour dire « les consommatrices » !

Bien que l’on entrevoie le terme « carrière » sur l’affiche, celle-ci donne une image de la femme actuelle uniquement préoccupée par le shopping, véritable shopaholic au retour d’une séance d’achats compulsifs ! Nous trouvons l’image trop réductrice, véhiculant un message unique et celui-ci nous ne plaît pas tellement.

Après le salon du jardinage, le salon nautique et les différents salons du mariage voici le salon de la femme, une foire de plus…

Peut mieux faire

13 Comment

  1. Je suis ravie de votre article car moi aussi j’ai vu cette affiche dans les rues de Marseille et sans parler du salon en lui-même qui est peut-être interessant, l’affiche m’a énervée car cette femme en train de hurler comme une folle avec plein de sacs de shopping dans les bras, c’est cliché (la femme accro à la mode et hystérique), et bien loin du quotidien de la plupart des femmes : pour le shopping, faut avoir le temps, et l’argent, c’est pas ce qu’on a le plus …

  2. J’approuve cette dénonciation d’un salon qui s’affiche – quel qu’en soit le contenu – d’une façon un peu indécente! Les enquêtes montrent, c’est vrai, que les femmes influencent ou décident seul de l’immense majorité des achats… mais cela ne signifie pas qu’elles sont des écervelées qii achètent à tort et à travers!!! Là, la ficelle est vraiment grosse!! Plus largement, je déteste cette facilité du marketing de la mode qui consiste à valoriser le fait de « craquer », de se « lâcher », etc. Certains magazines féminins, relais des marques au fond, en abusent. J’aime la mode et j’achète de façon raisonnée: cela contribue à mon bien -être, à celui de mes proches et à ma réussite professionnelle. Je n’aimerais pas que l’on perçoive les bijoux que je crée uniquement comme des coups de coeur sans lendemain, des objets futiles sans intérêts au-delà du plaisir de l’achat. Oublions cette idée ringarde de la consommation!

  3. Et les hommes célibataires ne s’alimentent pas, ne s’habillent pas en attendant Madame carte bleue?
    Comment rendre les femmes plus crédible, si on les réduit à une consommatrice?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.