MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Poil à gratter

[Poil à gratter] Georges, Valéry, François, Jacques et …Nicolas ?

Georges Pompidou, amateur d’art contemporain, nous a laissé Beaubourg, rebaptisé Centre Pompidou après sa mort

Valéry Giscard d’Estaing, la Cité des sciences de la Villette et le musée d’Orsay

Mitterrand, nouveau Ramsès à la mode charentaise,  la Pyramide du Louvre, l’Arche de la Défense, l’Opéra Bastille et la Grande Bibliothèque

Jacques Chirac nous a transmis sa passion pour l’art primitif par le Musée des Arts Premiers (Quai Branly)…

Et Nicolas Ier ?

Réhabilitations ou travaux pharaoniques, chacun a voulu laisser son empreinte dans l’Histoire de notre beau Royaume de France. Bien que roturiers et élus démocratiquement par le peuple ils ont voulu s’auto-immortaliser par des monuments qui conserveraient leur mémoire. En dignes descendants de Louis XIV, ils ont concentré l’argent des contribuables vers la Capitale. Leur narcissisme a du moins le mérite d’attirer les millions de touristes qui font de Paris une des premières destinations touristiques au monde.

Si Paris ne vaut plus une messe, les merveilles qu’il abrite valent au moins un billet de TGV que les provinciaux doivent payer de leurs deniers !

9 Comment

  1. Le truc à Nicolas, c’est le Grand Paris, z’avez oublié le Grand Paris, en 2010 il y a eu une expo au Trocadero avec plein de projets, ils dorment?
    M

  2. Tres bon article, tres juste. Ils essaient tous de laisser leur empreinte, ou plutot le signe d’avoir ete tout-puissant a un moment donne, un ego de souverain en somme. Il ne me semble pas qu’il y ait cette meme ‘tradition a l’etranger’…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.