MATCHING POINTS

Pour les femmes mais pas seulement...
Cogito ergo sum

[Cogito…] Le trou noir

Connaissez-vous le trou noir? Nous ne parlons pas  du phénomène astrophysique. Non, nous parlons de 24 heures sans téléphone donc  sans Internet aussi.

Notre quartier a vécu une journée « sans ». Plus de téléphone donc. Bon, à notre époque, la plupart des personnes possède un portable, donc on ne s’est pas trouvé complètement coupé du monde.

Mais INTERNET, vous vous voyez sans Internet? C’est inimaginable ! Plus de Google, plus rien. Et surtout, plus de blogs ! Nous ne pouvions plus visiter nos blogs préférés, laisser nos commentaires.

Alors la première pensée ce matin, à peine un œil ouvert, c’était de se précipiter vers notre ordinateur et de constater avec un sourire béat, oui, nous sommes de nouveau connectées ! Eurêka !

Mais ce qui nous fait réfléchir c’est de constater à quel point nous sommes dépendants de cette nouvelle technique. Nous avons perdu l’habitude d’écrire des lettres et même de téléphoner. Le côté indirect, rapide et facile a pris le pas sur les communications classiques. Tout en profitant au maximum de ces nouveaux moyens de communication, essayons de sauvegarder un peu  le langage traditionnel !

5 Comment

  1. J’ai remarqué aussi que c’est la « panique » si un jour je n’ai pas accès à Internet 🙂 C’est fou comme nous sommes dépendants … Par contre, quand je suis en vacances (ce qui ne va pas tarder :-)), je suis quand même heureuse de pouvoir « déconnecter » pendant quelques jours (mais au retour il faudra trier tous les mails reçus…).

  2. Oui c’est fou cette dépendance, et encore moi aussi je déconnecte de temps en temps sans problème, mais les nouvelles générations, elles, ne peuvent pas s’en passer! La première chose que m’a demandé ma nièce en arrivant, c’est « tu as internet tata? » et oui pour Facebook, comment aurait-elle fait au quotidien? La question reste posée…..

  3. Vous avez raison!
    Internet et les mails sont un super outils, mais qui devraient être complémentaires au téléphone et à l’échange direct. Or de plus en plus on les substitue et les surutilise.
    Et cela, pour les amis comme pour le boulot. Les effets sont néfastes pour les deux. On perd le contact, on se protège derrière son ordinateur plutôt que de dire les choses en direct.
    Dans le cadre du boulot, on assiste parfois à des parties de ping pong où 15 personnes sont en copie d’un échange stérile. On se croit à la cour d’école…
    Un bon échange téléphonique, quitte à s’engueuler un bon coup, permettrait de régler le problème de manière plus efficace et moins ridicule.
    Donc, le mail oui super, mais attention, il ne convient pas à toutes les communications que l’on veut faire!!!

    1. Oui, l’option « répondre à tous » devrait être utilisée avec plus de modération dans les échanges de mails professionnels, mais n’oublions pas qu’Internet est aussi un espace de liberté et…de défoulement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.