MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Trendy

LAT – What’s That ?

Nous apprenons tous les jours, grâce aussi à nos lectures internationales !

Ainsi nous avons lu dans le dernier Brigitte qu’on utilise un nouveau  sigle, en  anglais (so chic!), pour nommer un phénomène sociologique qui, lui, n’est pas nouveau : LAT = Living Apart Together. En gros, vivre ensemble en restant chacun chez soi.

Avant on voyait ce mode de vie de couple surtout dans le milieu artistique ; on pense à Simone de Beauvoir et Sartre, Woody Allen et Mia Farrow

en France l’exemple que l’on citait le plus en référence était à une certaine époque celui de Gérard Oury et Michèle Morgan.

Depuis beaucoup d’eau est passée sous les ponts !

Maintenant ce sont surtout des couples autour de la quarantaine qui  décident de ne pas abandonner  leur propre appartement et de ne passer que certains moments ensemble. Souvent ils ont déjà eu une expérience de  vie à deux  et maintenant pour leur deuxième vie ne veulent plus renoncer à une partie de leur vécu : ils apprécient leur indépendance, leur appartement aménagé à leur goût et leur propre rythme de vie. Et nous pouvons le comprendre !

Mais ils rencontrent souvent une certaine incompréhension : « Alors, quand est-ce que vous allez vous installer ensemble ? En plus c’est moins cher ! ». De ce fait, nous pensons que ce phénomène est plus fréquent chez des singles ayant un revenu confortable qui justement peuvent se permettre de payer chacun un loyer.

Bien sûr, la question d’un enfant semble écartée. Et les romantiques se demandent si le fait de s’endormir ensemble n’a pas plus de valeur que d’être libre de manger quand on veut et ce que l’on veut.

Et vous, êtes-vous LAT ou plutôt pour la cohabitation ?

5 Comment

  1. Je vous avoue que je pratique depuis 23 ans le LAT avec mon ami et ça nous convient parfaitement ! Nous passons pratiquement tous les week-end ensemble, mais le reste de la semaine nous avons chacun nos activités (il nous arrive aussi d’en partager certaines pendant la semaine). Même si ça peut sembler choquant pour certaines personnes, il faut préciser que c’est un choix de vie à faire ensemble et d’un commun accord, autrement c’est la cata ! 🙂

  2. C’est certainement une bonne solution pour certains couples. Tout le monde n’est pas fait pour vivre ensemble sous le même toit !

    Ce choix peut permettre de vivre une relation épanouie, et de concilier vie de couple et indépendance. Pourquoi pas ?

    Mais comme vous le dites, il faut être suffisamment à l’aise financièrement, sinon c’est plus compliqué.

  3. Je ne suis pas persuadée qu’il faut être « suffisamment à l’aise financièrement » pour vivre en « LAT ». C’est plus une question d’indépendance et peut-être parfois d’intérêts communs. Lorsqu’on est en couple, à moins de vivre encore chez papa-maman, on a presque tous déjà un appart (je parle évidemment de ma génération). On a quelques petites habitudes, pour ne pas les appeler des « manies ». Alors la LAT reste une solution pour une « relation épanouie » comme l’évoque Anne.

  4. Ce qui est certain c’est qu’il faut prendre le temps de réfléchir pour trouver la solution la mieux adaptée.

    La situation n’est pas la même si on a des enfants en bas-âge ou bien s’ils sont adultes et volent de leurs propres ailes, ou encore si on n’a pas d’enfant. Si on a déja vécu une séparation ou un divorce ou bien si c’est une première histoire sérieuse.

    Le plus important c’est d’être épanoui soi-même et dans son couple, quelque soit le mode de vie choisi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.